Soudan, du pétrole et des idées de révolte

Le nouvel ami d’Internet s’appelle Omar el Bechir. Pendant une dizaine de jours, des scans de nmap sur une très longue liste d’adresses IP ont confirmé jour après jour que le Soudan manifestait dans l’indifférence générale
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

5 thoughts on “Soudan, du pétrole et des idées de révolte”

  1. « Telecomix, dans un souci de permettre à tous de communiquer librement, mettait en place un service de dialup via modems 56K. »

    Ah Telecomix est un FAI ? Je croyais que c’était FDN et d’autres FAI qui avaient mis en place des lignes RTC.
    M’aurait on menti ?

    Tips : Telecomix est seulement un vecteur de ces informations, donc dire « Telecomix (…) mettait en place un service de dialup » est exagéré.
    Vous avez conseillé au Soudanais d’utiliser toonux comme VPN aussi ?

    1. Ca s’appelle un travail d’équipe.
      Si vous lisez bien, à la fin du papier, je parle des numéros de dialup.
      Il n’y a pas que FDN (et non, je ne ferai pas de déclaration à qui vous savez) qui a mis ce système en place, mais aussi des allemands et des suédois. Tout est là, pour info http://dialup.telecomix.org/ envoyé en arabe, bien entendu aux Soudanais.

      1. Ce sont les numéros habituels, mis à disposition depuis plusieurs mois, accessibles depuis la terre entière pourvu qu’il y ait du téléphone et la possibilité de passer des appels vers les pays considérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *