Et le Zipiz d’or du mois est attribué à…

Je trouve toujours rigolo, on ne se refait pas, d’aller voir de temps en temps à quoi ressemble le serveur sur lequel est hébergé la dernière tentative de phishing reçue dans ma boite aux lettres.
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

6 thoughts on “Et le Zipiz d’or du mois est attribué à…”

  1. Erreur de débutant ! Pourtant, un grand nom du web le dit depuis longtemps :

    « Mes sites ne sont pas fait avec Word mais avec Microsoft FrontPage le logiciel de création de page professionnel que Microsoft conseille à tous les webmasters »

  2. > Erreur de débutant ! Pourtant, un grand nom du web le dit depuis longtemps :
    >
    > « Mes sites ne sont pas fait avec Word mais avec Microsoft FrontPage le logiciel de création de page professionnel que Microsoft conseille à tous les webmasters »

    La preuve, même kitetoa.com est fait avec FrontPage.

    1. Je ne trouve rien qui atteste que kitetoa.com soit fait en Frontpage, je suis curieux de savoir comment tu déduis ça ?
      La structure, les tags les extensions serveurs et les vti_* qui pissent du file de conf sur kitetoa.Com, depuis 1996, je n’en ai pas vu un seul.

      Mais explique nous ta démarche éminemment scientifique dont tu sembles faire preuve pour affirmer que kitetoa.com est un site en Frontpage, comme ça on soumettra un commit pour nikto ;)

    2. En 1996, Kitetoa.com était fait avec FrontPage parce que c’est le premier outil de publication Web que j’ai rencontré (en 95). Assez rapidement, j’ai désactivé les extensions FP et je suis passé à d’autres outils, notamment sous Linux. Quanta, si ma mémoire est bonne. Après, je ne sais plus très bien. Il y a eu bcp d’outils utilisés. Y compris des éditeurs txt.

      Mais franchement, si j’avais hacké un truc dans ma vie, je ne l’aurais pas fait comme ce garçon. Un peu trop risqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *