Reflets et BlueCoat : une histoire d’amour est née

Cet article va être très court et relativement factuel. Nous ne le commenterons même pas… pour le moment. Nous laissons le loisir aux techniciens de le comprendre. Pour les autres, sachez que Reflets est bien
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

19 thoughts on “Reflets et BlueCoat : une histoire d’amour est née”

  1. J’ai peut-être pas tout compris, mais si tout le trafic HTTP venant de Syrie passe par des proxies BlueCoat (http://reflets.info/bluecoats-role-in-syrian-censorship-and-nationwide-monitoring-system/) quoi de plus normal que d’en trouver une trace dans vos logs? Ca devrait être également le cas pour tous les sites visités depuis la Syrie.
    Et en quoi cela signifie-t-il que vous êtes « surveillés » par les machines de BlueCoat?
    Vivement vos commentaires…

  2. Petite précision, hein, tout de même.

    N’importe quel Syrien (ou presque) qui surf on dah web, sans utiliser Tor ou de VPN, va passer par les proxies BlueCoat, quel que soit le site demandé.

    Pour mémoire, les addresses IP des proxies BlueCoat contrôlés par le Syrian Telecommunications Establishment sont: 82.137.200.42 jusqu’à 82.137.200.56.

    Ce qui est rapporté ici n’indique donc qu’une chose toute simple: il y a des Syriens qui lisent Reflets.

  3. Bonjour,

    Cette histoire me parait étrange … Les Émirats Arabes Unis et les autres pays du Conseil de Coopération du Golfe ne sont pas du tout des alliés de la Syrie. La Syrie est multi-confesionelle alors que les pays du CCG (alliés de l’OTAN) sont plutôt pro-salafistes.

    Qu’on pense ce qu’on veut de ces pays (des deux camps), mais ils n’ont pas du tout intérêt à s’entraider au niveau de la surveillance du réseau, au contraire. Je pense donc que les entreprises qui utilisent ces systèmes d’espionnage et de censure du net pourraient (conditionnel) être de mèche avec ceux qui veulent déstabiliser la Syrie en la décrédibilisant (fud médiatique), exactement comme ça a été fait contre la Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *