Une Lagarde au FMI, ça coûte cher, mais ça peut rapporter gros

Sauf surprise, Christine Lagarde sera la prochaine directrice générale du FMI. Ce sera officialisé à la fin du mois. En pleine déconfiture de l’économie mondiale et du système lui même, le schéma de Ponzi arrivant doucement mais surement à son terme, c’est réconfortant, pour l’oligarchie, de savoir que le payeur en dernier ressort sera géré d’une main de maître par un membre de ladite oligarchie.

La campagne d’auto-promotion de Christine Laboulette Lagarde (voir nos précédents articles) coûte cher au contribuable. Reflets avait posé au service de presse de la ministre de l’Economie une série de questions de bon sens. Déroulé des discussions avec Bercy :

  • Coup de fil au service de presse. Reflets explique avoir quelques questions à poser. On nous demande de les envoyer par mail.
  • Nous envoyons un mail le 14 juin avec les questions suivantes :
    • Le compte twitter « Lagarde » (https://twitter.com/#!/Lagarde) est-il un compte officiel ?
    • Combien de pays ont été visités jusqu’à aujourd’hui par Mme Lagarde dans le cadre de cette candidature ?
    • Combien de pays sont au programme au total ?
    • Quelle est l’enveloppe budgétaire pour ces voyages (incluant les déplacements des collaborateurs) ?
    • Qui règle les déplacements de Mme Lagarde pour cette candidature ?
  • Deux jours plus tard, nous rappelons le service de presse et lui demandons s’il y a un souci particulier avec Reflets. Ce n’est pas la première fois que nous n’obtenons aucune réponse de la part du service de presse. Pas même un allez vous faire foutre bande de cryto anarchistes léninistes Kligons désolé, nous ne pouvons répondre à vos questions.
  • La dame nous indique qu’elle fait « une piqure de rappel » à la personne en charge des relations avec la presse.
  • Depuis, nous attendons un hypothétique signe de vie de Bercy.

En fait, alors que nous nous apprêtions à faire des maths après avoir laissé un délai raisonnable au service de presse pour ne pas répondre, le Canard Enchaîné à publié le résultat de nos projets de calculs.

Voici, un résumé très condensé de l’article « Lagarde frappe un grand coût pour le FMI » publié le 15 juin en page 3:

« Depuis le 30 mai, la ministre a parcouru 46 744 km, tout en faisant savoir qu’elle continuait à diriger Bercy d’une main de maître. Quel talent ! (…) Bercy se refuse aujourd’hui à communiquer le budget de campagne de Christine Lagarde. « On n’a pas envie de donner des chiffres pour ce genre de dépenses », explique avec autorité Jacques Le Pape, directeur adjoint de son cabinet. (…) Elle ne voyage qu’en avion de ligne et n’est accompagnée que de trois personnes, son officier de sécurité, son chargé de com’ et un conseiller qui maintient la liaison avec Bercy. (…) « Le Canard» risque une estimation fondée sur le tarif des vols Air France en première (indispensable pour rester en forme). (…) Soit un total de 153 600 euros, sans compter les frais de logement et les frais de bouche. »

Tant que Bercy se refuse à répondre à nos questions, on peut, avec le mauvais esprit qui caractérise Reflets, imaginer que le silence tente maladroitement de couvrir le fait que la note est présentée aux contribuables et non pas au portefeuille personnel de Mme Lagarde.

l’ADN de Mme C. L. retrouvé sur M. B. T

Avec de telles dépenses, pas de doute, Mme Lagarde, qui fait le tour du monde pour convaincre du bien fondé de sa candidature, sera adoubée d’ici au 30 juin. Le challenger, Agustín Carstens a probablement signé son arrêt de mort virtuelle dans la course à la direction générale du Fonds en exposant publiquement les failles de l’institution. Une liste de problèmes qui vient s’ajouter à ce rapport interne très critique. #toutvabien, on vous dit.

Quant à Christine Lagarde, elle va prendre la direction du Fonds, après Dominique Strauss-Khan, qui s’est illustré en appliquant des recettes éculées et dramatiques aux pays périphériques européens et en laissant les Etats-Unis partir en vrille. Pour finalement terminer dans les geôles américaines. Très bon pour l’image de la France. Alors, Christine Lagarde fera-t-elle mieux ? C’est encore possible. Bien sûr la France s’est arrangée pour que ça ne tombe pas avant sa nomination (début juillet, donc après le 30 juin), mais la justice s’intéresse de près aux petits arrangements ayant permis à Bernard Tapie d’engranger 403 millions d’euros attribués par un tribunal arbitral, le 7 juillet 2008. Grâce au choix d’un tribunal privé, Bernard Tapie était quasi assuré de bénéficier de sommes bien plus importantes que devant un tribunal normal.

Le risque est donc de voir la prochaine directrice générale du Fonds condamnée dans une affaire de petits arrangements propres à l’oligarchie… Voilà qui servirait l’image du Fonds, lui même au plus bas dans les sondages, en Grèce, bien entendu, mais aussi dans le reste du monde. Encore un effort

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

10 thoughts on “Une Lagarde au FMI, ça coûte cher, mais ça peut rapporter gros”

  1. petite coquille, on dit léninistes Klingons, pas kligons ;)

    Ah Christine, grande amie de Nico, déja en 2000, ils étaient bon copains, a chaque déjeuners avec lui, tout son cabinet B&M se mettait en « branle d’égo ».

    Super article

  2. Sur le fond je suis plutôt d’accord mais sur l’histoire de l’arrangement Tapie je trouve que c’est un peu facile de taper sur Lagarde alors qu’il est plus que probable qu’elle se soit contenté d’obéir aux ordres du grand nabot…

  3. rhô mais qui vous taxe de mauvais esprit ?
    sinon, n’utilisez plus des termes barbares renvoyant au monde des bisougeeks au cas où quelqu’un de concerné vient vous lire. Il ne comprendrait même pas le foutage de gueule discrètement induit :)

    haaaa, d’où le mauvais esprit alors ?
    :p

  4. « qu’il est plus que probable qu’elle se soit contenté d’obéir aux ordres du grand nabot… »

    Si elle a fait les choses bien elle aura un écrit qui incriminera le nabot. Si c’est pas le cas, tant pis pour elle. On parle pas ici de n’importe qui, on parle d’un Ministre et qui plus est qui est en charge d’un ministère important.

    1. Les images de reflets.info sont souvent trop petites. Vous excluez les personnes qui ont des problèmes de vue :-(.
      Sinon, l’anglais des textes administratifs est parfois peu compréhensible.
      Bon, c’était la minute critique :-)
      Continuez à nous informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *