Emmanuel Macron et les victimes de terrorisme

Lors de son discours pour le 14 juillet, Emmanuel Macron a glissé quelques mots sur les enfants dont les parents ont péri lors des attentats :

Chers concitoyens, depuis 100 ans presque jour pour jour, la République prend tous ses enfants sous sa protection. Elle protège et assiste aussi les enfants des déportés et depuis peu les enfants des victimes du terrorisme. Ce sont les pupilles de la nation. Ils sont là devant moi et je leur adresse un salut chaleureux, parce que les ennemis de la France sur notre sol ou ailleurs dans le monde vous ont pris un être cher, la France vous doit son soutien constant et durable.

Cette fois, ce n’est pas Jupiter qui s’adressait à la nation, mais peut-être Janus.

Il y a trois jours, Willy le Devin, Laure Bretton et Ismaël Halissat expliquaient dans Libération comment le nouveau gouvernement avait dynamité le système d’aide aux victimes des attentats.

L’inversion du sens, c’est toujours d’actualité, même avec un président qui voulait tout renverser, tout changer…

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *