Areva et Euriware : une longue histoire

Tiens… Les nouvelles nous apprennent que le système d’information d’Areva a été troué par de vilains pirate-pédo-nazis-chinois pendant la bagatelle de deux ans. Oui, oui, deux ans. Vous avez bien lu. J’avoue que cela ne
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

16 thoughts on “Areva et Euriware : une longue histoire”

  1. « Si vous savez lire entre les lignes et si vous voulez rire un bon coup, je vous recommande la lecture de l’éditorial de la newsletter d’HSC d’octobre 2011. »

    Oh putain.
    Fleuret même pas moucheté, là !

  2. « C’est vrai qu’avec mes 73 ans aux prunes, il peut. »

    Euh, c’est du langage hacker pour 37 ans, c’est ça ?

    Nan parce que sérieux tu… vous n’avez pas 73 ans quand même ?
    Vous n’êtes pas plus vieux que Billaut, que Sarko, que…
    Arrêtez, c’est une blague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *