M. Sarkozy, on ne vous entend pas sur la Syrie, pourriez vous au moins aider un journaliste ?

Et voilà, encore nous, les gars qui ne vous entendent pas et qui sont forcés de mettre le plus grand et le plus ridicule sonotone du mode…

M. Sarkozy, vous jouez le matamores pour la Libye après avoir été complètement à côté de la plaque sur la Tunisie et l’Egypte. Vous prenez même la tête, nous dit M. Guéant, d’une « croisade » contre le colonel Kadhafi. Avouez, ça fout la trouille. Et demain ? Quelle « croisade » allez-vous mener ?

En tout cas, sur la Syrie, où 300 personnes sont mortes en 5 semaines, on vous entend très peu. Qu’es-ce qui vous freine exactement ? Manque de troupes ? Ce n’est sûrement pas ça parce que tout le monde sait l’étendue de vos super pouvoirs. Tout le monde sait que vous êtes allé « chercher la croissance avec les dents », que vous avez sauvé l’euro et l’Europe à de nombreuses reprises, que vous avez tenu tête aux Russes, que sais-je encore. Aucun doute, si vous vouliez ouvrir un nouveau front, vous le feriez vous-même, en y allant seul s’il le faut. Bouter Bachar el-Assad hors de Syrie avec vos petits poings…

Bref, on ne comprend pas votre silence. A moins que ce ne soit une stratégie compliquée, qui passe par un retour au silence MAMesque ?

Peut-être ne trouvez-vous pas cette révolution-là assez sanglante ? Attendez… Si c’est cela le problème, on va vous montrer quelques images qui ne passent pas au 20H de TF1. Ni de France2 d’ailleurs (attention âmes sensibles, passez votre chemin) :

Bon, maintenant, vous savez à quoi ressemble votre ami Bachar el-Assad, vous savez, celui que vous invitiez il y a encore peu pour assister à vos côtés au défilé du 14 juillet.

Allez, tout de même, un petit geste. Dites un mot à votre ami Bachar à propos d’un journaliste qui a disparu.

Je vous copie-colle le communiqué que j’ai reçu par mail de la part de ses amis qui demandent sa libération :

Libérez le journaliste Khaled Sid Mohand

Khaled Sid Mohand, journaliste franco-algérien, a été arrêté le 9 avril à son domicile à Damas où il était correspondant pour Le Monde et Radio France. Il enseignait par ailleurs le journalisme à l’Université St Joseph à Beyrouth. Né en Algérie, résident en France depuis l’âge de 6 ans, Khaled s’est installé à Damas il y a deux ans tout en poursuivant ses allers-retours entre la Syrie, l’Algérie, la France et le Liban au gré des reportages et des liens familiaux et amicaux qu’il entretenait dans ces pays.

Depuis son arrestation, nous sommes sans nouvelles de lui. Nous ne savons pas à quel endroit il est détenu, pourquoi il a été arrêté et dans quel état de santé il se trouve. Les ambassades de France et d’Algérie nous ont assuré faire leur possible pour obtenir sa libération. Mais nous savons que c’est seulement avec une forte mobilisation citoyenne, médiatique et diplomatique que nous obtiendrons sa libération.

Rejoignez-nous pour exiger la libération de Khaled Sid Mohand.

Fatima Sissani :

06 71 81 53 33

fatimasissani@hotmail.com

Jérôme Anconina

06 98 2746 05

jroumadebelleville@hotmail.com

Le site internet :

www.liberezkhaledsidmohand.org

Le groupe de soutien sur facebook :

http://www.facebook.com/pages/Comité-de-soutien-à-Khaled-Sid-Mohand/109532912464682

Dans la presse :

http://www.liberation.fr/tribune/01012333140-journaliste-enleve-en-syrie-les-amis-de-khaled-sid-mohand-demandent-sa-liberation

France Culture:

http://www.franceculture.com/

Le Monde:

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/04/18/khaled-sid-mohand-collaborateur-du-monde-arrete-en-syrie_1508173_3218.html

RSF:

http://fr.rsf.org/syrie-arrestation-d-un-reporter-14-04-2011,40029.html

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


3 thoughts on “M. Sarkozy, on ne vous entend pas sur la Syrie, pourriez vous au moins aider un journaliste ?”

  1. Hum, je pense à quelque chose : cet appel s’adresse à Sarkozy, celui-là même qui est sensé lire (ou son gouvernement) ces messages à partir d’IPs que vous avec blacklistées :/

    Je pensais à cela en me demandant, par qui ou comment pourrions nous faire pour faire entendre ce message jusqu’à l’Élysée, mais avec l’internet fermé que vous opérez pour dénoncer, ça va limiter la communication.

    1. C’est juste, mais en même temps, avouez, c’est pas nous qui avons commencé…

      Trêve de plaisanteries…

      Nicolas Sarkozy ne lisait pas Reflets avant que l’on bloque l’Assemblée Nationale, et ne lira pas ce site après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *