We aaaare ze weuuuuuurld

On est pas vendredi… je sais mais quand Kitetoa m’offre une occasion de troller, allez savoir pourquoi, c »est plus fort que moi, je me sens obligé de sauter dessus. Le troll commence tout gentiment par
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

12 thoughts on “We aaaare ze weuuuuuurld”

  1. Troll inutile mon cher Bluetouff. Tu n’as pas du saisir le sens caché de mon texte.

    Je m’explique.

    Je ne différencie pas les gens du réseau et les gens du monde réel (je fais partie des deux, donc comment différencier ça ?).

    Je dis simplement une chose. Ce réseau a permis d’établir des relations horizontales croisées qui ne pouvaient pas exister avant. Il a permis de créer une forme de conscience collective à l’échèle de la planète, qui ne pouvait pas exister avant.

    Si.

    Tout cela pouvait exister. Mais pas aussi largement. Et la communication était plus lente.

    Or, le tout petit pourcentage de gens qui depuis toujours gouverne le monde n’a pas pris la mesure des bouleversements apporté à la conscience collective par le réseau. Mieux, il se refuse à prendre en compte ce changement. Il le combat. Souvent. Il divise et oppose.

    Ce qui causera sa perte. A terme.

    Pour ce qui est de la discussion avec les gens du monde réel (troll bis) : j’y suis ouvert et je ne me sens pas en opposition avec eux.

    Encore faudrait-il qu’ils le veuillent.

    1. Benjamin a une théorie pas mal là dessus : c’est juste un problème démographique. On fera pas rentrer des octets dans la tête de certains députés sans risquer un stack overflow. Donc le mieux c’est d’attendre le bug de l’an 2025 ;)

  2. Hum, j’ajoute :

    le titre du papier était : We, the people of the Internets and the World

    « Nous, le peule d’Internet et du monde ».

    Je ne vois pas en quoi j’oppose les deux (monde du réseau et monde « réel ». Au contraire, je réunis.

    En revanche, oui, je pense qu’il y a deux mondes. Celui de la grande majorité qui est utilisée par une toute petite minorité.

  3. Je tente de profiter de ce sujet pour poser une question de vocabulaire.
    Pourquoi LES internets ? Pour moi il n’y a qu’un seul et unique INTERnet (allez, 2 en comptant celui de la corée du nord), et, toujours selon mon opinion, plusieurs nets.
    La sommes des net(work)s forment internet.

    J’ai vraiment beaucoup de mal avec les internets; ça me choque sans trop que je sache précisément pourquoi.

    1. Les Intern,et est une notion aussé débile que « la gauche plurielle », c’est surtout une Joke qui fait référence aux Internets d’AOL (qui n’existe plus) ou à l’Internet par Orange qui est à peu prêt tout, sauf Internet.

      1. Aaah ok, tu me vois un peu rassuré. Mais ça me fait dire que je ne suis peut être pas le seul à n’avoir pas suivi les pérégrinations de cette blaguounette.
        Je suis même a peu prés sur que certains lecteurs en finissent par penser qu’on dit vraiment « les internets »

    2. Je pense que quand Reflets parle « des Internets », c’est pour faire référence aux cybers éléments de language » trop souvent vide de sens que les « n00bs » des domaines plus traditionnels (com’, politique, MMM, etc.) emploient pour essayer de prétendre comprendre c’est quoi le « cyber espace de l’Internet multimedia et du World Wide Web.org »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *