Vous pouvez faire semblant de ne pas nous voir, mais nous sommes bien là…

A en croire la presse, il ne se passe rien. Ou si peu. Et si la presse n’en parle pas, si les politiques n’en parlent pas, c’est que ça n’existe pas. Petite erreur de jugement
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

13 thoughts on “Vous pouvez faire semblant de ne pas nous voir, mais nous sommes bien là…”

  1. Comment la télé pourrait-elle s’intéresser aux manifestations (de JEUNES qui plus est !!) espagnoles grecques et autres, alors qu’il y a les beaucoup plus glamours mariages princiers en ce moment?!
    On a pas les mêmes valeurs… ;)

      1. Oui tout à fait.
        Ils se mettent des oeillère pour faire semblant de ne pas voir, semblant de ne pas savoir semblant de ne pas être responsables, semblant de ne pas nous mentir.

        On a longtemps était dans la posture confortable de faire semblant de les croire. Malheureusement ce confort a un prix qu’on ne peut plus payer : crise économique, crise écologique, crise sociétale.

        C’est chouette de voir un nouveau monde naître mais que c’est dur de tuer l’ancien.

  2. Il est amusant de remarquer, sur ces memes medias, que les gens qu’on nous presente comme des alternatives au systeme (lepen), sont des gens qui pronent des solutions autoritaires (police, armée, caméra…).

    Peuh…

  3. Oui, certains jours, on se dit qu’il faudra peut-être tout casser… avec les dommages collatéraux que cela suppose, pour mieux repartir sur des bases plus saines.
    Des décennies de lavage de cerveaux, ça ankylose.
    Mais les fumiers peuvent commencer à serrer les fesses.

  4. Alors qu’il suffit de leur dire que la fête est finit et elle serait finit.

    Bon ils seraient capable de déclancher une guerre ou une autre saloperie du genre, 1789, 1914 1917 1918 puis rebelotte en 1940.

    L’histoire ne se répète pas, elle bégaye…

  5. oui personne ne dit que si on « sauve » la grece c est en fait pour sauver le credit agricole et la SG
    Mais il ne faut pas exagerer, les grecs sont quand meme pas innocents dans l histoire: qui a elu et reelu des politiciens corrompus, clientelistes et incompetents ?

    C est vrai que c est pas facile de faire autrement, il n y a qu a voir ce qui se presente en France en 2012: choisir entre sarkozy et flamby, c est cornelien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *