L’Internet civilisé français sentira moins mauvais que celui de ses voisins

Il est toujours paradoxal de surprendre les tenants d’un ultra-libéralisme dérégulateur en diable appeler à plus de règles, plus d’encadrement par l’Etat. C’est ce qui se passe depuis un bon moment avec Internet. Il faudrait
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

3 thoughts on “L’Internet civilisé français sentira moins mauvais que celui de ses voisins”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *