Zone euro : la semaine de tous les dangers ?

Ce n’est pas toujours aisé de jouer les marabouts lisant l’avenir. Ni confortable d’ailleurs. Tentons toutefois de nous projeter dans quelques jours, en utilisant le conditionnel, on n’est jamais trop prudents. Chypre sera-t-il l’étincelle, le
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

29 thoughts on “Zone euro : la semaine de tous les dangers ?”

    1. oui et non
      Comprenons-nous bien je suis un jeune moi aussi, de ceux qui ont eu la mauvaise idée d’entrer maintenant sur le marché du travail. Et pourtant l’idée qu’enfin cette gigantesque farce va(peut-être) enfin voler en éclats me réjouit grandement.
      Car j’ai beau ne pas me faire d’illusions sur le court terme(aka on est vraiment dans la merde) je reste un indécrottable optimiste.
      Sans oublier que j’aime bien voir le monde brûler (dixit Alfred) en mangeant mon pop-corn ;)

      1. Je suis bien évidemment d accord avec vous, cependant je trouve difficile le metro boulot dodo quand on as les convictions que le monde actuel ne tourne pas rond.

        Pire, mes actes quotidiens sont en contradictions avec ce que je dénonce ( et en même temps je ne vois pas vraiment comment faire pour aller à contre courant de la société actuelle)

        Bref léger gout d’amertume parfois

  1. Plop,

    Dis Kitetoa, je te soupçonne d’avoir un bien mauvais fond doublé d’un esprit un chouilla sadique là …

    Nous aguicher avec une bien belle image qui fait rêver, voyager, toussa, pour nous asséner juste après de pareilles choses …. tssss

    Bon, on pourra pas dire que tu nous avais pas prévenu mais quand même quoi …

    En passant, en cas de bankrun et d’effondrement systémique, mon soutien passera en colis alimentaire en fonction de se qu’on arrivera encore à trouver bien sur.

    Bisous.

  2. Tu m’étonnes que c’est intéressant :

    « Le secteur bancaire reste fortement exposé au risque grec et présente un risque systémique en raison de sa taille (750% du PIB) et une intermédiation élevée portant le niveau de crédit à 280% du PIB. »

    Non mais allô quoi…

  3. Salut,

    Les questions que je me pose est :
    Nous, petit épargnants français, avec les maigres économies faites depuis quelques années, qu’en faire ?
    Les sortir de la banque pour rembourrer le matelas ?
    Est ce que si le système qui entoure l’Euro se cassent la figure, notre argent épargné vaudra encore quelque chose ?

    Ou tout simplement attendre, laisser son argent en banque et voir comment il va se transformer en francs ?

      1. C’est ce que toi tu vas faire ? J’en doute.
        Dans l’absolu ça pourrait éventuellement être une solution viable (éventuellement car du blé et du lait c’est pas suffisant, c’est toute une coopérative qu’il faudrait créer pour pouvoir vivre en autarcie), mais qui est prêt à faire ça ?

        La question de lolcat est très pertinente. J’allais poser la même. Je ne pense pas que garder ses économies dans un matelas fera l’affaire. Tu serais peut-être à l’abri plus longtemps que les autres, mais j’imagine que si ça part en sucette, l’inflation va rendre tes petits billets complètement insignifiants. Cf crise de 1929.

        J’ai peu de connaissances en économie donc je ne pourrais pas répondre à ta question. J’aimerais moi aussi avoir l’avis de Reflets.
        À la limite, quitte à être pessimiste, tu profite de ton argent tant que t’en as, tu participes à des économies locales et plus saines (rien qu’en faisant ses courses au marché par exemple), tu fais pousser des légumes dans ton jardin, tu t’achète une PS2 pour pas te faire chier quand tu seras au chômage et que t’auras pas les moyen de t’en acheter une… ^^

        Vous chez Reflets, que faites-vous pour vous y préparer ?

        1. Sauf que si les malfaisants sont malfaisants, ils risquent d’avoir l’idée de te piquer ton jardin,tes poules,ta biquette(quand ils aurons compris que l’argent ça se bouffe pas).Pour être vraiment auto-suffisant je crains que l’AK 47 ne soit obligatoire.

          1. tout a fait, c est triste a dire mais le premier investissement c est le fusil de chasse et les cartouches (pour l ak47 il faut avoir les bonnes connections. et si vous les avez mieux vaut prendre quelque chose de plus discret comme un pistolet)

    1. Personnellement j’ai mis une partie de mon argent en bitcoin. J’ai un contrôle complet de mon argent qui est donc en dehors du système bancaire. Le cours est assez volatile, mais je pense que c’est une bonne solution pour protéger son argent.

  4. Bon zalors, si le pognon n’est plus sûr à Chypres zou est’il ? En Suisse ‘? Zavez essayé d’ouvrir un compte en Suisse dernièrement ? Mhmmm ? Surtout après l’envoi de drones americains Special Swiss Accounts ? Le Grand Duché ? On entendrait parler d’économie d’opérette, après l’économie casino ? Bon j’vois plus que la City de Londres. ..ça c’est du solide, fournisseur de la Cour etc…

  5. Ouais, en tout cas moi je finis mes chainages, la charpente arrive, on sème comme des dingues, les poules arrivent suivies des brebis. La commande de panneaux solaire et de l éolienne se fait dans un mois : parés quoi. De toute manière, c est sympa, et puis le grand bazar est en vue, ça va dépoter bizarre…

  6. Le message est alarmant, c’est une bonne analyse mais j’ai bien peur que les chipriotes ne soient pas aussis insoumis qu’on le croit. Les banques ont desormais etes fermees et il n’y a eu AUCUN debordement ni mouvement de panique. La revolution tant esperee n’aura t-elle pas lieu ?

    1. C’était une option évoquée : les Chypriotes peuvent se laisser bercer par les discours ambiants : on est sauvés, ce sera dur, mais le plus gros est derrière nous, pas de panique. Manque de chance, ceci est le premier plan d’une série pour le pays. En outre, si le parlement fait son travail (et la presse) et que les montants retirés à l’étranger sont publiés, cela va peut-être finir de les énerver ?

  7. Cet épisode chypriote nous aura appris 2 ou 3 choses .
    1 aujourd’hui en UE il est parfaitement normal et même moral de ponctionner les dépôts des riches non-résidents, dans la mesure où ils sont russes. Le Kremlin appréciera.
    2 il est parfaitement normal d’assimiler tous les détenteurs de dépôts au dessus d’une limite arbitraire à des mafieux et à des « oligarques », vu leur pays d’origine. Tout le monde sait dans l’UE de 2013 que la Russie est un pays voyou dirigé par des gangsters ennemis de la liberté d’expression. 40 % ? Mais ce n’est pas assez !
    3 il est normal de cracher sur l’économie d’un petit pays en le qualifiant de « casino », en entretenant en creux la posture morale du défenseur de « l’économie réelle » contre « la finance », alors que la finance fait partie de l’économie dite réelle au même titre que le constructeur d’immeubles à usage locatif. Si vous pensez que le secteur financier n’est pas une économie « réelle », faites un tour au Grand Duché de Luxembourg. Dénoncer le « capitalisme financiarisé » ( mauvais ) pour louer le « capitalisme entrepreneurial ou industriel » ( bon) est d’une hypocrisie rare, l’un ne va pas sans l’autre. Moscovici se refait une santé morale aux frais des Chypriotes. Mais cela ne m’étonne pas venant d’un socialiste français. Le comble de la tartufferie est atteint quand le même Moscovici s’indigne du poids du secteur financier chypriote, équivalent à 6 ou 7 fois le PIB de l’île…parce que le secteur financier ne rentre pas dans le calcul du PIB ? Faut le compter à part ? Y a pas assez de producteurs de tomates en comparaison ? Ou de dignes fabricants de chaloupes de pêches ?
    4 Pour finir au niveau médiatique il est parfaitement normal de traiter toute cette affaire en faisant l’impasse sur la situation géopolitique, les gisements de gaz à exploiter, les sombres histoires de pipe-line venant d’Iran, la proximité de la Syrie et d’Israël, et la position de la Russie à qui on vient de dénier la possibilité d’investir massivement dans une place financière de la zone euro.

    1. 1) les islandais on ponctionnes les anglais et les hollandais. donc pas de jaloux
      2) connaissant un peu la russie, il est clair qu on ne s enrichie pas la bas sans connection avec le systeme. ca veut pas dire qu on est un mafieux mais respecter la legalite est franchement optionnel si vous connaissez les bonnes personnes. A l oppose, si vous avez pas la bonne protection, rester dans les clous ne vous servira a rien. Vous allez vous faire plumer
      3) les banques chypriotes se sont gaves d emprunts grecs dont personne ne voulait (et pour cuase). c est comme au casino: si on mise sur le bon numero c est le jack pot, sinon on perd sa mise. Pour le reste, la finance a certes une utilite (pour financer des projets) mais son excroissance a fait qu elle est plus predatrice qu autre chose. expliquez moi par exemple quel est l interet pour l economie du High Frequency Trading et des moyens enormes qu iy sont affectes
      4) la russie n a pas tout perdu: VTB a ete epargnee (banque russe officiant a chypre). pour le reste, ils ont joue au poker en pensant que l UE allait payer a leur place. et ils ont perdu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *