Tatouage : réglementation sanitaire et lobbying des dermatologues

Nous avons eu les psy, venus demander à l’état de légiférer en se mêlant de l’éducation donnée à nos enfants. Puis, les institutions religieuses et même d’état (les maires) réclamant à l’état de ne pas
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

85 thoughts on “Tatouage : réglementation sanitaire et lobbying des dermatologues”

    1. limite on s’n branle que tu soit tatouer 3fois, moi perso j’en suis a mon 113eme passage sous l’aiguille, exploit? besoin de le mentionner? non tout le monde s’en branle c’est pas ca qui va montrer que ton implication a toi seul est capital t’est pas l’elu mec t’es un tatouer parmis temp dautre on s’en fou du nombre de fois que tu passe sous les aiguilles

  1. Alors je suis tatoué depuis l’age de 18 ans, j’en ai 40, 12 tatouages dont 7 en couleurs et je n’ai jamais eu aucuns soucis avec aucun d’entre eux. Pas la moindre démangeaison.

    Par contre j’ai déjà été malade en bouffant à Mc Do, eu des soucis avec une couverture fabriqué en chine et eu aussi été malade à cause de certains médicaments. Monsieur le législateur que compter vous faire contre Mc Do, les couvertures Chinoises et les effets secondaires des médicaments svp ?

  2. tellement n’importe quoi et en passant le violet qui est autorisé est aussi allergène… j’ai fait la réaction qui a été énoncé par la suite, mais ça ne tient qu’à moi c’est la faute des composant de l’encre et pas celle du tatoueur qui fait seulement son travail enfin tout ce que j’ai à dire c’est interdisons les cacahuètes c’est très allergène pfff…

    1. ou c’est simplement que t’est un gros crade qui n’a pas respecter les consigne que le tatoueur t’a filer, la majorité des allergie suite a un tattoo vienne de la creme cicatrisante ou d’un entretien mediocre, pas de la couleur

    2. tu dis  » c’est la faute des composant de l’encre et pas celle du tatoueur qui fait seulement son travail  »
      mais son travail en tant que professionnelle est de vérifié la qualité des produit qu’il utilises.

  3. Bien… Si je devais commenter entièrement cet article j’y passerais des heures.
    Je vais la faire courte : « LOL » avec beaucoup d’ironie.
    Donc si j’ai suivi en gros déjà la France ne fait pas partit de l’Europe hin, parce que bon… pourquoi faire comme tout le monde après tout ?!
    Et ensuite, bhen il faut bien un bouc-émissaire, pas les labos c’est trop gros, mais une poignée de marginaux qui ne font que de l’art et qui ne sont pas des professionnels… Car bien entendu le métier de tatoueur n’existe pas ! C’est pas moi qui le dis… C’est PROFESSEUR machin-chose (heu au passage… cette phrase il peut se la carrer …*pardon*)
    ((Avec beaucoup d’ironie, je suis tatouée, fière et fan… et SANS PROBLEMES)
    Je voulais juste rajouter: cher Pr Turc-machin, t’es surement très qualifier dans TON domaine, mais SI les encres sont allergènes au point qu’il faut les supprimer alors qu’une INFIME partie des personnes tatouée font des réactions… Si je suis ton raisonnement: allergie = dangereux = à supprimer. Donc (et je n’ai pourtant pas un doctorat) adieux arachide, œuf, lait, fraise, chocolat, adieux poisson et crustacés (bhen oui l’iode c’est allergène), adieux préservatif (oui oui oui le latex est allergène), adieux les chien et les chat à la maison (les poils d’animaux ça craint !), adieu le pollen (ooooooh PROBLEME)… Je peux aller loin ! Mais je vais encore la faire courte : VIVONS DANS DES BUBULLES en plastique, hermétique et stérile !!

    On devrais se concentrer sur les composant , pas sur les professionnel ! BREF !

    Juste, si les encres je vais dire « légal » donc reconnues par l’Europe et entrant dans une norme sanitaire, sont interdite en France… C’est la porte ouverte à toutes les conneries: chacun pour soit et dieu pour tous, tattoo au stylo (style prison ), encre venu du fin fond du trou du cul du monde (*pardon*), Et là ? Vous arrêterez qui ?

    Voilà, je m’arrête :)
    bonne soirée et désolé pour la lecture.

    PS: Frank, j’aime ton commentaire :)

      1. ola !! yann je pense elle voulais dire a l’encre de stylo bille !! et OUI ca se fais en prison des tatoo a l’encre de stylo bille j’en ai un depuis 20ans et pas u d’allergie niu complication et il et toujours aussi beaux !!

          1. Ou je vais ? Nul pars mon petit.
            1: Je n’ai jamais remis en cause le talent de certain détenu, loin de là.
            2: Oui je parlais de l’encre de stylo, je sais que ce n’est pas allergène, ce que je voulais faire comprendre en citant cette exemple , c’est qu’avec les connerie du gouvernement on va en arriver au chacun se fera son tattoo maison avec du fil, une aiguille et un bon vieux bic, au risque de faire n’importe quoi!
            Alors on va se détendre ! J’ai agressé personne .
            Et désolé Papé, si tu l’a mal pris :/ Je critique pas, seulement je soulève que c’est une idée certes parfois très réussi mais aussi parfois une idée faite à la vas vite.
            Bonne journée à tous.

  4. Messieurs les ministres et ce magnifique gouvernement et autres connards qui se mêlent de choses qu’ils se prétendent connaître parce que bac +18 : Eradiquez donc la planète, tout y est nocif et comme ça au moins ça ira plus vite, nous n’aurons même pas le temps de nous rendre compte que vous nous faites chier!

  5. salut moi je rejoind boby quand il dit que le tattoo me semble et j en suis sur moins risque qu un mc do ou un quick la dernierz foie que j ai etais au quick deux jours malade couche avec un mal de ventre incroyable et que la dessu je suis recouvert de tattoo couleur et que je n ai jamais mais vraimant jamais rien u ni reaction ni autre infection alors si vraimant vs vs faites chier a ce point pour venir faire chier les tatoueurs et les tatoyees pour les brimer sur leur passion c est mal connaite
    re un passionne qui trouvera tjrs moyen d assouvir ses envies ne nous bloque pas sur ca y a pire en ce moment je pence
    sur ces bonnes paroles FTW !

  6. Aucun avis sur le sujet mais juste une remarque : si vous êtes avec une japonaise, ne vous faites surtout pas tatouer. En effet, au Japon, le tatouage est un signe d’appartenance à la mafia (Yakusa).

    Bon courage tout de même avec les guignols sans tête qui nous gouvernent.

    1. En effet le tatouage fait partie des traditions japonaises. Encore aujourd’hui certains se font tatouer des motifs très étendus (recouvrant tous le dos), représentant des estampes, des scènes de combat ou des fleurs par exemple.

    1. Alors c’est juste pas que les pigments qui sont interdis, mais il y a aussi d’autres composants. Et par ailleurs, 59 pigments, pour ceux qui ont suivi les cours d’arts plastiques et arts appliqués à l’école, ca veux dire plus de 59 couleurs qui disparaissent. Et oui les 59 pigments ne sont pas purs, on les mélange pour obtenir plus de couleurs.
      C’est seulement des couleurs primaires … la base de toutes les autres couleurs…

  7. Étonnamment, les personnes qui soutiennent le mouvement CONTRE l’interdiction des encres supposées cancérogènes sont souvent les mêmes qui soutiennent le mouvement POUR l’interdiction OGM supposés cancérogènes.

  8. Je trouve cet article très mauvais, on ne comprend pas ce que les dermato auraient à gagner à mentir sur la toxicité des pigments. On en parle dans le dernier paragraphe, mais l’hypothèse est carrément ridicule (je suppose que c’est voulu ?). Peut-être simplement que les dermato veulent le bien de leurs patients. Oui je sais, ça peut paraître carrément révolutionnaire comme idée, mais c’est le cas de *certains* personnels de santé.

    1. Hmmmmmmm ça fleure bon le personnel médical bien impliqué et désireux du bien être de ses patients.
      Je propose, que vous vous demandiez depuis combien de temps, les tatoueurs exercent, et quels sont les chiffres de ces dernières années (chiffres qui ne font qu’augenter).
      Alors certes, il est fort probable, et j’espère même que c’est le cas, que les dermatologues, s’inquiètent de la santé de leurs patients. Mais il me parait un peu étonnant que d’un coup, d’un seul, la communauté se réveille… Si ma théorie n’est pas la bonne, je me ferais un plaisir d’écrire un nouvel article plein d’excuses à leur encontre. Mais seul l’avenir nous le dira.
      En attendant je vous propose d’écrire le votre et de venir nous expliquer votre théorie :)

    2. C’est vrai qu’une corporation n’a jamais cherché à piquer le business d’une autre, c’est un truc qu’on ne voit jamais. Puisque vous parlez de professions de santé, c’est un peu comme la cigarette électronique avec les pharmaciens.

      C’est forcément pour notre bien…

      Oh… Wait !

  9. La question n’est pas ce que les dermato disent et pourquoi ils le disent. Partout dans le monde les personnes désirent gagner plus d’argent que ce soit les dermato, les tatoueurs, les médecins.
    Evidemment il y a des passionnés mais pas tous sont super gentil. Ce que je veux dire c’est que dans les de camps dermato, état contre le « monde du tatouage » chacun on tord, l’état et les médecins estime que ce qui est non naturel et qui pourrait être dangereux doit être interdit (compréhensible mais pas forcément admissible)et les tatoueurs veulent être reconnu dans leurs métiers et qu’on laisse les gens faire leur choix compréhensible aussi.
    Au final la bataille qu’il y a là n’est pas forcément celle que l’on crois. C’est un peu plus symbolique qu’on le pense.

  10. Perso je tatoo since 1986
    Aux débuts pas trop d’argent, j’avais tendance à pas trop faire payer, on me réclamait des couleurs et c’était cher. J’ai donc cherché et j’ai trouvé comment ils faisaient. Par contre vous comprendrez aisément que je ne donne pas de recette ici.

    Les allergies: chez moi aucun cas sérieux. Des rejets oui; mais qui ont pour la plupart tous pris après un deuxième passage (ça gueule les clients !). Des dilutions aussi. Avec le temps normal, surtout les couleurs claires.

    Bref ils ont du temps à perdre et du pognon à gaspiller vu que c’est le notre.

    Il y aurait beaucoup à dire sur le tatouage vu comme un produit de consommation. Malheureusement pour eux ce n’est que trop peu le cas et ça restera plus fort que leurs pauvres délibérations vides de sens de politiciens décérébrés

  11. Chère Delphine Courel,

    Je n’ai pas l’habitude de réagir sur ce type de site mais bon vu que je me retrouve ouvertement critiqué, alors que je soutiens le retrait de cette loi actuellement et que je travaille avec Tin-Tin et cie…

    Je ne suis pas professeur (ca, c’est une erreur du Parisien) et je ne suis pas membre de SNDV.
    Je travaille sur les tatouages depuis 2006 et je peux me vanter d’être un des rares médecins en France qui aie une vraie connaissance du sujet…
    Je suis membre d’honneur du SNAT (vous pouvez contacter ces derniers ou même Tin-Tin que j’ai encore rencontré il y a deux semaines environ…). Je suis en contact avec des patients tatoués comme avec des tatoueurs depuis des années… donc je sais un peu de quoi je parle…

    J avais défendu les tatoués lors de la publication du rapport de l academie de medecine de fin 2007 et lors de l apparition de l’arrêté sur les couleurs en début d’année…

    Il n’y a pas d’étude de l ASNM en cours sur la santé des tatoués (ca, c’est une mauvaise compréhension de la journaliste de l’express qui m’a interroge par téléphone quand j ‘ai exprimé le souhait d’une telle étude en France…)…

    Oui le métier de tatoueur n’existe pas actuellement… demandez au SNAT lui-même, ils sont reconnus actuellement comme artisan ou travailleur indépendant par l’Etat…

    Non, il n’y a pas de lobby des dermato qui veulent récuperer le marché du tatouage (ils ont franchement autres choses à faire). Les dermato ont déjà bien à faire avec le détatouage et tout le reste. En plus, le détatouage laser ne marche même pas si bien que ca…
    Par contre, oui, il y a des dermatos soucieux de la santé des personnes qui se font tatouer qui pensent bien faire en considérant que cette loi est bonne… et oui il y a probablement des médecins anti-tatouage qui profite de cette loi aussi…

    J apprecierai donc que soit vous preniez contact avec moi, soit que vous reformuliez votre texte, qui est mélange beaucoup de chose et qui est totalement blessant à mon égard et discrédite à tort tous le travail que je fourni depuis des années, (et surtout ces dernières semaines)

    Cordialement
    Nicolas Kluger

  12. Honnêtement, je pense qu’il faut que vous commenciez à modérer les commentaires de reflets. Tous les commentaires stupides, qui n’apportent rien, et qui parfois insultent copieusement le rédacteur de l’article, ou d’autres commentateurs, c’est vraiment pénible.

    Un blog que j’aime bien a aussi appliqué une modération a priori des commentaires, et cela a clairement relevé le niveau des interventions, et des débats qui peuvent y avoir lieu.

    Elle explique pourquoi elle est passée à la modération des commentaires de son blog ici, c’est intéressant à lire.

    http://lesquestionscomposent.fr/faites-un-blog/

    Elle a ensuite fait une synthèse un peu plus complète de l’histoire des commentaires du blog

    http://lesquestionscomposent.fr/epidemie-inquietante/

    1. Bonjour,

      Je comprends bien votre remarque, c’est assez difficile dés fois, c’est vrai, mais nous nous attachons à laisser le plus possible, dans la mesure du respect de la loi, et de chacun de laisser qui le souhaite s’exprimer.
      Oui, certains commentaires nuisent clairement à la qualité des débats, oui nous répondons nous même (trop souvent) sur un ton agacé.

      Je vais remonter votre remarque à l’équipe, et elle va être débattue ;)

      1. Super :D

        Je comprends le point de vue « liberté d’expression » (« mais nous nous attachons à laisser le plus possible, dans la mesure du respect de la loi, et de chacun de laisser qui le souhaite s’exprimer. »), mais sur ce point je suis complètement d’accord avec la blogueuse de les questions composent :
        1) Ce n’est pas contre la liberté d’expression dans le sens ou si quelqu’un n’est pas d’accord et a envie de vous insulter, il peut très bien le faire ailleurs, voir ouvrir son propre blog. (et si c’est pour laisser un commentaire mono-ligne du style « tro pa cé nul » ou « ui ta tro réson », facebook suffit)
        2) Les commentaires déplaisants et n’apportant rien, voir insultants, gênent la liberté d’expression de ceux qui ont vraiment envie de discuter et qui ne veulent plus puisqu’ils sont noyés sous les cons (j’appelle ça con et pas troll. Le trolling c’est un art subtile et difficile, c’est pas insulter et provoquer en langage approximatif n’importe ou et n’importe quand :p).

        Si vous faites un article expliquant le pourquoi et le comment d’une nouvelle politique de modération des commentaires (comme ça a été fait pour le blog sus-cité par exemple), je suis sûr que les habitués comprendront.

        1. L’idée peut paraitre bonne, mais elle exige que quelqu’un intervienne de façon (très) régulière pour laisser passer les commentaires jugés de qualité, afin de ne pas trop nuire au dynamisme de la discussion.
          S’il faut une heure pour qu’un commentaire paraisse, et encore une heure pour la moindre réponse, ça va vite devenir lassant pour tout le monde.

          De plus, toute personne exerçant un pouvoir étant disposée à en abuser, a fortiori d’autant plus qu’elle ne peut souffrir d’aucune résistance, sera-t-il encore possible de chanter tous en chœur le mal qu’on pense d’un article? (Celui-ci par exemple : http://reflets.info/le-fn-a-change-la-preuve-que-non-par-les-mails)

          A lire les réactions de certains membres fondateurs face à la critique même argumentée et polie, et malgré tout le bien que je pense de reflets en général, on peut se permettre d’en douter.

          Je serais plutôt partisan d’une modération a posteriori avec justification simple du motif (ex: « troll ou appel au troll ») dans le genre de ce qui se fait sur PCInpact. Les discussions y sont généralement de qualité, et la sword n’y est finalement utilisée qu’avec parcimonie.

          1. Juste une petite précision… Lorsque nous répondons de manière, disons, lapidaire, c’est que justement, la critique est mal argumentée et impolie.

            On peut argumenter énormément, mais mal. C’est là que nous nous énervons.

            On peut répéter ad nauseam qu’une orange est de couleur verte et pas du tout orange, cela n’en fera jamais une orange verte.

  13. J aurais dit le « LOBBYING des COSMETIQUES » moi plutot…..il est + probable que ce soit des marques comme Loreal par exemple qui sortent une marque d’encre plutot que des dermato. ……..

  14. Bonjour,

    c’est un petit peu HS, mais je suis interpellé par cette phrase : « Pour exemple, le Bisphénol A, interdit dans les tétines et biberons, est lui, présent dans le téflon de vos poêles. »

    Avez-vous des sources qui étayent cette affirmation ? J’ai beau chercher sur google, je ne vois pas de confirmation du lien entre téflon et Bisphénol A.

    Merci d’avance.

  15. vous êtes pas trop indépendante non plus,y’a pas que le noir et le blanc qui seront autoriser et vous le savez très bien après si y’a aucun test de fais sur ces encres ni aucun risque avérer réel mais juste « supposer » pourquoi les interdire.

  16. retomber dans la clandestinité ces se qui peut lui arriver de mieux aujourd’hui ces devenu n’importe quoi « une mode comme une autre » presque plus aucune signification dans les tatouages que les gens se font faire….

    1. Pour illustrer le problème des commentaires, je pense qu’un commentaire comme ça ne devrait pas passer.

      Il n’y a pas d’arguments ou de réflexion, c’est une attaque gratuite envers ceux qui vont se faire tatouer, et c’est HS en plus.

      Soit le commentaire ne va servir à rien, soit ça peut même envenimer les commentaires si quelqu’un qui aime les tatouages se sent offensé et y répond agressivement, et ça peut partir dans un pour/contre inutile.

      1. ah bon et pourquoi mon message devrai etre supprimer Jack??
        JE SUIS MOI MEME TATOUER DEPUIS DES ANNEES.mais je trouve qu’aujourd’hui le tatouage et en train de devenir un simple phénomène de mode y’a de moins en moins de signification « tout le monde veut son tattoo »…je trouve sa dommage.

      2. Jack on ne fera pas de condensé sur nos débats internes quand à la modération des commentaires.
        On à bien pris note de tes remarques. Et effectivement nous sommes tous d’accord pour dire que certains commentaires, sont haineux, mal venus …
        Cependant, il serait bon de nous laisser gérer. La délation, c’est pas jojo ;)
        Aller détend toi. Les modos ne sont pas choisis encore. Et on sais voir ce qui ne vas pas

    1. salut, juste pour préciser que ce n’est pas par ce que seulement des plantes « raffinées » entrent dans la composition de ton encre que:
      1 elle ne contient pas d’allergènes
      2 elle ne contient pas de métaux lourd

      1. Les encres végétales pour les tatouages sont bien spécifiques.
        Tu peux te renseigner chez les tatoueurs qui pratiquent ce choix éthique, de plus la traçabilité existe contrairement au tatoueurs habituels.
        Ils utilisent aussi des encres minérales qui ne sont pas du tout nocives.
        Cerise sur le gâteau, ces produits naturels sont -cruelty free- non testé sur les animaux, je tenais à le préciser :)

  17. Pauvre France, que ces politicards s’occupent en priorité des vraies problèmes de la France(emploi, prix de l’énergie…..),avant de s’occuper de comment s’en mettre plein les poches pendant la durée de leur mandat!!!!!

    1. Celui la non plus ne devrait pas passer, et celui d’en dessous non plus.

      Encore une fois ça n’apporte rien, ce sont juste des attaques gratuites, et qui ne peuvent absolument pas enrichir le débat de quelque façon que ce soit.

      Ce sera possible que vous fassiez un petit message pour expliquer vos conclusions sur les commentaires quand vous en aurez discuté entre vous au niveau de l’équipe ?

      1. ahahah je crois qu’on a compris, Jack.
        Et je pense qu’ils sont assez grand pour gérer le truc :p

        Pas besoin d’un fayot de classe pour dénoncer les mauvais garçons à la maitresse ^^
        et non je ne t’insulte pas :)

        bsx à toi Xo

  18. Juste un mot et le soleil on va le supprimer … la polémique jla veux ms des débiles illettrés ki deblatent alors qu’ils ont du mal avec la langue française non merci je crois que notre gouvernement cherche la révolution les gens … donc leur future loi fait bien chier
    alors le coup de mc do mdrrrr j’ai un pote j’ai cru kil allait crever après y avoir manger …
    Questions : ms pkoi j’ai voté ce mec sérieux …

  19. Bonjour,
    je souhaiterais avoir le/les lien(s) montrant la ou les études scientifiques ayant été faites concernant la nocivité des composants présents dans les encres de tatouages. Il n’en est fait mention nulle part dans l’article. Car comment légiférer s’il n’y a aucune preuve scientifique de ce qu’ils avancent? C’est tout simplement n’importe quoi!!!!!
    En attendant les pigments rouges sont utilisés depuis des centaines d’années par les tribus d’Amérique du Sud et sont apparemment très bien tolérées…
    A quand un gouvernement sérieux qui pense aux problèmes du peuple au lieu d’endormir les foules avec de prétendues lois censées les protéger? A quand une loi pour nous protéger des politiques qui sont nocifs à la santé de tous les Français.

    Un docteur et (multi)tatoué qui se demande d’où sort cette loi car n’a jamais entendu avant aucun cas d’allergie dû au tatouage.

    1. Wolf R, Wolf D. A tattooed butterfly as a vector of atypical mycobacteria. J Am Acad Dermatol. 2003;48(5 Suppl):S73-4. http://dx.doi.org/10.1067/mjd.2003.166 PMid:12734482

      Sungkanuparph S, Sathapatayavongs B, Pracharktam R. Infections with rapidly growing mycobacteria: report of 20 cases. Int J Infect Dis. 2003;7(3):198-205. http://dx.doi.org/10.1016/S1201-9712(03)90052-X

      Preda VA, Maley M, Sullivan JR. Mycobacterium chelonae infection in a tattoo site. Med J Aust. 2009;190(5):278-9. PMid:19296796

      Drage LA, Ecker PM, Orenstein R, Phillips PK, Edson RS. An outbreak of Mycobacterium chelonae infections in tattoos. J Am Acad Dermatol. 2010;62(3):501-6. http://dx.doi.org/10.1016/j.jaad.2009.03.034 PMid:19733936

      Lollis B, Kent R. AFRL-SA-BR-TP-2010-0001. Cluster of nontuberculous mycobacteria skin infections from tattoos. Brooks City-Base, TX: United States Air Force (USAF) School of Aerospace Medicine; 2010. [Accessed 10 Feb 2013]. Available from: http://www.dtic.mil/dtic/tr/fulltext/u2/a523390.pdf

      Bechara C, Macheras E, Heym B, Pages A, Auffret N. Mycobacterium abscessus skin infection after tattooing: first case report and review of the literature. Dermatology. 2010;221(1):1-4. http://dx.doi.org/10.1159/000313974 PMid:20558973

      Goldman J, Caron F, de Quatrebarbes J, Pestel-Caron M, Courville P, Doré MX, et al. Infections from tattooing. Outbreak of Mycobacterium chelonae in France. BMJ. 2010;341:c5483. http://dx.doi.org/10.1136/bmj.c5483 PMid:20978041

      Ricciardo B, Weedon D, Butler G. Mycobacterium abscessus infection complicating a professional tattoo. Australas J Dermatol. 2010;51(4):287-9. http://dx.doi.org/10.1111/j.1440-0960.2010.00659.x PMid:21198529

      Rodríguez-Blanco I, Fernández LC, Suárez-Pe-aranda JM, Pérez del Molino ML, Esteban J, Almagro M. Mycobacterium chelonae infection associated with tattoos. Acta Derm Venereol. 2011;91(1):61-2. PMid:21264454

      Hamsch C, Hartschuh W, Enk A, Flux K. A Chinese tattoo paint as a vector of atypical mycobacteria-outbreak in 7 patients in Germany. Acta Derm Venereol. 2011;91(1):63-4. PMid:21103853

      Giulieri S, Morisod B, Edney T, Odman M, Genné D, Malinverni R, et al. Outbreak of Mycobacterium haemophilum infections after permanent makeup of the eyebrows. Clin Infect Dis. 2011;52(4):488-91. http://dx.doi.org/10.1093/cid/ciq191 PMid:21258102

      Wollina U. Nodular skin reactions in eyebrow permanent makeup: two case reports and an infection by Mycobacterium haemophilum. J Cosmet Dermatol. 2011;10(3):235-9. http://dx.doi.org/10.1111/j.1473-2165.2011.00564.x PMid:21896137

      Kappel S, Cotliar J. Inoculation of Mycobacteria chelonae from a tattoo. J Am Acad Dermatol. 2011;64(5):998-9. http://dx.doi.org/10.1016/j.jaad.2009.08.029 PMid:21496711

      Mitchell CB, Isenstein A, Burkhart CN, Groben P, Morrell DS. Infection with Mycobacterium immunogenum following a tattoo. J Am Acad Dermatol. 2011;64(5):e70-1. http://dx.doi.org/10.1016/j.jaad.2009.12.037 PMid:21496684

      Kay MK, Perti TR, Duchin JS. Tattoo-associated Mycobacterium haemophilum skin infection in immunocompetent adult, 2009. Emerg Infect Dis. 2011;17(9):1734-6. http://dx.doi.org/10.3201/eid1709.102011 PMid:21888807 PMCid:PMC3322073

      Binic I, Jankovic A, Ljubenovic M, Gligorijevic J, Jancic S, Jankovic D. Mycobacterium chelonae infection due to black tattoo ink dilution. Am J Clin Dermatol. 2011;12(6):404-6. PMid:21797287

      Winthrop KL, Varley CD, Sullivan A, Hopkins RS. Happy Buddha? Clin Infect Dis. 2012;54(11):1670-1. http://dx.doi.org/10.1093/cid/cir998 PMid:22573894

      Suvanasuthi S, Wongpraparut C, Pattanaprichakul P, Bunyaratavej S. Mycobacterium fortuitum cutaneous infection from amateur tattoo. J Med Assoc Thai. 2012;95(6):834-7. PMid:22774631

      Sergeant A, Conaglen P, Laurenson IF, Claxton P, Mathers ME, Kavanagh GM, et al. Mycobacterium chelonae infection: a complication of tattooing. Clin Exp Dermatol. 2013;38(2):140-2. http://dx.doi.org/10.1111/j.1365-2230.2012.04421.x PMid:22831709

      Kennedy BS, Bedard B, Younge M, Tuttle D, Ammerman E, Ricci J, et al. Outbreak of Mycobacterium chelonae infection associated with tattoo ink. N Engl J Med. 2012;367(11):1020-4. http://dx.doi.org/10.1056/NEJMoa1205114 PMid:22913660

      Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Tattoo-associated nontuberculous mycobacterial skin infections – multiple states, 2011-2012. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2012;61(33):653-6. PMid:22914227

      Curcó N, Prat C, Tarroch X, Vives P. Cutaneous infection in a tattoo due to mycobacterium chelonae: a report of 2 cases and a review of the literature. Actas Dermosifiliogr. 2012;103(9):840-3. http://dx.doi.org/10.1016/j.ad.2012.01.019 PMid:22749366

      Shinohara MM, Nguyen J, Gardner J, Rosenbach M, Elenitsas R. The histopathologic spectrum of decorative tattoo complications. J Cutan Pathol. 2012;39(12):1110-8. http://dx.doi.org/10.1111/cup.12023 PMid:23046178

      Schwartzman WA. Mycobacterium chelonae illnesses associated with tattoo ink. N Engl J Med. 2012;367(24):2356-7; author reply 2357-8. http://dx.doi.org/10.1056/NEJMc1212350 PMid:23234523

      Scott-Lang VE, Sergeant A, Holme A. Mycobacteria introduced by tattoos. BMJ. 2012;345:e8331. http://dx.doi.org/10.1136/bmj.e8331

      Balada-Llasat J-M, Elkins C, Swyers L, Bannerman T, Pancholi P. Pseudo-outbreak of Cupriavidus pauculus infection at an outpatient clinic related to rinsing culturette swabs in tap water. J Clin Microbiol. 2010;48(7):2645-7. http://dx.doi.org/10.1128/JCM.01874-09 PMid:20444965 PMCid:PMC2897476

      Kluger N, Muller C, Gral N. Atypical mycobacteria infection following tattooing: review of an outbreak in 8 patients in a French tattoo parlor. Arch Dermatol. 2008;144(7):941-2. http://dx.doi.org/10.1001/archderm.144.7.941 PMid:18645149

      Worp J, Boonstra A, Coutinho RA, van den Hoek JA. Tattooing, permanent makeup and piercing in Amsterdam; guidelines, legislation and monitoring. Euro Surveill. 2006;11(1):pii=591. Available from: http://www.eurosurveillance.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=591 PMid:16484732

      Griffith DE, Aksamit T, Brown-Elliott BA, Catanzaro A, Daley C, Gordin F, et al. An official ATS/IDSA statement: diagnosis, treatment, and prevention of nontuberculous mycobacterial diseases. Am J Respir Crit Care Med. 2007;175(4):367-416. http://dx.doi.org/10.1164/rccm.200604-571ST PMid:17277290

      Choi GE, Min KN, Won CJ, Jeon K, Shin SJ, Koh WJ. Activities of moxifloxacin in combination with macrolides against clinical isolates of Mycobacterium abscessus and Mycobacterium massiliense. Antimicrob Agents Chemother. 2012;56(7):3549-55. http://dx.doi.org/10.1128/AAC.00685-12 PMid:22564831 PMCid:PMC3393384

      Baumgartner A, Gautsch S. Hygienic-microbiological quality of tattoo- and permanent make-up colours. J Verbrauch Lebensm. 2011;6(3):319-25. http://dx.doi.org/10.1007/s00003-010-0636-5

      Høgsberg T, Saunte DM, Frimodt-Moller N, Serup J. Microbial status and product labelling of 58 original tattoo inks. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2013;27(1):73-80. http://dx.doi.org/10.1111/j.1468-3083.2011.04359.x PMid:22145628

      European Commission (EC). The rapid alert system for non-food dangerous products (RAPEX). Brussels: EC. [Accessed 2 Jan 2012]. Available from:

      http://ec.europa.eu/consumers/safety/rapex/alerts/main/index.cfm?event=main.search

      United States Food and Drug Administration (FDA). Product information. Tattoos & permanent makeup. Silver Spring, MD: FDA: 2000. [Accessed 10 Feb 2013]. Available from: http://www.fda.gov/cosmetics/productandingredientsafety/productinformation/ucm108530.htm

      LeBlanc P, Hollinger K, Klontz K. Tattoo ink-related infections–awareness, diagnosis, reporting, and prevention. N Engl J Med. 2012;367(11):985-7. http://dx.doi.org/10.1056/NEJMp1206063 PMid:22913662

      Council of Europe (COE) Committee of Ministers. Resolution ResAP(2008)1 on requirements and criteria for the safety of tattoos and permanent make-up (superseding Resolution ResAP(2003)2 on tattoos and permanent make-up). (Adopted by the Committee of Ministers on 20 February 2008 at the 1018th meeting of the Ministers’ Deputies). Strasbourg: COE: 2008. [Accessed 10 Feb 2013]. Available from: https://wcd.coe.int/ViewDoc.jsp?id=1254065&Site=CM&BackColorInternet=C3C3C3&BackColorIntranet=EDB021&BackColorLogged=F5D383

      Giovanni Fortea, Francesco Petruccia, Antonio Cristaudob, Beatrice Boccaa. 2009. http://dx.doi.org/10.1016/j.scitotenv.2009.08.034

  20. Ouahaha.
    Bon.
    Résumons.
    Un type qui se fait tatouer c’est un type qui s’applique à lui même une encre qu’il suppose pas toxique. Mais qui éventuellement pourrait l’être. Mais dans le pire des cas, il ne bousillera que sa santé.
    Et un type qui utilise des produits qui sont interdits dans certains pays et légaux dans d’autres, que certains disent que c’est toxique, et surtout qui en met dans la nourriture, vous savez ce que c’est? C’est un agriculteur européen.

  21. « des encres aux pigments naturels, 100 % bio, rien que du naturel »

    Qu’est-ce qui nous dit que ce n’est pas encore plus toxique, allergène et cancérogène que les produits non naturels?

  22. Super, je viens de perdre 15 min avec un article sans queue ni tête où l’auteure se fait reprendre par la personne qu’elle cite 4 fois dans son pavé.

    Bref, Reflets, vous faîtes quoi là ? histoire de changer du mode Espionnage/cPasBien/TousPourris un article sortit de nulle part se pointe et à la limite du ridicule pour l’auteure… wtf ?

    Assez pitoyable, ne réclamez pas des dons sur cette page svp, ce serait assez choquant/indécent.
    Sur ce, bonne soirée.

  23. Tout produit ou service offert à la vente doit être conforme non seulement à l’usage auquel il est destiné mais également aux prescriptions en vigueur « relatives à la sécurité et à la santé des personnes, à la loyauté des transactions commerciales et à la protection des consommateurs ».
    Empêcher de mettre sur le marché des produits ou des services dangereux pour la santé ou la sécurité des personnes ou, s’ils sont déjà sur le marché, en permettre le retrait, tel est l’objectif des dispositions de la loi no 83-660 du 21/7/1983 sur la sécurité des consommateurs (aujourd’hui codifiée au Titre II du Code de la consommation). Les professionnels ont donc une obligation générale de sécurité concernant les produits et services qu’ils fabriquent, réalisent ou commercialisent.
    La prévention des accidents domestiques n’est qu’un des aspects du dispositif juridique relatif à la sécurité et à la santé des personnes, lequel n’est pas spécifique au droit de la consommation puisqu’il relève également du droit commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *