Chaos proche-oriental, Califat, réfugiés : y a du sang dans le gaz…

La situation en Syrie est dramatique. Malheureusement, le traitement médiatique de ce conflit monstrueux est totalement aveugle, et orienté. Rapide résumé de cette probable guerre énergétique qui ne dit pas son nom. Au nom du
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

23 thoughts on “Chaos proche-oriental, Califat, réfugiés : y a du sang dans le gaz…”

  1. Articles fort intéressant. Le doute est toujours permis quant à la réelle raison du conflit en Syrie, même si ces accords énergétique ont dû peser dans la situation actuelle. C’est une variable importante mais pas la seule à mon avis.

  2. Bien mais c’est dans les médias alternatifs (et des experts qui ne sont pas aux ordres) depuis des années.

    Bien sûr, c’est un élément déclencheur parmi d’autres.

    Imagine la Turquie ou Israël sur le chemin du tracé et en affaire avec l’Iran … rien de tout cela.

    Ce qui est sûr, c’est qu’on a foutu dans la tronche des gens que Bachar est une ordure, alors qu’il n’est pas pire que les dirigeants chinois et sûrement mieux que tout un tas de dirigeants africain et surtout infiniment plus fréquentable que nos amis Saoudiens !

    Le fait que la Syrie soit toujours en guerre avec Israël et soutient du Hezbollah, fait aussi partie du jeux !

    Ce que je ne m’explique toujours pas, c’est pourquoi les sanctions ont été levés contre l’Iran …

    1. Excusez-moi, je suis peut être un naif abruti qui suit docilement la propagande occidentale, mais il me semble que les milliers de morts causés par ce très cher Bachar (preuves: photos des prisons de la mort syrienne, témoignages de rescapés) ne peuvent pas être oubliés d’un pauvre plan de gazoduc. ça peut bien être une variable, mais il n’empêche que c’est pas « parce que » ce pauvre Bachar va être forcé d’accepter un gazoduc méchant qu’il faut le laisser massacrer tranquillou tout le monde. Quand à dire « plus fréquentable que… » perso, j’ai jamais cherché à classer Hitler, Mussolini, Pinochet et Kim-Jong-Il.

  3. > Au point que les populations européennes en viennent à ne même pas voir que ce sont leurs gouvernements qui ont participé à pousser le million de réfugiés qui fuient la guerre.

    J’avais fait un (humble) dessin à ce sujet, il ne manque qu’un keffieh dans la première case (que l’on pourrait habilement remplacer par une médaille de la légion d’honneur dans l’avant dernière case), mais l’idée ne change pas : ces réfugiés sont plus des déportés que des réfugiés…

    cf. http://illwieckz.net/journal/Je_ne_serai_pas_complice_de_deportation

  4. Desole j’insiste, mais yovan tu as pondu des tas d’article sur le complot rechauffiste sans en avoir l’air, et depuis cet automne plus rien, mais alors nada, pas meme une perspective de discussion a ce zujet, un mea culpa ou autre. ? Tu es toujours entrainé dans un delire a tendance complotiste, meme si tu le fais d’une maniere si fine que dreuz doit t’envier, il n’en reste pas moins que tes articles respirent toujours le meme air.
    Cela m’etonne aussi beaucoup car vos accointance avec les journalistes les moins stupide du serail son semble t il bien reels…

    Ce serait cool de nous montrer OU tu veux reellement en venir.
    Si tu es la « caution contradictoire » du site, mouais…. ;)

  5. « Ce serait cool de nous montrer OU tu veux réellement en venir » était justement la question que je me pose à votre sujet.

    « Caution contradictoire du site », est sans doute justement la réponse. Cela sent la stratégie facile pour discréditer… Qui au juste ? Yovan ? Reflets tout entier ? Tous ceux qui le lisent ?

    Cher ami, il vous faudra bosser un peu, au lieu de réclamer que quelqu’un vous mâche le travail.

  6. Ou comment faire passer pour un complot une évidence répétée en boucle dans toutes les analyses un peu sérieuses sur le sujet depuis 3 ans, y compris au 20h.

    Qui peut croire une seule seconde que les considération géopolitiques ne jouent pas de rôle dans une guerre civile ?

    Et surtout comment s’en étonner de manière totalement hypocrite, avec l’orientation neo-catho d’autoflagellation habituelle.

  7. Sacre yovan, apres le complot d Al Gore et du Giec, voila le complot du quatar pour faire tomber le gentil Bachar qui refuse un gazoduc…
    Que construire un gazoduc d une telle taille prend des dizaines d annees (le projet russe est dans les cartons depuis plus de 10 ans et n a toujours pas livre un seul m3 de gaz ;-)), qu une autre solution existe (methaniers) n emeut pas notre Don Quichotte pret a foncer sur tout ce qui ressemble a un complot !

    PS: bloquer le detroit d ormuz c est un acte de guerre. ca ne bloquerait pas que le gaz mais aussi le petrole. Penser que l iran pourrait s amuser a ca est penser que les mollahs sont des parfaits abrutis. C est l assurance de se retrouver en guerre avec une coalition (chine+japon+USA+europe tous dependant du petrole). La marine iranienne serait rapidement balayee et le regime probablement renverse (point certes moins sur, apres tout G Bush senior avait laisse Saddam sur son trone)

      1. lisez le second et 3eme paragraphe de mon commentaire:
        – les gazoducs sont en projet depuis au moins une dizaine d annees. Pourquoi declencher une tentative de renversement d assad maintenant ? surtout qu il n ya aucne gaurantie que son successeur serai plus docile
        – il y a une alternative aux gazoducs: les methaniers. et bloquer le detroit d ormuz est du delire. Les iraniens ne le feront jamais car ca serait sucidaire (intervention armee de tous les pays consommateurs de petrole et sabordage de l economie iranienne qui est dependante des exportation de petrole (a votre avis pourquoi les iraniens ont mit les pouces dans leur tentative d armement nucleaire ? l embargo les a ruine, alors imaginez qu ils ne peuvent plus exporter car le detroit est bloque !)

        1. Le conflit syrien date de 2011, pas d’hier. On ne construit pas des pipeline dans un pays en guerre (mais on continue à la projeter) et Nabucco n’est pas une idée en l’air.

          Les iraniens sont en train de devenir des potes aux USA qui commencent à trouver les pétro monarchies bien pénibles, et nous sommes très loin d’une guerre chaude contre l’Iran (qui soutient le Hezbollah, qui soutient Bachar, qui est soutenu par Poutine…).

          C’est quand même assez compliqué comme tableau, pas besoin de complotiser, et rien de ce que n’avance Yo n’est fantasiste (Oui, l’Iran pourrait se payer le luxe de couler un méthanier au pavillon convenablement choisi avec une excuse toute faite, de la même manière que Erdogan assassine des Kurdes en prétendant bombarder ISIS sans que la communauté internationalr moufte).

          1. j ai jamais dit que le projet de gazoduc etait une idee en l air. Juste que des projets de gazoduc il y en a plusieurs, que certains restent a l etat de projet et que celui qui devait exporter le gaz russe date d au moins 15 ans. Vu qu on « fete » les 5 ans de la guerre en syrie, ca fait deja 15-5 =10 ans qui manque

            Sinon comment comptez vous bloquer le detroit d ormuz en coulant un seul bateau ?
            Pour info les irakiens au moment de la guerre iran/irak avaient tente de stopper les exportations de petrole iraniennes en tirant sur les petroliers. Ca n avait pas eut beaucoup d effet. et en cas de menace, on peut toujours escorter les bateaux civil sur le modele de ce qui se fait au large de la somalie contre les pirates

            Et je maintiens que :
            1) les iraniens n ont pas l intention de bloquer le detroit. ils ne l ont jamais fait meme a l epoque ou ils etaient au ban des nations et n ont aucun interet a le faire maintenant que leur isolement international est en train de se terminer

            2) si un pays s amuse a ca, il va se retrouver avec de gros gros probleme, car c est non seulement l occident qui sera pris a la gorge mais aussi la chine et le japon. Penser qu il n y aura pas de reaction militaire energique, c est vivre sur son petit nuage

          2. Oui, il y en a plusieurs, depuis au moins 2004. Ils restent à l’état de projet car on ne construit rien dans un pays en guerre. Et construire un pipeline international dans une région pareille, c’est un peu plus long que bâtir une maison Phénix…
            On continue les comptes d’apithicaires ?

            Pas besoin de couler 1 seul bateau, il suffit de menacer fermement de le faire. D’ailleur, on parle « d’incertitudes ». Nuances subtiles qui semblent vous échapper.

            La situation a un peu changé depuis la guerre Iran-Irak, vous avez remarqué ?

            Penser que protéger les méthanier des attaques militaires de la marine ou aviation iranienne pourvue de missiles antinavires chinois de la même façon et avec le même coût que le trafic est protégé des pirates somaliens en coquilles de noix armés avec Ak-47 et RPG-7 laisse planer un large doute sur vos compétences militaires. Penser que les USA (les gendarmes du monde) vont mener une nouvelle guerre en Orient pour protéger les intérêts des monarchies pétrolières qui sont justement en train d’essayer de couler l’industrie pétrolière américaine est fondamentalement idiot. Au pire, ils feront les gros yeux, ou laisseront l’Europe se démerder.

            Enfin, vous n’irez pas sans constater que vous faites à Yo un procès d’intention puisqu’il emploie une citation de TV5 datée de 2013. Da là, vous en faites un complotiste et dévalorisez son article.
            D’ailleurs, re-voici le lien vers TV5, les dangeureux complotistes : http://information.tv5monde.com/info/syrie-le-gaz-du-qatar-influence-t-il-le-conflit-4510

            Allez, ami troll, amusez vous bien sur vos nuages …

        2. Pour le cas de nabucco, d apres wikiepdia ca date de 2002 et le trace ne passe pas dans des pays en guerre (bulgarie, hongrie … pour nabucco west) cf https://en.wikipedia.org/wiki/Nabucco_pipeline. et pourtant c est toujours pas fait. C est tout simplement que c est complique techniquement, cher, pas forcement rentable … donc pas besoin de sortir des complots

          Sinon penser que simplement menacer de couper le detroit d ormuz va suffire a le bloquer reellement est du domaine du reve. Non seulement ca ne sera pas pris au serieux mais en plus tout ce que vous gagnerez c est une presence accrue de flottes militaires qui rendront une attaque impossible

          PS: je suis pas un expert naval mais j ai a une certaine epoque travaille dans l armenent (pour des avions certes). Il est a mon avis bien plus facile de faire des degats avec des coquilles de noix bourrees d explosifs que vous lancez contre des bateaux (cf USS Cole) qu avec des avions/missiles. Evidement dans le premier cas, vous la jouez en mode Hezbollah car votre equipage ne reviendra pas. Mais une coquille de noix a plus de chance de passer pour un pecheur inoffensif qu un avion de combat. Et votre avion de combat lui sera detruit assez rapidement par les navires de guerre (armement anti aerien ou groupe aeronaval) qui sont la bas. Si vous voulez vraiment utiuliser du materiel militaire, essayez plutot un remake de la bataille de l atlantique (utiliser des sous marins). Mais la encore, je vous rappelle que ca c est pas tres bien termine pour les sous marins allemands
          Juste pour info, les irakiens ont lance des missiles sur les tankers. Ces exocets (qui ont pourtant detruit le Sheffield) ont eut assez peu d efficacite sur un petrolier. Normal c est pas concu pour ca et un petrolier c est gros et la partie vitale du bateau doit representer 1-2 % du bateau. donc si vous tapez a cote de cette partie, vous allez pas faire de gros degats

          1. Nous sommes donc d’accords pour dire que depuis le début des années 2000, il est assez compliqué de mener à bien la construction d’un pipeline au moyen orient du fait de la situation politique changeante et instable ?

            C’est votre point de vue et je ne suis pas d’accord. Si l’Iran menace, c’est déjà un vecteur d’instabilité. Peu importe si la menace sera executée ou pas, il y a un doute. Une solution est donc recherchée pour lever ce doute C’est là le point soulevé et recevable.

            – une couverture navale avec groupe aéronaval, veille aérienne h24, maraude et veille asm, ca coûte très cher, et tout ça juste parce que l’Iran a menacé de couler un (des) pétrolier(s). Qui va payer et mettre en place un tel dispositif avant toute action réelle ?
            – Il y a des petits et des gros missiles. Si un « petit » missile peut suffire à mettre hors de combat un navire de guerre (frégate ou destroyer), un « gros » va le couper en deux. De même avec un tanker. Un petit causera des domages superficiels, un gros pourra ouvrir une voie d’eau, ou endommager suffisamment la structure pour rendre impropre à la navigation. L’Iran étant équipée de Qader et de Noor, elle est plus qu’à même de couler un tanker si l’envie lui en prend.
            – Vous pensez sérieusement qu’un équipage militaire compétent va, en pleine mer et en navigation, laisser approcher une coquille de noix suffisement près pour que les explosifs qu’elle transporte puisse causer des dégats ?
            Le Cole était à quai et faisait ses pleins quand il a été attaqué. En navigation en haute mer, les embarcations auraient été détectées lors de leur approche, puis auraient essuyés des tirs de sommation avant d’être pulvérisées à une distance suffisante sans avoir jamais été une menace pour le navire.
            Sinon, pour des info sur la « guerre des tankers », je vous soumet le lien suivant (en anglais) http://csis.org/files/media/csis/pubs/9005lessonsiraniraqii-chap14.pdf

            Vous y trouverez notament comment des pétroliers on été incendiés et coulés à l’aide des jolis missiles.
            Nul doute qu’en 30 ans et les progrès de la technologie aidant, couler un pétrolier doit pas être bien plus compliqué que ca ne l’était auparavant….

          2. L’Iran possède quelques sous marins, mais la zone ne se prète pas à la guerre sous marine. Pas assez d’espace et de fond.

            Les allemands perdent la bataille de l’atlantique car des escorteurs de plus en plus nombreux accompagnent les convois et les codes allemands on été cassés. Pas en raison de la faiblesse des sous marins ou des équipages.
            Si vous voulez refaire aujourd’hui une bataille de l’Atlantique avec des sous marins modernes et nucléaires, ne pariez pas sur la marine de surface…

  8. Yovan, vous avez réussi à vous faire plein d’ennemis à exprimer en public des opinions que le bon français cache soigneusement (car il les a tout autant que vous, mais cela fait mieux de clasher celui qui les exprime à voix haute).

    Je lisais pas plus tard que ce matin deux articles-éditoriaux dans Libé sur le complotisme, et ce n’est que normal que les trolls se précipitent pour renforcer cette mode du soit disant « anti-complotisme ».

    Et comme vous avez la sale manie de dire ce que vous pensez (notez bien que je suis assez rarement d’accord avec votre emportement), vous êtes forcément en première ligne.
    Sauf qu’en l’occurrence, en vous lisant je trouve un simple rappel de faits desquels trop peu de gens sont conscients ou informés. Merci donc de cette piqûre de rappel.

    Vous êtes devenu comme le Noël Mamère de Bernard Cazeneuve : peu importe ce qu’il dit (et je ne trouve pas qu’il dise des idioties), l’autre lui exprime son mépris sans même se donner la peine de répondre.
    En ce qui me concerne, je continuerai de lire vos emportement (note : cet article n’en n’est pas un, à mon sens), parce que vous vous exprimez quand d’autres se contentent de railler.

  9. 2012 : le facteur gaz c’est du complotisme inexcusable pour nier la valeureuse révolte du peuple syrien opprimé par son propre dictateur
    2016 : ouais bon ok c’est une variable parmi tant d’autres , inutile d’en faire un fromage , et pis si les troubles en Syrie commencent sérieusement à dégénérer en 2011 après le refus d’Assad de la formule quatari-saoudienne, c’est juste une coïncidence .

    C’est confortable le journalisme mainstream en France , on devrait confier ça à des mômes de 12 ans et partir en week-end le reste du temps .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *