Google cartographie la censure de ses services dans le monde

Le géant américain du Net offre de très nombreux services aux internautes. Il arrive dans de nombreux pays, que ces services fassent l’objet de demandes des autorités gouvernementales. Certaines sont de simples demandes de données dans le cadre
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

7 thoughts on “Google cartographie la censure de ses services dans le monde”

    1. Comme il s’agit ici de services de Google, les gens sont logués, donc je pense que les autorité demandent les informations relatives à un compte utilisateurs, non à l’ip. L’ip n’est qu’une donnée de corrélation que seul le fournisseur d’accès est en mesure de fournir.

  1. Autre point à ne pas omettre : la quantité de demandes varies selon les parts de marché de Google pour chacun des services proposés. On peut supposer que ces demandes concernent les emails (Gmail, Google Apps), les sites (Blogger, Google Sites) et les réseaux sociaux (Orkut, Google Buzz) gérés par Google en premier lieu. Or, ces services ont des parts de marché très différentes selon les pays.

    1. Oui tu as raison niveau parts de marché. Google est un peu moins populaire aux USA qu’en Europe niveau moteur de recherche,cependant, Google a le bon goût de préciser sans ses tableaux récapitulatifs quels services ont fait l’objet de ces demandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *