Les contenus de Reflets sont désormais réservés à ses abonnés

Reflets.info a changé de modèle économique le 1er juin et réserve depuis cette date ses contenus aux abonnés. Pourquoi ? De 2011 à 2017, Reflets.info a suivi la ligne qu’il s’était tracée : être un journal à part entière, ne pas accepter d’investisseurs, d’aides privées ou publiques, refuser la publicité et proposer gratuitement ses articles afin que tous puissent y accéder.

Nous sommes un journal en ligne (on dit un pure player dans le jargon), avec un numéro de commission paritaire nous désignant comme un journal national d’information politique et générale (IPG). Nous n’avons pas d’investisseurs et n’en voulons pas. L’entreprise qui édite Reflets, Rebuild.sh, est détenue par ses deux co-fondateurs, Olivier Laurelli (Bluetouff) et Antoine Champagne (Kitetoa). La plupart des pure players font appel aux aides publiques ou privées comme celle de Google. Pour nous, c’est impossible. Notre conception de l’indépendance de notre média nous l’interdit. Quant à la publicité et le tracking, non merci, ils resteront persona non grata sur ce site. Pour ce qui est de la gratuité de nos contenus, nous avons tenu le cap pendant six ans. Quelque 2200 articles plus tard, nous sommes dans l’impasse.

Notre modèle économique reposait sur les dons des lecteurs. Ces dons devaient permettre de faire vivre la société Rebuild.sh (oui, il y a plein de frais lorsque l’on monte une société), de payer la note de gaz, comme on dit en informatique, et surtout de permettre aux auteurs d’être rémunérés pour leur travail. En dépit d’un lectorat fidèle et nombreux, le nombre de donateurs, quoique régulier, reste très faible. Le montant total des dons a oscillé entre 600 et 1700 euros de dons mensuels. En simplifiant un peu, cela nous permet de faire face à minima aux dépenses liées à l’existence de Rebuild.sh et de payer une pige de 500 euros par mois.

Les dernières campagnes mensuelles de dons sont, en moyenne, proches de 1000 euros. Très loin de ce dont nous avons besoin pour vous livrer nos articles et maintenir cette entreprise qui édite Reflets.info.

Bien entendu, nous pourrions produire de très nombreux articles en recopiant ce que vous trouvez ailleurs. Cela ne coûte pas cher en temps. Mais ce n’est pas ce que nous voulons faire. Tous nos articles sont faits à la main, à base de produits frais et uniques. Ils donnent souvent lieu à un long travail de préparation, d’enquête et de documentation. Nous voulons rester des artisans de l’information. Produire de l’information de ce type demande beaucoup de temps et d’investissement personnel. Nous avons donc besoin d’un financement qui permette ce travail journalistique sur le long terme. Sans cela, votre journal pourrait arrêter de paraître. De plus, avec un budget mensuel plus conséquent, nous pourrions payer de nouveaux contributeurs et ainsi diversifier l’offre journalistique de Reflets comme nous avons tenté de le faire ces derniers mois.

C’est donc pour cette raison que nous avons décidé de conditionner l’accès à certains articles à un abonnement, mensuel ou annuel.

Le montant de l’abonnement mensuel est de trois francs euros six sous (3,6 euros). Vous pouvez bien entendu décider de joindre à votre abonnement un don complémentaire comme vous le faisiez précédemment en utilisant Paypal, un virement bancaire ou un chèque. Pour ceux qui faisaient un don régulier via Paypal, nous allons vous adresser un mail dans les jours à venir. Pour ceux qui réalisaient un virement bancaire, envoyez-nous un mail à redaction@reflets.info.

Twitter Facebook Google Plus email

24 thoughts on “Les contenus de Reflets sont désormais réservés à ses abonnés”

  1. Merci pour ces explications ! Je me suis abonné, du coup.

    Serait-il possible d’avoir un flux RSS avec une clé ou un login nécessaire afin d’y visualiser vos articles en entier, et non coupés, comme actuellement ? Oui, oui, j’utilise encore les flux RSS.

      1. Des nouvelles pour La Presse Libre ? Ça serait assez chouette. C’est psychologique, mais autant m’abonner à part à Reflets, bof, autant le rajouter à l’abonnement LPL, sans hésiter.

  2. Bonsoir
    déjà un bouton « je veux m’abonner » ne serait pas un luxe…
    j’ai un peu galéré pour le faire…il a fallu que je cherche…
    qui cherche … trouve…
    lecteur depuis plusieurs années ça ne m’a posé aucun problème de conscience…..
    à bientôt

  3. En tant que donateur régulier paypal, j’attends votre mail pour connaitre la marche à suivre.
    C’est dommage de nous avoir coupé le contenu sans prévenir. Belle récompense que d’être donateur…
    Du coup ça se passe comment ? On annule et vient s’abonner ici ? Le montant d’abonnement est fixe ? Paypal n’est plus possible ? Ça passe pas quel service ? Vous stockez nos numéros de cartes bleues ou c’est chez un prestataire ?

    1. +1, je suis contributeur Paypal depuis plusieurs années à 5€/mois, et j’aimais bien l’idée de ne pas ajouter mon num de CB dans un nouveau système.
      Merci pour votre boulot en tous cas.

  4. Je donnais un euro mensuellement depuis plusieurs années et suivais assez assidûment vos articles. Mais je ne suis plus vraiment vos derniers articles (même si j’avais un intérêt particulier pour les billets de drapher), puis mes ressources maintenant ne me permettront plus de payer 3.6 euros par mois. Donc tant pis, j’annule mon don mensuel. J’ai pensé à maintenir le don pour au moins soutenir votre travail mais maintenant que vous réservez votre contenu à vos abonné-e-s à au moins 3.6 euros, à quoi bon ? Je comprends néanmoins votre passage à l’abonnement, étant donné que ça se sentait depuis un moment que le précédent modèle ne remplissait pas totalement vos attentes.
    Salut, et [quand même] merci pour le poisson.

  5. J’en profite pour faire mes doléances ici :)
    Lecteur récent de Reflets, je suis très compréhensif de votre choix. Peut-être que mettre certains articles en accès direct et entier sera intéressant. Ou alors donner accès à vos anciens articles ? Enfin, vous avez dû y réfléchir plus que moi.
    Sinon, pour les modalités, j’avoue que la CB me fait très peu envie. Je privilégie, autant que possible, le virement bancaire, qui reste le plus sécurisé et le plus respectueux de ma vie privée. Je sais que c’est une contrainte pour vous, parce que les banques ne fournissent aucun moyen de traiter automatiquement les virements reçus…
    Et enfin, comme déjà mentionné, passer par La Presse Libre me simplifierait les choses :)

    Oh, et effectivement, le coup du flux RSS complet (avec jeton dedans évidemment) achèverait de me convaincre.

    Bon courage pour votre mutation !

  6. Bonjour,
    J’en profite pour réiterer quelques requetes formulées plus haut.
    Je donnais 5e/mois depuis environ 2 ans, et je comprend parfaitement votre changement de modele economique. Cela dit, le processus de transition est aride.

    Je pensais annuler mon don paypal, m’abonner, et c’est réglé.
    Resultat:
    – j’annule mon don paypal (RAS)
    – je fouille pendant 5 bonnes minutes sur le site pour trouver comment s’abonner (j’ai du rouvrir ce post et m’appuyer sur les commentaires pour avoir le lien)
    – obligation de fournir sa carte bancaire. Bien que je vous fasse confiance sur la partie sécu, je vais garder mon numero de CB pour moi si cela ne vous dérange pas.
    – Ma lecture de reflet se fait entierement pas RSS, et j’apprend qu’il n’y a pas de token d’access :(

    N’hésitez pas a me faire signe si il y a du changement, j’ai hate de relire votre contenu.

  7. NB : pour ne pas communiquer son numéro de CB (ce que je ne fais JAMAIS sur internet) –> carte bancaire virtuelle

    Abonnée sans hésitation, J’ai arrêté de fumer au bout de 25 ans de tentatives infructueuses grâce au coup de gueule de Bluetouff sur le sujet ( https://reflets.info/le-holdup-des-buralistes-sur-la-loi-de-sante/ )
    On peut dire sans exagérer que Reflet m’a sauvé la vie et me fait économiser 300 €/mois alors bon, je peux bien lui verser jusqu’à la fin de mes jours 1% de ce que je refilais jadis à Big Tabacco … Et avec mon éternelle reconnaissance en prime :)

  8. Je pensais au liquide sous enveloppe(20gr) mais après pesée=
    1 pièce de 2€ =13g
    1 pièce de 1€=11,62g
    1 pièce de 50ct=11,96g
    1 pièce de 10ct=6,34g
    Pesée générale=42,94g pour 3€60
    A la poste c’est 2 timbres rouges (21 à 100g) = 1,70€
    Bon aprés, ceuse et celles qui veulent payer par paypal et par pas cb, la traçabilité de la personne…..bof
    Car il s’agit de l’anonymat du lecteur ou de la peur du vol?
    Bon, c’est sur que je suis au rsa, et ça rajoute au provider, au vpn mais je comprends le changement de paradigme, même si je ne peux plus lire reflets. Dommage, un des derniers pureplayer un peu analytique et sans froid aux yeux.
    Merci pour toutes ces enquêtes.

  9. Mince!
    Je n’ai pas trouvé d’adresse pour un règlement crypto-anarchiste!
    Bon ok, ça pique le boulot de Paypal, VISA et autres. C’est pas sympa,
    mais c’est bon pour le coté « privacy » :)
    Par contre, c’est peut être votre comptable qui risque de s’arracher les cheveux (s’il lui en reste encore)
    pour balancer ça dans la compta…

    FTW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *