Reflets : provoquer et inciter à la…réflexion

(C’est à la suite des commentaires quelque peu agressifs, commentaires qui obligent à répondre agressivement (ce qui n’est jamais très bon) que ce billet est né. Son objectif est simple : exprimer le pourquoi de
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

75 thoughts on “Reflets : provoquer et inciter à la…réflexion”

  1. C’est assez impressionant, en lisant la première moitié de l’article, ce qui m’est venu a l’esprit c’est que tu faisait l’apologie de « Comment et pourquoi j’ai raison ».
    Par exemple, pour Facebook « participer directement à Facebook c’est […] être complice ». Un peu comme dire que payer ses impôts en France, c’est adhérer au système et au gouvernement en place.

    La deuxième partie de l’article fait complètement marche arrière.
    « Ce qui signifie qu’il n’est pas dit « tout le monde devrait faire ça » ou encore « il n’y a que cette solution », ou « tout le reste est nul et non à venu ». »
    Et bam! J’insulte tout un tas de gens, j’ignore ce qu’ils me retournent en commentaire, mais c’est pour les faire réfléchir car en fait, ma solution n’est qu’une piste, et ce que je dit ne vaut que pour moi.

    Je crois qu’a partir de cet article, tu arrive a concentrer les défauts de 3 catégories de gens que j’exècre:
    -Les politiciens: Je dis des choses et je me contredis en dénonçant les contradictions. Je ne tiens surtout pas compte des retours et par dessus tout, je n’accepterais jamais la moindre concession de ce qui vient des autres, même si ils ont raison.
    -Les instances religieuses: Je me place en référent pour toute une population et je dis des choses qui sont des vérités absolues. Néanmoins, je conçoit l’existence d’autres chemins que le mien, mais je fait bien comprendre qu’ils ont tort.
    -Les journalistes traditionnels: Je suis ici pour dire des choses et montrer la vérité. Je n’attends aucun retour de mes lecteurs, d’ailleurs je n’en tient pas compte si j’en ai la plupart du temps, sauf quand je peux les rabrouer.

    Un petit exemple de ce que je dis, pour ton dernier article sur Facebook, j’ai parlé du bouton Facebook, que tu persiste a prendre pour un simple bouton passif qui ne sert qu’a ceux qui ont un compte si ils veulent s’en servir.
    En réalité, le bouton en question est un morceau de Facebook inclus sur le site. Techniquement, ca veut dire que Facebook connait tout ce qu’il veut sur les visiteurs du site, membres ou non, volontaires ou non.
    Et pourtant, quand tu parle de communiquer des informations de l’extérieur vers Facebook, tu persiste a rajouter (ou pas) comme si on avait le choix.

    Je pourrais continuer comme ca longtemps en faisant remarquer qu’il y a plus de trackers qui récupèrent des infos personnelles sur ce site que sur Facebook, et qu’au moins, je suis volontaire pour donner mes infos à Facebook alors que rien ne m’a prévenu que Google, Flattr, Topsy et Facebook seraient informés de mon passage ici mais ce serait enfoncer le clou pour rien, vu que tu va me renvoyer un commentaire qui ignorera ce a quoi tu ne sait pas répondre et dont tu ignorera jusqu’a l’existence dans ton prochain article.

    1. « En réalité, le bouton en question est un morceau de Facebook inclus sur le site. Techniquement, ca veut dire que Facebook connait tout ce qu’il veut sur les visiteurs du site, membres ou non, volontaires ou non. »

      Wow, oui mais non, faut pas déconner non plus. Un script facebook qui affichje une image qui lie à une page, ok c’est un bout de facebook mais qui ne lui permet surement pas de connaitre la vie des visiteurs de reflets, surtout si ces derniers :
      1° ne sont pas connectés à Facebook avec leur navigateur
      2° n’ont pas de compte facebook

      3° et c’est là le détail qui tue, c’est pas reflets, abominable collabo de Facebook qui contribue à faire leaker la vie de ces visiteurs sur cette saloperie de « réseau social ». Ces visiteurs qui se pointent sur l’un des millions de sites affichant un like facebook, ce sont bien eux qui ont entré leurs données personnelles de ce truc sans lire la moindre close de confidentialité.

      DOnc non seulement, Yovan a raison quand il « pense naivement que le bouton Facebook est un simple bouton passif qui ne sert qu’a ceux qui ont un compte .
      SI t’as pas de compte facebook, et bien Facebook a une IP, anonyme, ainsi que les données du cookie de tracking si l’internautes ne bloque pas les saloperie émanant de ce site. Oui et après ?

      « Techniquement, ca veut dire que Facebook connait tout ce qu’il veut sur les visiteurs du site, membres ou non, volontaires ou non. »

      Pour moi ce sera un filtre marocain stp.

      « il y a plus de trackers qui récupèrent des infos personnelles sur ce site que sur Facebook, et qu’au moins, je suis volontaire pour donner mes infos à Facebook alors que rien ne m’a prévenu que Google, Flattr, Topsy et Facebook seraient informés de mon passage ici mais ce serait enfoncer le clou pour rien »

      Je t’ai pas dit ? J’upload aussi une variante de Stuxnet à tous nos visiteurs pour faire fumer les centrifugeuses cérébrales des lecteurs.

      Bon plus sérieusement, tu as installé une extension firefox à la con qui te dit que Reflets est responsable des toutes les saloperies qui pourrissent ton navigateur ? Firefox ghostery ? c’est ça ?

      Tiens regarde, je te donne un tuyau pour lire reflets « proprement » sans être emmerdé par des notifications à la con. Ca commence par s’offrir un luxe, passer sur un OS d’homme, puis d’entrer ces petits machins dans un term :

      # Les rules pour que le grand méchant Google te foute la paix :

      iptables -I INPUT -s 74.125.230.0/24 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 216.239.32.0/24 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 216.239.34.0/24 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 216.239.36.0/24 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 216.239.38.0/24 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 74.125.80.0/23 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 74.125.44.0/23 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 74.125.112.0/23 -j DROP
      iptables -I INPUT -s 74.125.52.0/23 -j DROP

      # Les rules pour que l’abominable Facebook devienne un mauvais souvenir

      ptables -I INPUT -s 69.171.240.0/20 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 66.220.152.0/21 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 66.220.144.0/21 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 66.220.152.0/21 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 69.171.224.0/20 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 69.171.240.0/20 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 66.220.144.0/21 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 69.171.255.0/24 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 69.171.239.0/24 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 66.220.144.0/21 -j DROP
      ptables -I INPUT -s 66.220.152.0/21 -j DROP

      « tu va me renvoyer un commentaire qui ignorera ce a quoi tu ne sait pas répondre et dont tu ignorera jusqu’a l’existence dans ton prochain article. »

      Ben oui c’est bien connu sur Reflets on sait pas de quoi en cause, en parliculier quand ça cause rézal.

      Donc libre à toi de ne pas comprendre ce que Yovan te dit, si ces boutons sont là c’est pour que nous puissions diffuser des informations :
      1° au plus grand nombre et PARTICULIEREMENT aux personnes, qui peuplent Facebook
      2° dans des conditions non discrimination
      Maintenant puisque ton ghostery flashouille sur reflets et que tu viens ici nous expliquer la gueule enfarinée que Facebook sait tout sur la life des visiteurs de reflets mêmes s’ils n’ont pas de compte, te voici devant un choix cornélien :

      Te sortir les doigts pour passer sur un OS d’hommes et filer à ton pf ou ton iptable les bonnes rules pour pas que Reflets ou l’un des millions de sites de collabo ne mette en péril ton intégrité physique en affichant un bouton like.

      Arrêter de lire Reflets, et conforter les utilisateurs de réseaux sociaux dans leur ignorance en faisant tout pour essayer de ne pas leur causer.

      Sérieusement, tu pense pas qu’il y a une autre manière de faire ?

      Puis au bout du compte, puisque tu à l’air conscient de tous les risques que te font courrir non pas le bouton like ou +1 mais ta PROPRE CONFIGURATION qui affiche ces boutons, que dirais tu de troller sur un sujet autrement plus sérieux que tes propres négligences que tu souhaiterais faire passer pour un complot mondial auquel Reflets prend part avec ces boutons ?

      1. Bonjour Bluetouff,

        Ne te méprends pas sur mon intervention. Ce bouton Facebook, Google+ & co, je m’en tape. Tout autant que les API d’analytics et autres joyeusetés.

        Ca ne m’intéresse pas non plus si ils récupèrent des infos sur moi (surtout que la plupart de ce qu’il pourra chopper, je le lui aurait donné moi même).
        D’ailleurs, comme tu le souligne, si je voulais m’en défendre, je me serais intéressé vraiment au sujet et j’aurais fait ce qu’il faut.
        En attendant, mon Windows et mes différents plugins suffisent largement.

        Ce que je veux avant tout, c’est montrer la contradiction de l’auteur alors qu’il fait deux articles en deux jours pour la dénoncer et pour se justifier.

        Il prends de haut tout ceux qui utilisent Facebook, quelles que soient les raisons.
        On peut dénoncer l’usage qu’en font certaines personnes mais dire que l’intégralité des gens qui utilisent Facebook sont des cons, c’est comme dire que le seul usage du P2P c’est le piratage de musiques pédonazies.
        Et quand on lui pointe du doigt ses contradictions, il les ignore et fait tout un article pour se justifier en disant d’abord qu’il a eu raison de traiter tout ceux sur Facebook de cons, puis en disant que de toute façon, ce que dit Reflets, c’est juste une piste de réflexion et que tout le monde a un usage légitime. C’est l’un ou l’autre.

        Il y a des gens sur Internet(comme les blogueurs ou les journalistes) dont une partie monumentale de leur vie est disponible sur Internet. Probablement bien plus que ce que je pourrais jamais fournir à Facebook. Pourtant l’utilisateur de Facebook est un con car il donne ses données personnelles!
        Enfin encore une fois, c’est l’un ou l’autre. Soit on dénonce tous les fous qui laissent des infos personnelles, soit on dénonce personne, encore moins ceux qui les donnent juste à leur contact et à une entreprise qui a pignon sur rue plutôt qu’a l’intégralité des gens sur Internet.

      2. « OS d’homme » reste une remarque sexiste. Ça sous-entend qu’un « bon » OS est un OS « d’homme » par opposition à « mauvais » OS, « de femme » pour raccourcir. Opposer les sexes, associer un trait négatif ou positif à un sexe, même implicitement, est sexiste. C’est insultant pour vos lect-rices-eurs pas assez « homme » pour un bon OS. À prendre en considération il me semble – même si je comprends que ce n’était pas l’intention.

    2. « En réalité, le bouton en question est un morceau de Facebook inclus sur le site. Techniquement, ca veut dire que Facebook connait tout ce qu’il veut sur les visiteurs du site, membres ou non, volontaires ou non. »

      A ma connaissance si tu es toujours loggé sur FB. CQFD?

      1. +1 Si facebook te connait pas ça marche pas.
        Idem pour les recherches dans google avec son compte activé.
        Puis sans aller être aussi radical que d’utiliser les iptables, un petit noscript et le bouton disparait. (fbshare.me désactivé)

      2. Pas seulement, tu fait des requêtes vers Facebook donc d’office ils peuvent (j’ai pas dit qu’ils le faisaient, j’en sais rien) récupérer ton IP et toutes les caractéristiques de ton navigateur visibles dans les entêtes.
        Ils peuvent aussi inclure ce qu’ils veulent dans la page en question, ça va du cookie au tracker du style Google Analytics.

        Après, qu’ils puissent recouper ça avec un profil c’est du bonus. Mais même sans le faire, ils peuvent déjà établir des statistiques des sites populaires (chez un utilisateur classique, ils auront l’url de la page en tant que referer).
        Avec le cookie placé ou ton URL, ils peuvent te suivre sur différentes pages qui auront ce genre de boutons et donc définir des habitudes de surf (par exemple, dire si le lecteur moyen de chez reflets est plus du genre a aller sur owni.fr que sur tf1.fr).
        Toujours sans être connecté a un quelconque compte facebook.
        Si tu a une IP fixe ou que tu ne vide pas tes cookies, au lieu de te suivre surf par surf, ils connaitront un historique quasi complet des sites que tu visite.
        Ils pourraient faire une immense base de donnée regroupant ces habitudes de surf pour pouvoir vendre à un responsable pub de chez tf1.fr qu’il est préférable d’investir sur des pubs sur un site plutôt qu’un autre et avec telle approche pour chaque site.

        J’admets que ça fait un peu théorie du complot, mais techniquement, ils en ont les moyens. Non pas parce qu’ils ont des machines super développées, mais tout simplement parce que des centaines de sites placent une api facebook qui inclut un bouton plutot qu’une simple image et un lien vers facebook qui aurait le même effet.

  2. J’ai abandonné au pourquoi du bouton facebook sur reflets.

    Le bouton facebook fait participer le site reflets à l’univers facebook et fait donc vivre facebook. « C’est collaborer au succès de Facebook, donc être complice ».

  3. J’aimerais apporter une nuance. La communication a cessé de remplacer l’échange depuis que l’info n’est plus à sens unique. Et c’est pour ça que je viens sur Reflets, avec ou sans réseau social ou OS propriétaire.
    Cheers

  4. Intéressant comme précisions, il est vrai que de tous les auteurs de reflet je vous trouve le plus caustique, le plus dur, celui qui ne mâche pas ses mots.
    Ce n’est pas toujours très objectif, d’un autre côté avec le temps on apprend à vous lire.
    On vous sent convaincu, vous ne cherché pas le compromis mou comme vous dite, cela se respecte.

    Je n’adhère pas avec tout, et sur la façon dont vous exprimé tout cela.
    Ce côté provoque pour un article de presse, c’est pas forcément ce qu’il y a de mieux mais bon, c’est comme qui dirai un choix éditorial.

    Pour ceux que cela rend chagrin, il n’y a qu’à passer son chemin, personne ne les force à lire vos articles.

    Et l’idée que vos idées ne sont que des piste est juste.
    Toute opinion se respecte.
    Et amène peut-être son lecteur à cheminer un peu.

    Au plaisir de vous relire.

  5. « Un peu comme dire que payer ses impôts en France, c’est adhérer au système et au gouvernement en place. »

    Je paye mes impots parce que je n’ai aucune affinite avec la taule.

    Les DNS et IP de Facebook sont en banlist de mon LAN parce que je n’ai rigoureusement rien a cirer de cette vitrine de la misere intellectuelle humaine.

    Si « fine » soit-elle, il y a une nuance entre subornation et collaboration.

  6. « Les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous-pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico […] Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays les moins avancés […] et se préoccuper davantage d’un facteur aggravant les risques d’un cancer de la prostate dans un pays où les gens vivent assez vieux pour avoir cette maladie, que dans un autre pays où deux cents enfants sur mille meurent avant d’avoir l’âge de cinq ans. […] Le calcul du coût d’une pollution dangereuse pour la santé dépend des profits absorbés par l’accroissement de la morbidité et de la mortalité. De ce point de vue, une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où ce coût est le plus faible, autrement dit où les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable. »

    « il vaut mieux que les enfants asiatiques travaillent dans les usines textiles plutôt qu’ils se prostituent1. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lawrence_Summers

  7. Passer du « concernement » à l’action est une voie déjà empruntée par des milliards de gens au quotidien…

    Notre principal « concernement » étant notre survie immédiate, nous agissons tous pour y remédier, dans le cadre d’un système qui ne nous laisse que quelques alternatives de survie. Peu d’entre nous parviennent à mettre ce « concernement principal » suffisamment de côté pour trouver le temps de s’informer, de se former, ou d’envisager des solutions alternatives à nos « concernements secondaires » (et ne parlons même pas de mettre en oeuvre ces solutions). Ce n’est que lorsque le secondaire se rapprochera dangereusement du principal que nos actions s’orienteront dans ce sens, j’en ai bien peur.

    A moins bien sûr que quelques esprits libres (« hackers » de tous domaines ?) ouvrent des voies alternatives en réussisant à transposer la problématique de la survie quotidienne sur un autre terrain que celui de la finance. Mais d’ici là, le manque de temps, de patience et de moyens, plus le refus de transformer tout son temps libre en « combat », sont autant d’obstacles.

    Imaginons un instant une année sabbatique financée pour tout le monde… Je pense que nous verrions des tas de gens se passionner pour le potager, le bricolage, les abeilles ou les logiciels libres :-) L’humain est curieux et créatif quand il a le temps de s’ennuyer.

  8. Cher Yovan, j’ai tout d’abord été surpris (et attristé, de prime abord), de découvrir cet article, où je vous sentais obligé de vous « justifier » auprès des lecteurs de reflets sur vos dires et prises de positions « musclées » ;-)

    Une sorte de mea culpa, d’excuse auprès des usagers blessés, meurtris peut-être dans leur chair, par tant de fiel supposé, et déversé sans aucun glossaire, ni aucune étude de texte ?

    Voila donc l’étude avancée grâce à ce « papier », et vous mettez en lumière ce que certains (pas nécessairement plus malins que les autres) auront compris depuis le début. Vous secouez la pulpe, pour pas qu’elle reste au fond :D Et rien que la démarche, à la base, je la trouve saine.

    Que les commentaires soient à la mesure des questions que vous posez dans vos articles, en réponse simple, une réponse frontale à une prétendue attaque frontale, je trouve cela normal. Les dignes successeurs des « bouffons du roi », dont vous avez parlé il y a peu (avé Choron, Desproges, Coluche, et les autres…), n’ont aucune raison d’être potes avec tout le monde, ou de faire dans le consensus mou. Leur raison d’être est peut-être de grossir le trait de nos vies, pour nous faire réagir, simplement…

    Reste que j’espère encore vous lire longtemps ici (j’ai cru comprendre par ailleurs que le temps pourrait être compté…).
    Amicalement.

  9. Yovan il faut pas te justifier ainsi, certes tu as quelques obsessions comme le FN et les SAFI SOUFI je sais plus mais à part ceci tu sais mener un débat et être ton propre contradicteur.

    Aucune raison de se justifier et les utilisateurs de FB, ah tous ces moutons de panurge qui revendent toutes leurs vies à des agences publicitaires qui paient des sommes dont ils n’ont meme pas idée pour pouvoir les « profiler »

    Coninuez les gars ca pourrait faire remonter leur action :D

  10. Ceci n’est pas un article. Et bien tant mieux ! On atteint là le degré zéro de la réflexion. Vouloir justifier à tout prix des positions incohérentes mène forcément à ce type de litanie auto-justificative. Avec quelques perles : moins polluer ce n’est pas de l’écologie. Là je dis bravo, il fallait oser la faire celle-là. Mieux, ce serait du « nihilisme ».
    Car, au fond : « Ce n’est donc pas moins polluer qui est écologique mais participer à ré-enrichir la bio-diversité. » Et là je me dis : non mais il se relit là ou il écrit sous acide ? Car enfin, des argumentaires pareils, c’est à dire construits essentiellement sur la pure mauvaise foi, je n’en ai souvenir que dans les sections locales de l’UMP…
    Et là ça pourrait donner : « non Mme Michu, ce n’est pas moins polluer qui est écologique (ne vous laissez pas abuser par le discours des anarcho-écologistes qui ne pensent qu’à ouvrir les frontières aux hordes de migrants de Tunisie), c’est produire des déchêts valorisables et sélectifs… » D’ailleurs Mme Michu « Voir l’écologie comme un « moins de pollution » est une inversion des valeurs. » qui pénalise la compétitivité de nos entreprises (encore un coup des anarcho-trostkistes du gouvernement Hollande Grrrrr). Non, ce qu’il nous faut aujourd’hui Mme Michu, c’est « participer à ré-enrichir la bio-diversité. »

    Moi quand je lis des conneries pareilles venant de quelqu’un qui a montré par le passé qu’il était capable de produire un semblant de réflexion sensée j’ai envie de lui dire :
    « Des contradictions, nous en avons tous. Mais jusqu’à quel point est-ce supportable, et qu’est ce que cette contradiction engendre, à quoi est-elle due ? »
    Et là effectivement Yovan, il serait temps d’y réfléchir…
    Je passe sur la définition à la louche de « la véritable écologie » qui consisterait à avoir une ruche et une maison passive et ce genre de connerie bobo hors de portée du prolo de base…

    1. Tu n’as pas du tout compris le sens de la réflexion.
      L’auteur est peut-être assez radical, mais cela se tient très clairement.
      « Ce n’est donc pas moins polluer qui est écologique mais participer à ré-enrichir la bio-diversité. »
      C’est tout à fais juste dans le sens ou moins de pollution est toujours de la pollution, et à terme tout un écosystème qui risque de partir aux oubliettes. Tu n’as cas essayer d’avoir une idée des conséquences de tout les pesticides, insecticides, polluants industriels qui détruisent la vie d’une forme ou d’une autre.
      Evidemment, lorsque l’on habite dans une grande ville, ce genre d’arguments paraît dérisoire.
      Mais il faut arrêter de ne regarder que son petit cercle de comportement habituel.
      Et réciproquement, « participer à ré-enrichir la bio-diversité » constitue une solution possible pour contrer les effets dévastateurs précédents expliqués.
      Cela peut sembler « une connerie bobo hors de portée du prolo de base », c’est d’ailleurs bien ce que les ‘grands’ de ce monde espère de nous.
      Seulement c’est une manière d’agir que l’on peut transformer petit à petit, et c’est avant tout une prise de conscience que l’on peut avoir.
      Il me semble que c’est avant tout une mentalité; les actes suivront d’eux même.
      Quand cela semblera aberrant que, par exemple, des espèce animales soient proches de l’extinction à cause de comportement humain, l’idée de faire quelque chose qui ne participe pas plus à leur déclin viendra peut-être à l’esprit.
      Et pour faire le lien avec les réseaux sociaux, il ne me semble pas qu’ils permettent ce genre de prise de conscience, qui est individuelle. A ne pas confondre avec individualiste qui consisterait à ce moquer -désintéresser- des autres; alors que justement ces réseaux peuvent inciter à cela, puisque chacun essaie d’étaler sa vie afin de la rendre le plus intéressante possible.
      Les réseaux sont plus une sorte de bac à sable pour jeunes et moins jeunes qui n’ont pas encore compris que l’on pouvait construire sa vie au lieu de la rêver.
      A ceci près que certaines personnes arrivent peut-être à s’émanciper dans leur bac à sable.

  11. Là, pour le coup, je suis sur le cul.
    Les « justifications » de Yovan me semblent à moi aussi « un peu » bancales et mériteraient un vrai développement (sauf pour la partie Facebook, à laquelle j’adhère complètement).

    Mais ce qui m’interpelle le plus, ce sont certains commentaires qui nous disent qu’il ne faut pas chercher de « consensus mou » ! Au diable le dialogue, ‘y a qu’à faire du « rentre dedans » ! ?
    Eh bien c’est parfait, ça. Organisons des combats de boxe, tant qu’on y est.
    Ca fera sûrement avancer la cause des abeilles (je caricature, je provoque, là !)

    Le but, au final, c’est quoi sur Reflets ?
    Ecrire des articles informatifs, qui posent des questions, ouvrent des débats, permettent des prises de conscience sur des sujets souvent délaissés par les media mainstream, avec un angle d’attaque souvent original ?
    C’est d’ailleurs bien ce qu’on y trouve de manière globale, et c’est pour ça, je pense, que Reflets connaît un certain succès.

    Après, si on veut lancer des débats musclés sur une partie d’un sujet en particulier, où les lecteurs prennent plaisir à s’étriper, pourquoi pas. La formule existe, ça s’appelle « Edito » ou « Tribune libre » ou « Billet d’humeur »… et ça a le mérite d’annoncer la couleur.

  12. On ne pas critiquer un système en y participant, le simple usage du bouton est contradictoire. Après, il est vrai qu’il y a des différences et des niveaux de contradiction. Après, même si je ne fais pas partit de la communauté facebook … tu as quand même insulter légèrement les utilisateurs de ce réseau social et portant reflets possède un bouton et participe donc indirectement à Facebook.

    C’est comme si un linuxien insulterait les gars qui utilisent windows, alors qu’il possède lui même une machine avec ce système d’exploitation chez lui. Ou un gars qui critique ceux qui mangent de la viande et qu’il a un poster sur son mur avec un hamburger dessus.

    Il faut un minimum rester logique, enfin je pense.

    1. Néanmoins, je peux comprendre que ceci permettre de partager l’information à ceux qui sont sur Facebook. Mais c’est un peu comme si un gars critique Internet Explorer et l’utilise. C’est un peu tiré par la queue, si je peux me permettre.

      1.  » Mais c’est un peu comme si un gars critique Internet Explorer et l’utilise. »
        Et voilà … pan !
        Vous croyez qu’on critique juste pour le troll ? Vous ne vous doutez pas que nous avons essayé un truc avant de le critiquer ? Et bien figurez vous… attention scoop… que quand on critique un truc usuellement, c’est qu’on l’a essayé. Du moins pour ma part. Si je conchie Facebook, c’est que j’ai pu, de visu il y a 3/4 ans, constater qu’avec un compte developpeur il était par exemple possible de récupérer les contact des contacts des contact (…) des users d’une application.

        Pareil pour explorer, si je conchie ce navigateur, c’est que je l’ai essayé… non retourné. Comme Windows d’ailleurs.

        Et bien oui, au risque de vous surprendre, avant de conchier un service ou un soft, chez nous on l’essaye, juste histoire d’être bien assurer d’avoir raison de dire publiquement que c’est de la merde.

        Tenezz en voici d’ailleurs un exemple à propos de Joomla http://forum.joomla.fr/archive/index.php/t-12981.html
        Moralité sur ce troll, je suis non seulement convaincu que j’avais raison, mais l’histoire m’a bien donné raison. Ce CMS à un gros problème de design de code, le résultat le voici : http://www.exploit-db.com/search/?action=search&filter_page=1&filter_description=&filter_exploit_text=joomla&filter_author=&filter_platform=0&filter_type=0&filter_lang_id=0&filter_port=&filter_osvdb=&filter_cve=
        Plus de 40 pages de trous de secu dans les extensions, le record absolu…
        ALors oui forcément les afficionados se sentent piqués au vif quand on explique « qu’on le sent pas » qu’il y a des énormités dans le code, des trous de sécu dus à un design pas foutu d’isoler contenu et contenant ou qui ne permettent pas à des développeurs de spontanément utiliser de bonnes pratiques pour écrire des plugins, ou encore qu’il y a des issue niveau privacy, mais voilà, si on le dit, c’est qu’on a testé, et non parce que c’est à la mode de le dire, ou pire, pour humilier 500 millions d’utilisateurs.

    2. « On ne pas critiquer un système en y participant »
      Ah bon ? Mais visiblement vous ne connaissez pas Yovan.
      Je suis sur que vous avez des fois des conversations de comptoir avec des potes niveau politique non ? Vous critiquez à tout va non ? Et après vous allez voter au final non ?
      Et bien Yovan, lui, non.
      1° la presence du bouton facebook n’est pas la décision de Yovan, même si nous laissons à chaque auteur la possibilité de le virer à chaque post.
      2° Yovan n’aime pas facebook il le dit, il l’écrit, il le vit. Juste il n’a pas l’admin du site et ça ne tiendrait qu’à lui, je ne suis même pas sur qu’on aurait un nom de domaine… surement plutôt une URL tor ou i2p…
      3° l’admin c’est moi, je fais pipi et caca dans mon /var/www si je veux. Sauf que pour facebook je n’etais pas d’accord à la base, nous sommes d’ailleurs restés tres longtemps sans ce bouton. Il a finalement été placé suite à des discussions avec l’équipe de reflets qui a finit par me convaincre de ma connerie de ne pas en vouloir.
      4° je suis plutôt du style Yovan, pourquoi alimenter l’escroquerie de la vente de noms de domaines… ou la vente d’un bien commun ? En ce qui me concerne, reflets en service caché TOR ça me va bien. Sauf que si nous avions opté pour ce fonctionnement, combien d’entre vous seraient au courant que la france a vendu des armes électronique à Kadhafi ?

      « tu as quand même insulter légèrement les utilisateurs de ce réseau social »

      Si ca peut les faire réfléchir, alors c’était la bonne méthode.

      « possède un bouton et participe donc indirectement à Facebook »

      Nous participons à éveiller les gens à SORTIR de facebook. Mais à l’heure ou pour certains les plus addicts confondent Internet avec Facebook, il y a bien urgence d’aller les chercher sur leur propre territoire, même si on sait que l’odeur y est nauséabonde.

      « C’est comme si un linuxien insulterait les gars qui utilisent windows, alors qu’il possède lui même une machine avec ce système d’exploitation chez lui. »

      Oui c’est surement mon cas je dois boien avoir une VM avec un windows quelque part. Pour décompiler de l’exe, pour jouer en attendant la béta de STEAM sous linux, pour analyser le fonctionnement d’un malware… j’avoue j’ai un windows. Et après ? tu crois que ça m’empêche de dire que c’est de la merde en barre ? Si je le dis c’est que j’ai des arguments pour et que nul windowsien ne pourra me convaincre du contraire s’il n’a lui même pas utilisé OpenBSD et Debian comme moi j’ai utilisé windows.

      « Ou un gars qui critique ceux qui mangent de la viande et qu’il a un poster sur son mur avec un hamburger dessus. »
      Carnivore et utilisateur de facebook ? Il y en a qui aiment vivre dangereusement !

      1. « Si ca peut les faire réfléchir, alors c’était la bonne méthode. »

        « j’avoue j’ai un windows. Et après ? tu crois que ça m’empêche de dire que c’est de la merde en barre ? »

        Je te demande une chose alors. Si je t’insulte car tu utilise Windows, est-ce que ça va te faire réfléchir sur l’utilisation de ta VM? Est ce que tu va définitivement la désinstaller et ne plus l’utiliser car je t’ai insulté?

        Personnellement, je pense que non, car ta VM, tu a beau la détester, mais tu en a l’usage. Tu ne l’utilise pas pour rien mais bien parce que c’est la seule manière (ou la plus pratique) de faire ce que tu veux.
        C’est ce qu’on appelle un compromis, ou comme le dit Yovan, une contradiction.
        Alors bien sur, ce que tu fait avec ta VM, tu préférerais le faire sur un système ouvert, communautaire et qui chie des arcs en ciel, mais tant que tu ne pourra pas le faire, tu continuera d’utiliser ta VM.

        1. Si tu m’ insulte parce qu’il m’arrive, dans des cas très précis, une fois tous les 6 mois, d’utiliser windows. J’aime autant te dire au tu as intérêt à bien connaitre ton propre os, dés fois que je le connaisse un peu aussi et que j’ai de quoi te servir du troll de compétition (bref, t’as intérêt à tourner sur BeOS ou MultideskOS…)

          « est-ce que ça va te faire réfléchir sur l’utilisation de ta VM? »

          Ca ne dépendra pas de tes insultes, mais de l’argumentaire autour. Tu noteras que si Yovan insultes, c’est qu’il a un paquet d’arguments derrière auxquels 99% des facebookiens répondront

          « mais j’ai pas le choix pour communiquer, j’ai tous mes potes dessus’

          … oui et après, moi aussi la majorité de mes potes sont sur facebook mais voila, je prefere boire une biere avec eux à les lire raconter qu’ils ont fait caca a 8h12, qu’ils ont rejoint le fan club de riana, ou les voir se superpoker toutes les 10 min entre deux floods d’invitations à leurs contacts pour chatroulette.

          « mais bien parce que c’est la seule manière (ou la plus pratique) de faire ce que tu veux. » –> non ce que je DOIS.

          Tu connais un seul truc que _seul_ Facebook sait faire ?
          Moi par exemple pour debuguer un active directory ou étudier la propagation d’ un worm, étrangement, ca fonctionne pas trop sur les os libres ;)

          1. « Tu connais un seul truc que _seul_ Facebook sait faire ? »

            Réunir 800M de personnes autour d’un outil de communication?

            Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est que tu a un twitter, tu a un blog, tu écris des articles pour un site de presse et tu ne trouve pas normal de vouloir que les autres le fassent en privé.
            Toutes les critiques que tu envoie à Facebook pourrait être quasiment copié collées sur Twitter. Pire! Twitter ne fonctionne quasiment qu’en public (les profils privés sont une blague).

            Toutes ces petites réflexion, ces partages d’articles que tu donne a Twitter et au reste du monde, moi je ne les refile qu’a Facebook et a mes contacts. En quoi je suis plus corrompu que toi ou que n’importe quelle personne qui utilise n’importe quel gros service sur le web?

            Et donc oui je le redis, actuellement, a moins de vouloir payer une bière à une centaine de personnes tous les jours, la seule façon que je connais de partager une info avec tous mes contacts (qui vont de mon grand père, a certains collègues informaticiens ou a des gens qui sont loin de moi) et en privé, c’est Facebook.

            Peut-être qu’un jour Diaspora percera et que je pourrais faire la même chose dessus, mais en attendant, j’ai pas trouvé d’autre solution.

            Et toi? Tu connais un seul truc que _seul_ Twitter sait faire ?

          2. « Réunir 800M de personnes autour d’un outil de communication? »

            Là il y a 2 choses qui me dérangent

            1° faut vraiment être français pour penser que Facebook est le plus « gros » réseau social du monde. Regarde un peu ce que fait QQ Zone, tu vas vite comprendre que Facebook, c’est un nain de jardin.

            2° Facebook outil de communication. Mouais, ben non. Facebook est à mon sens une régie publicitaire fermée qui propose accessoirement le moyen de chatter sur un protocole de merde et qui se paye le luxe de :
            – Lire ta correspondance privée
            – t’assener de la pub grâce à ta correspondance privée
            – et le pire : ALTERER et MODIFIER ta correspondance privée, cf : http://bluetouff.com/2010/11/24/facebook-merite-des-claques/
            Tu appelles ça un moyen de communication, moi pas, et ce n’est pas qu’une question de point de vue puisque Facebook, n’est, au sens du code des postes et des communication pas DU TOUT un moyen de communication.

            – « c’est que tu a un twitter » : J’ai aussi un statusNet hébergé à la maison
            –  » tu écris des articles pour un site de presse » : oui, que j’ai co-fondé et que j’administre au quotidien sur un serveur dédié
            – « et tu ne trouve pas normal de vouloir que les autres le fassent en privé » : GNE ? là désolé je ne comprends ce dont tu parles. Pour toi Facebook serait donc un réseau social privatif. Intéressant. Pour moi un site web qui change et impose aux utilisateurs ses politiques de confidentialité tous les 4 matins, j’ai tendance à dire que c’est tout sauf un truc en mesure de te garantir un périmètre clair de ta sphère privée. Au moins sur Twitter, c’est bien public et on tente pas de te faire croire que tu as une sphère privée.

            « Toutes les critiques que tu envoie à Facebook pourrait être quasiment copié collées sur Twitter. Pire! Twitter ne fonctionne quasiment qu’en public (les profils privés sont une blague). »

            Oui et après ? Tu crois que je n’ai jamais tapé sur twitter ? http://bluetouff.com/2012/02/20/sarkocensure-twitter-se-justifie-de-maniere-pitoyable-et-accentue-sa-censure/
            Ensuite il faut que tu prennes un peu la mesure du problème facebook par rapport à twitter, ça tu ne peux la prendre que si tu t’intéresses aux modalités de développement d’apps pour l’un et l’autre. Il n’y a que là que tu peux te rendre compte de la porosité de l’api de facebook en matière de droits d’accès… et aux contacts, des contacts, des contacts.. cf le scandale Zynga. Après si tu me trouves un exemple identique sur Twitter, je me ferais une joie des les flinguer en live.

            « Toutes ces petites réflexion, ces partages d’articles que tu donne a Twitter et au reste du monde, moi je ne les refile qu’a Facebook et a mes contacts »

            Grands naif ;) Tu crois vraiment que tu ne les refiles pas aussi à une armée de publicitaires ? Facebook a un magnétisme étrange sur les gens… Comment ce site arrive t-il à vous faire gober qu’il y a quoi que ce soit de privé ? Je ne comprends pas.
            Tu vois la différence entre Twitter et facebook est simple, tu la pointes toi même du doigt.

            Sur Twitter tout est par défaut public et ouvert et n’incite donc qu’à poster des trucs parfaitement publics

            Sur Facebook certains pensent que leurs échanges sont privés, du coup ils en font les frais, en se faisant par exemple virer de leur travail : http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/licencies-pour-denigrement-sur-facebook-les-prud-hommes-confirment-19-11-2010-1157194.php

            « En quoi je suis plus corrompu que toi ou que n’importe quelle personne qui utilise n’importe quel gros service sur le web? »

            Je n’aime pas le terme de corruption dans ce contexte, mais tu vois l’échange que nous avons me conforte malheureusement dans mon opinion que de trop nombreux utilisateurs de Facebook n’ont strictement aucune conscience des petits dessous en matière de privacy. En prendront ils conscience le jour ou facebook délivrera une carte d’identité nationale biométrique francaise ?

            « a seule façon que je connais de partager une info avec tous mes contacts (qui vont de mon grand père, a certains collègues informaticiens ou a des gens qui sont loin de moi) et en privé, c’est Facebook. »

            1° en privé, c’est toi qui le dit, dans les faits, c’est tout sauf privé. Une correspondance privée t’appartient, là des messages « persos » appartiennent à Facebook, lis bien les CGU.

            2° tu devrais essayer ce truc un peu démodé là, comment ça s’appelle… l’email. Dans la RFC il y a un truc sur le champs cc ;)

            « Et toi? Tu connais un seul truc que _seul_ Twitter sait faire ? »

            Non, et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai un status hosté maison

          3. Sorry okh et Bluetouff, TL;DR (du moins pas entièrement).

            Cependant, il me reste une interrogation : comme tu l’a dit Bluetouff, il t’arrive d’utiliser Windows, pour des raisons diverses (le désassemblage et le jeux si j’ai bien suivi). Quel est alors la différence entre un utilisateur de FB qui a un compte pour contacter tel ou tel personne une fois de temps en temps, et l’utilisateur Linux qui, en bon gamer, garde un multi-boot win7 ou une VM pour jouer de temps en temps ? N’y a-t-il pas de place pour la concession ?

          4. Je m’étais promis de ne plus intervenir :/
            Mais je suis assez d’accord avec le dernier comm’
            Je ne laisse personne m’y identifier, je n’y mets pas mes opinions politiques, et je n’y accède que par ma Debian… Je me mets de quel côté?

          5. « il t’arrive d’utiliser Windows, pour des raisons diverses (le désassemblage et le jeux si j’ai bien suivi). Quel est alors la différence entre un utilisateur de FB qui a un compte pour contacter tel ou tel personne une fois de temps en temps, et l’utilisateur Linux qui, en bon gamer, garde un multi-boot win7 ou une VM pour jouer de temps en temps ? »

            Ben non même pas pour les jeux en fait, je ne suis pas gamer, je l’utilise dans certains cas particulièrement extremes, j’entends par extreme :

            1° des trucs que je n’aime pas faire
            2° qui tiennent de travaux pros et encore je ne prends usuellement aucun projet ou j’ai un windows à toucher, question d’hygiène.
            3° et c’est la ma « plus grosse » utilisation de windows : tester pour les besoins d’un article un truc non porté sur un os propre (comme le soft de control de telechargement d’Orange hadopi compliant qu’ils ont d’ailleurs retiré de la vente http://bluetouff.com/2010/06/13/orange-vous-securise-ayez-confiance/ , le truc de controle parental de l’opus Dei http://bluetouff.com/2010/11/18/lombre-de-lopus-dei-plane-sur-le-projet-de-normalisation-europeen-du-filtrage-du-net/ et quelques saloperies du même type comme ultrasurf http://reflets.info/syrie-ultrasurf-ou-comment-le-gouvernement-syrien-piege-ses-opposants-avec-un-malware/ )

            Donc la différence pour être clair :

            Les cas ou j’utilise Windows c’est que je n’ai PAS LE CHOIX et que je trouve ca NECESSAIRE, souvent pour vous informer d’ailleurs. Je pourrais décider de ne pas y toucher, donc de ne rien trouver et donc de ne rien écrire pour sensibiliser les lecteurs au caractère dangereux d’utiliser tel ou tel logiciel.

            Pour le Gamer en général il est évident qu’il n’a pas le CHOIX : s’il veux gamer dans de bonnes conditions, il n’a que l’option windows ou mac pour certains games.

            La différence est donc de taille :

            contacter une personne tu peux le faire par email, par jabber par téléphone ou whatever. Rien ne justifie d’utiliser Facebook, strictement _rien_. Après il y aura toujours un original qui va t’expliquer que facebook chez lui c’est une question de vie ou de mort parce que le respirateur artificiel de sa petite soeur est plugué à l’API de chatroulette… mais bon, que dire.

          6. « Après il y aura toujours un original qui va t’expliquer que facebook chez lui c’est une question de vie ou de mort parce que le respirateur artificiel de sa petite soeur est pluguée à l’API de chatroulette… mais bon, que dire. »

            Oh le fou rire, merci :)

            Reste que, quand même, cette histoire d’OS « pour hommes », mmmh…

          7. Amicalement, quand je parle d’OS pour Homme ne te méprends pas, ce n’est pas du tout une vanne sexiste, je fais référence à un système d’exploitation qui propose un firewall sérieux, c’est à dire pas celui de windows mais un Packet Filter ou un IPtable ;)

      2. Enfaite non ^^ Si je dis que je suis contre quelque chose, je ne l’utilise pas. Je considère que nous vivons dans des oligarchies, si j’allais voter c’est comme si je contribuais à ce système là. Sachant bien que de toute façon quelque soit le partit politique, ceci ne changerait pas grand chose. Le défaut de la politique étant que c’est devenu une profession, alors que ça ne devrait pas l’être. Les politiciens ne sont pas vraiment mes amis, mais c’est un autre débat …

        Ce que je n’aimais pas c’est un peu la contradiction et l’insulte facile. Si je n’utilise pas facebook, je n’utilise pas de boutons. Après, il est vrai que certaines personnes utilisent Internet en se connectant uniquement à Facebook et l’idée du bouton n’est pas conne dans cette idée là (je n’y avais pas pensé dsl). Mais je ne pense pas qu’insulter une communauté soit une solution, même si ça peut faire réagir. Ca peut avoir pour un effet inverse, où une grande partie ne va pas prendre en compte les arguments.

        En ce qui concerne le domaine, je suis bien d’accord sur ça. Il est vrai que même en donnant l’ip, les gens ne sont pas foutu de la retenir ou trouve ça pas sérieux. Ce qui peut obligé à obtenir un nom de domaine payant ou gratuit. Les seuls domaines sont les tks et encore c’est juste une apparence.

        Je te remercie néanmoins pour tes explications.

          1. Mise à part que je ne cherche pas à troller ^^. J’exprime simplement mon point de vue, je n’ai jamais chercher à descendre ou à me croire supérieur. Ce n’est pas mon but.

  13. Yovan a tout mon soutien. Et je plussoie ce que dit Blue … Faut lire les CGU et les explications dans les conditions d’utilisation de FB (dispo sur mon blog).

    Je vais finir par le coller ici l’article (peut être avec un autre titre), de cette manière les gens ne pourront pas dire « je savais pas » ou encore  » ouai mais je cautionne pas, j’y suis là bas sans mettre ma vie privée dessus, je m’en tape ».

    Yovan explique simplement qu’il a le droit de critiquer un système et son ensemble d’éléments le constituant, tout en offrant une piste de reflexion à ceux qui ont des oeillères.

    1. En ce qui concerne Yovan, je l’ai trouvé un peu contradictoire sur l’instant. C’est plutôt l’article écrit d’une manière flaming qui m’ a déplu, je pense qu’on peut communiquer autrement. Même si ça peut permettre de faire réagir une partie des personnes.

      Néanmoins je conçois que pour faire réagir des fois ceci est nécessaire et je n’avais pas pensé aux personnes qui utilisent uniquement Facebook et qui considèrent celui-ci comme le Web ou Internet. C’est pour ça que je ne vais pas insisté, mon but n’est pas d’alimenter un troll ou d’en créer un.

      Je reconnais néanmoins mon erreur d’avoir réagit un peu vite.

  14. Moi j’aime beaucoup le ton utilisé, et je le trouve même plutôt retenu au regard du manque de respect du travail de ceux qui se battent au quotidien pour essayer de préserver nos vies privées. Abrutis n’est pas une insulte, mais un simple constat. Personnellement, je serais bien plus virulent. Seulement, comme d’habitude, les concernés se concentre sur la forme plutôt que sur le fond, pour éviter la douloureuse prise de conscience de la réalité de ce qu’ils sont et ce qu’ils font. La négation de vérité est un phénomène autoprotecteur bien connu des psychologues !

    Quant au sujet en lui-même, bah il n’y a rien n’a faire, j’en ai bien peur, certains imbéciles ouvrent des comptes FB pour leurs enfants dès leur naissance, alors…

  15. Moi j’aime bien le ton cinglant, la petite baffe que te mettent certains articles de Reflets.

    Mis à part le côté SM, ca permet de prendre du recul, même quand t’es d’accord dans le fond (parce que y’a toujours quelques doigts qui dérapent sur ton visage, même qua

  16. (oups, post trop rapide !)

    Moi j’aime bien le ton cinglant, la petite baffe que te mettent certains articles de Reflets.

    Mis à part le côté SM, ca permet de prendre du recul, même quand t’es d’accord dans le fond (parce que y’a toujours quelques doigts qui dérapent sur ton visage, même quand la baffe ne te vise pas directement.

    Après, ca n’empèche pas de discuter, si Yovan avait tout dit sur l’écologie dans le précédent article « à polémique » visé, ca se saurait. Néanmoins c’est une bonne introduction à la réflexion sur le lavage de cerveau « vert » qui s’est opéré ces dernières années, avec « dévelopement durable » et autres oxymores bien dégueulasses.
    On peut également critiquer le fait qu’il individualise l’acte écologique, car si c’est évidement à nous tous d’agir, mettre 100 ruches dans son jardins ne suffira pas à contrer la puissance de polution de l’industrie. C’est là ou je lui reproche un peu de ne pas avoir montré assez clairement que l’acte individuel, indispensable, doit aussi mener à un acte collectif.

    Après, je trouve aussi normal qu’un ton cassant suscite des réponses vives dans les commentaires. Ca montre au moins que ca a gratté quelque part, même s’il reste une grosse croute de crasse à enlever.
    Et cette croute, elle est chez tout le monde. Ce qui change, c’est sa profondeur, comment on la gratte, et à quelle fréquence…

  17. Enfaite par rapport à la provoque de journalduquebec ou journaldemontréal ou simplement Quebecor, je préfère encore votre provoque à vous. Vous restez honnête par rapport à ses gens là, il y a une différence entre avoir une opinion différente et ce qui font eux.

    Quand je vois quand transforme des plaintes où on ne sait pas si la personne est innocente ou coupable en agressions sexuels, puis en pédophile sur une map pour manipuler l’opinion publique. Je trouve vraiment grave, d’ailleurs ils suppriment les commentaires régulièrement. Même si des gens ont une opinion différente, vous avez au moins le respect de laisser leurs commentaire et de ne pas censurer ceux qui vous plaisent pas pour avoir simplement des commentaires qui vous conviennent.

    La carte qui est censé etre vip et d’ailleurs ici :
    http://infojdem.com/2012/09/cartePedophiles/

    Et là ce n’est même plus une contradiction ou de l’insulte, c’est carrement un appel à un lynchage ou pour faire pression sur un gouvernement en manipulant l’opinion publique.

  18. pfff, relous les gars qui ne savent pas débattre virilement et qui se choucrouttent comme des gamins :

    1. reflets c’est bien et c’est nécessaire ; ceux que ça dérange ne sont pas obligé de lire et encore moins de polluer les forums avec des « arguments » niveau *mm pas vrai toi dabord*

    2. le consensus mou c’est ch* et il y en a plein partout ailleurs et ce n’est pas ce qu’on vient chercher ici ; qd on est dérangés par le ton virulent d’un article, on ne lit pas et on va lire autre chose qui nous plait : Numérama ou Framablog par exemple, et il y en a plein d’autres qui sont très bien.

    Donc inutile de venir nous imposer votre masochisme, on n’est pas des sadiques.

    /mylife = j’aime bien la moitié des articles de Y.M, j’aime pas l’autre moitié ; et alors ? wtf ? //mylife

    3. c’est assez facile de poster un commentaire sous le coup d’une émotion … discutable.

    c’est autrement plus constructif de prendre le temps de rédiger un article, de le relire, de prendre le risque de le poster (eh ouais …), de lire les commentaires, de se calmer, de réfléchir, d’y répondre, de rédiger d’autres articles etc, bref, de passer du temps pour alimenter un site.

    4. FB ? FB ? … ah oui, le truc à la vaseline.

    Mais ça existe encore ce machin ?

    Dsl.

    5. pub gratuite : « gouverner par le chaos », mémento de psychologie sociale (manipulation des masses) – éditions max milo, une dizaine d’euros

    on en reparle avec ceux qui l’ont lu.

    ++

  19. pour faire court : on peut DISCUTER avec qqun (je pense que ; je ne suis pas d’accord etc) sans LE CRITIQUER (t’as tort, tu te plantes, ta position est criticable etc)

    c’est pourtant simple

    et que celui qui n’a jamais changé d’avis après avoir lu un truc avec lequel il n’était pourtant pas d’accord moinssoie

  20. Ce qui est énorme c’est le nombre de ligne écrite pour essayer de faire comprendre à l’autre que son choix n’est pas le bon.

    J’ai mis 6 ans à essayer de formater mon potes de quiter windows pour passer sous linux et ba vous savez quoi depuis Vista il est sous macOS …. et il dit que c’est génial

    Moralité, il n’y en aura pas, c’est resté mon pote mais il ne changera pas :-)

    A méditer

    Stef (qui vient de voir qu’il y avait un bouton fasebook sur reflets, beurk )

    1. En faite c’est vraiment moche le bouton facebook. Limite je soutien la personne qui disait plus haut avoir ce bouton c’est cautionner à l’apogée fasebook.

      Mais sur reflets ça fait tâche… si je peux me permettre.

      1. Ecoute, relis avec le sérieux qui te caractérise je n’en doute pas
        l’ensemble des posts à ce sujet sur les 2 principaux fils impactés,
        et tu comprendras je pense que souffler sur cette braise éteinte est hors de propos, in fine.

        Amicalement

        1. Je t’avouerai que je n’ai pas relu … ni tous lu non plus. Mais juste surpris de la découverte de ce bouton qui est la représentation inverse de l’idéologie de ce site et encore plus avec cette article.

          J’ai quand même lu les commentaires à son sujet et j’en ai ressenti qu’il ne sert à rien …

  21. Oui, mais j’ai réfléchis et revu mon jugement. Même si je n’utiliserais pas ce bouton, je pense que dans le cas de reflets … il peut être nécessaire pour des personnes qui utilisent uniquement Facebook. Je pense que relancer le débat est inutile.

  22. Mais rendez-vous compte tout de même que via Facebook ou peut :
    1- ne pas donner une seule information privée
    2- se faire passer pour qui on veut
    3- raconter n’importe quoi.

    A partir de là, je ne vois pas (du tout) où est le problème avec Facebook.

      1. Ouais, ok merci pour la leçon.
        Mais j’en ai tout autant à ton actif, ton commentaire démontrerait que la plupart du temps, les commentaires sont écrits sans avoir lu les précédents.

        Au cas où cela t’aurait échappé, le postulat initial de tout le débat est que Facebook représente le mal.
        J’imagine mal un débat équivalent si le réseau en question était d’ordre caritatif, et qu’à chaque connexion 1 euro était reversé à une personne en difficulté.

        Hein. Bon alors la leçon …

    1. Honorgate,

      Le problème si l’on suit ces 3 points, c’est que, cher Honorgate, vos contacts se chargeront de vous rappeler, via l’outil suscité ou en direct-de-la-vraie-vie, que vous avez fait des erreurs dans falsebook : « Tiens Honorgate, t’es né le 1er mars 1910 maintenant ? « . Si vous suivez effectivement ces 3 points, vous serez tout simplement rejeté, comme-dans-la-vraie-vie, pas crédible.
      Falsebook ne fonctionnera correctement avec vous QUE si vous fournissez des infos cohérentes avec vos autres contacts. Et ce n’est pas Zuckerberg Corp. qui va vous y contraindre, mais bien vos ami(e)s du résosocio. Là est la magie du truc. Notez bien que ce système n’est pas copyright falsebook, et fonctionne trèèès bien avec d’autres plateformes/zoutils sociaux : copains d’avant, priceminister, amazon… l’univers google, l’univers apple et ses croustillantes aïe-things,…
      On peut effectivement se permettre de falsifier une partie restreinte des informations fournies dans la chose. Mais si vous falsifiez systématiquement tout ou presque tout, le bidule va vous mettre de côté ; enfin vos amis inscrits sur le bidule vont vous mettre de côté. Vous accordez du crédit à quelqu’un qui vous raconte des bobards en permanence vous ?

      La magie du truc donc, c’est de mettre en confiance ; par une mise en scène irréprochable, le truc-falsebook fonctionne, ne tombe pas en panne, pas besoin d’installer de librairies exotiques, de mettre à jour, pas de sauvegardes, haaaa qu’on est bien. C’est éclairé en permanence, c’est propre, nettoyé tout les jours. En bref on se sent ras-su-ré. Donc on entre, et tout rassuré qu’on est, hé bien on raconte sa vie. La dépendance est créée, entretenue par les autres qui donc vous reprendrons si d’aventure il vous viendrait à l’idée de raconter n’importe quoi ; les conditions générales de ventes sont là, et bien là. Et l’effet de groupe, Honorgate, l’effet de groupe qui comme annoncé ci dessus vous amenera à ne pas trop raconter d’âneries, sinon vous glisserez vers le côté, puis vers la sortie.

      Et puis si un jour les actionnaires falsebook sentent le vent tourner, pas grave ; il iront porter leurs portefeuilles dans un autre projet_social_3.0. Ya eu msn, aujourd’hui falsebook, demain on verra bien

      Bien cordialement
      Christophe (<- dans-la-vraie-vie)

      1. En effet, c’est un facteur auquel je n’avais pas pensé.
        Toutefois je ne sais pas si cela peut être une règle, puisque dans mes contacts FB (oui je suis un paria) j’ai des amis (des deux sexes) qui franchement racontent n’importe quoi, ne donnent aucune info privée, et circulent sur ce réseau sous un nom farfelu.
        C’est de cette expérience que je me permettais d’en extraire une option.

        Quoiqu’il en soit, vous aurez du mal à me démontrer votre thèse, même si pour une bonne part je la comprends et ne suis pas loin de penser la même chose, à partir du moment où vous diaboliser une chose parce qu’elle génère du profit.

        Toute la démonstration repose sur une équation personnelle qui irait à l’encontre de ce qu’un système peut faire au profit de quelques hommes. Je n’approuve pas pour autant, mais je dis que ce peut être une solution, pérenne qui plus est, et que non ce n’est pas forcément le diable là dedans.

        Le même constat s’impose pour l’écologie qui est une boite de pandore dans laquelle pourrait surgir n’importe quoi, même la décroissance, et pourquoi pas le retour à l’âge de pierre. Il n’y a pas que ça bien entendu.
        A ceci près que personne ici n’est capable de me démontrer que l’avenir de l’homme passe par un milieu de vie tel que l’ont connu nos ancêtres. Je veux dire par là que rien ne dit que la Terre du futur lointain soit une Terre de béton, entièrement citadine, et que tout aille pour autant très bien dans un autre équilibre qui aura été inventé et construit par l’homme.

        L’opposition systématique j’adhère, surtout lorsqu’elle incite à la prudente réflexion. Mais lorsqu’elle s’identifie trop facilement à un profil réac’ parce que c’est hype, je me méfie. Je ne vois pas pourquoi j’écouterais davantage les gourous du libertaire plus que le curé dans son église. Excusez-moi.

        Vous qui honnissez Windows et Facebook, vous avez pourtant bien un véhicule parce que vous avez vu une route devant votre porte non ? Et là vous allez me dire que ça n’a rien à voir. Et moi je vous répondrais que précisément, ça a tout à voir. Vous me rétorquerez que je dis n’importe quoi, et mon argument de réfutation sera que vous manquez d’honnêteté intellectuelle parce que vous ciblez votre combat là exactement où ça vous arrange.

  23. « Mais chacun de se retrouver impuissant puisqu’au-delà de l’information, les solutions concrètes et viables à l’échelle de chaque citoyen ne sont pas données. »
    Pour économiser l’énergie, ce n’est pas de l’écrire, mais de ne pas écrire du tout. Hé oui ce n’est pas compliqué, il faut assumer que l’on gaspille, même parfois en lisant des conneries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *