240 millions de « profils électoraux » chez Cambridge Analytica : c’est tout bannon

L’utilisation des données personnelles à des fins d’influence politique par des entreprises spécialisées en traitement de Big data n’est pas [encore] un sujet qui préoccupe vraiment les autorités des grandes démocraties. Cela pourrait changer dans […]

Partager cet article :
Twitter Facebook Google Plus email