La prière qui n’a pas sauvé François Fillon

Vendredi dernier, c’était veillée d’arme pour les cathos fillonistes. « Adorons le Seigneur. Quelle foi pour la France ? » A la basilique Notre-Dame-des-Victoires à Paris, ils étaient conviés à « une veillée à caractère exceptionnel pour la France ». Rien que ça. Au menu : enseignement du père Nicolas Buttet, un Suisse fondateur d’une communauté tradi, messe, adoration. « Une démarche aussi patriotique que spirituelle, une rencontre à ne pas manquer », dixit le tract bardé de bleu-blanc-rouge. « Pas question de donner de consignes de vote, mais simplement de proposer des éléments de discernement », déclare l’organisateur Semeurs d’Espérance. Pendant la veillée, entre allusion aux manifs pour tous, accepter « l’imperfection de nos politiques », on est prié de lire entre les lignes. « C’est incroyable, nos candidats ne sont pas des saints », lance le prédicateur. L’assemblée rit au diapason. « Nous faisons l’acte le plus révolutionnaire qui existe, déclare le curé suisse. Nous sommes des insurgés de Dieu. Nous proclamons le primat de Dieu dans nos vies et dans la société civile et politique. » Mais pas un mot pour le policier tué. Adhérent de Flag, l’association LGBT de la police et pacsé, il n’entrait sans doute pas dans les critères de la Manif pour tous…

Mais c’est à la buvette après la prière que les participants se lâchent. « Dans la demande de justice dans la société actuellement, je vois l’Antéchrist à l’œuvre », déclare un homme, la cinquantaine, petit foulard en soie autour du cou. Plusieurs jeunes discutent. « Avec ses affaires, Fillon il est vraiment chrétien ? J’hésite à voter pour lui… », dit l’un. « Bien sûr, il faut voter pour lui. Avec Fillon, la famille sera au centre. » répond une jeune femme. « Et les juges l’ont innocenté. Je l’ai lu sur facebook, lance une autre. C’est bien un emploi fictif, mais c’est de la faute de son directeur de cabinet qui a fait une erreur. » Vive le royaume de la fake news ! Et de conclure : « Je vais prier pour vous pour que vous votiez pour lui. » Une obsession de nombre de participants : « Fillon, vous êtes sûrs qu’il n’est pas franc-maçon, au moins ? Et Macron ? » D’autres déclarent vouloir voter Dupont-Aignan ou Marine Le Pen « pour le redressement national ». KTO, la télé catho, était venue filmer la veillée pour la diffuser cette semaine. Histoire de chauffer les électeurs pour le second tour, sans doute. Raté ! La prière n’a pas sauvé le petit frère des riches.

Twitter Facebook Google Plus email

8 thoughts on “La prière qui n’a pas sauvé François Fillon”

  1. « Nous faisons l’acte le plus révolutionnaire qui existe, déclare le curé suisse. Nous sommes des insurgés de Dieu. Nous proclamons le primat de Dieu dans nos vies et dans la société civile et politique. »

    Bizarrement ça n’a l’air de choquer personne.

  2. Moi, ce sont les « enjeux qui bousculent la foi dans notre pays » qui me tripotent, qui m’interpellent quelque part

    Ah, ces semeurs d’espérance ! Non, vraiment quelle belle affiche : « Eucharistie avant l’ouverture de notre bar du monde ». Ai-je bien lu « adoration guidée » ?
    C’est semeurs.org ou semeurs.argh ?

  3. Ca alors, des personnes qui ont des convictions personnelles et qui se permettent de les partager. Et puis ils prient pour l’avenir de leur pays à un moment comme celui-là, ils ont honte de rien.
    Et au passage, vu la position de Fillon sur des sujets graves comme l’avortement ou la recherche sur l’embryon, encore heureux qu’un prêtre ne donne pas de consigne de vote.
    Quand à l’absence d’hommage à Xavier Jugelé, ça n’a probablement rien à voir avec son orientation sexuelle, le jugement est sévère. Il est même assez probable que le prêtre n’ait pas été au courant, vu la relative discrétion médiatique sur l’affaire (peut-être par crainte d’influencer l’élection ?… )
    https://www.google.fr/search?q=Xavier+Jugelé&biw=1920&bih=921&source=lnt&tbs=cdr%3A1%2Ccd_min%3A4%2F21%2F2017%2Ccd_max%3A4%2F21%2F2017&tbm=nws

    1. J’aimerais rajouter que la partie « Mais pas un mot pour le policier tué. Adhérent de Flag, l’association LGBT de la police et pacsé, il n’entrait sans doute pas dans les critères de la Manif pour tous… » est tout simplement de la calomnie. J’ai regardé par curiosité le site de ces « semeurs ». En 2 clics on tombe sur la vidéo de la soirée :
      https://youtu.be/AQ6nC-atfrk?t=2m42s
      On parlait de « fake news » ? Peut-être simplement que l’a priori sur les religieux a fait rater au journaliste de la rédaction ce moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *