Qosmos et FSI : restons optimistes, il reste quelques dictatures et quelques Etats policiers

Pendant qu’Amesys (désolé de troller cher Aziz Ridouan et chère Fleur Pellerin) voit les soucis judiciaires arriver, pendant que Bull maquille une pseudo vente de la partie Eagle en la cédant à son ancien dirigeant,
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

7 thoughts on “Qosmos et FSI : restons optimistes, il reste quelques dictatures et quelques Etats policiers”

      1. Merci pour le lien que je n’avais pas vu malgré mon suivi quotidien du site. En effet ça prend du temps et c’est pas encore ça ( vis à vis du lien). Je veux bien participer sur l’aspect graphique mais je n’ai – hélas – pas assez de temps pour m’attaquer à la synthèse des données… A bon entendeur si il le faut ;) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *