L’informatique, pièce maîtresse de la fraude électorale «style Honduras»

A l’heure des élections 2.0, la fraude électorale «style Honduras» s’avère aussi manifeste que difficile à prouver. Le scrutin présidentiel hondurien a fait l’objet d’une usurpation informatique presque parfaite, qu’une partie de la communauté internationale
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

1 thought on “L’informatique, pièce maîtresse de la fraude électorale «style Honduras»”

  1. Ca aurait ete bien d expliquer en quoi ces graphiques prouvent qu il y a eut fraude, surtout pour les gens ne parlant pas l espganol.
    Je suppose que MERs veut dire resultat final et INFOP avant la « panne » mais c est expliqué nul part

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *