Médecine : comment éviter la macronite aigüe sans risquer la lepénisation cérébrale ?

Bonjour, foule d’électeurs en délire, super militants de la dernière heure, zombis démocrates des tréfonds de Facebouc et de Touiteure ! Alors, aujourd’hui, le docteur Menkevick vous la fait courte, mais sans prendre de pincettes. L’heure est grave, il faut bien le dire, puisqu’une épidémie de macronite aigüe est en train de décimer le pays. Mais qu’est-ce au juste ? Et surtout : en se prémunissant de cette infection très contagieuse, ne risque-t-on pas d’attraper une lepénite chronique, comme certains médecins l’expliquent à la tévé ? Mais nan, allez, courage, tu vas voir, c’est pas si douloureux de se vacciner, et en plus ça aide la sécu. Enfin, presque. Parce que c’est pas gagné…

Ferme les yeux, bouche tes oreilles et pense à Brigitte

La macronite se traduit par plusieurs symptômes. Le premier est de rêver [presque] tout éveillé en se disant qu’il y a un « proooooojet » qui arrive et que la France va devenir un paradis économique et social grâce à… et là, paf tu te réveilles en sueur, tu cherches, mais en vain : c’est quoi le projet, bordayle ? Mais bon, tu te rendors, et la macronite te réveille une fois de plus, deux heures plus tard : « c’est notre proooooojet ». A force tu te dis qu’il faut aller voter. Pour que ça cesse, surtout. Mais est-ce que ça va marcher ? (Marcher -> En marche…)

Le deuxième symptôme de la macronite est une cascade de crises d’angoisses à base de défilés nazis et de bannières à la gloire de Florian Philippot qui surgissent à tout moment. Hallucinations ? Possible. Toujours est-il que ces crises te poussent à aller consulter. Les médecins sont connus : Dr Barbier, Dr Joffrin, Dr Salamé, Dr Seux, et même le bon Dr Valls.  Rien à faire, les crises ne passent pas. Prescription sur ordonnance : aller voter. Macron. Sinon, c’est la lepénisation cérébrale qui te guette, on te l’a expliqué, c’est clair. Et Brigitte dans tout ça ? Tu penses très fort à elle quand tu vas aller pousser ta petite enveloppe dans l’urne. Imagine là en petite tenue, c’est mieux. Ca aide. Si tu es une femme, pense à Emmanuel dans son petit costard, mais sans le bas, en caleçon avec la cravate un peu de travers et les yeux brillants.

La lepénite chronique c’est quoi ?

C’est assez simple. C’est une maladie qui sévit depuis en gros 1986, et qui contamine la population française par vagues. D’un seul coup les gens se disent : « Ouais y en a marre, tous des cons, des corrompus, si on essayait les autres jobards ?« . Et puis ça redescend, ça remonte. Mais à chaque fois, tout le truc c’est que personne n’y croit vraiment. Parce que ce sont vraiment des jobards. Le comptage des contaminés a été fait : ils sont aux alentours de 8 ou 9 millions, et en période de crise, ils peuvent monter à 12 ou 13 millions, grand maximum. De toute manière, les cerveaux sont déjà contaminés depuis belle lurette. Et en plus, certains disent même que la macronite est en réalité une résultante du virus de lepénisation cérébrale. En fait les deux sont liés. Donc, quand tu vas te soigner de tes peurs générées par la macronite, tu contamines plein de gens en les lepénisant du cerveau. C’est un truc de vases communiquants, et chronique en plus, la lepénisation cérébrale.

Mais que va-t-on devenir ?

On va devenir rien de plus ou de moins que ce qu’on est déjà : un pays remplis de gens bien contaminés qui se réveillent avec de la fièvre tous les 5 ans. Et que font-ils au lieu de se reposer, de prendre du repos pour essayer — peut-être — de tenter de se soigner ? Ils s’agitent encore plus et excitent les virus, accentuent l’état général déplorable du pays. Et alors la lepénisation cérébrale grandit, encore et encore. Et c’est là que c’est intéressant. Parce que quand la lepénisation cérébrale sera arrivée à son point culminant, plus rien ne pourra l’arrêter. Et ce sera une contamination massive. Les médecins les plus éminents (Barbier, Joffrin, etc…) pourront alors toujours prescrire des doses massives de vaccins à ceux qui auront résisté, ça ne servira plus à rien.

C’est ballot, hein ?

Twitter Facebook Google Plus email

12 thoughts on “Médecine : comment éviter la macronite aigüe sans risquer la lepénisation cérébrale ?”

    1. seul Macron peut lutter efficacement contre l’éventuel bien qu’improbable lepenisation du scrutin il lui suffit de répondre positivement à l’ouverture des Insoumis, c’est simple, peuit-être trop simple pour un grand stratège de son calibre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *