Pronote : mise à jour…

Vous êtes nombreux à nous demander où est passé le billet sur Pronote, évoquant une faille dans ce logiciel. Nous avons décidé de le passer en mode non visible jusqu’à Lundi. Selon nos informations un correctif pour Pronote sera disponible lundi prochain, ce qui est un délai assez court.

La rédaction de Reflets est tout de même un peu intriguée. Nous sommes passés par un canal administratif pour prévenir de la faille et cette alerte ne semble pas être remontée jusqu’à l’éditeur de Pronote.

Nous reviendrons plus largement sur les soucis de confidentialité des données personnelles des élèves de l’Education Nationale dans un billet en début de semaine. Patience©…

 

Twitter Facebook Google Plus email


15 thoughts on “Pronote : mise à jour…”

  1. Sans juger du fond de l’affaire, il me semble qu’il aurait été plus logique de mettre un texte explicatif au bout de l’adresse de cet article, plutôt que de l’ôter purement et simplement de notre vue.

      1. Je plussoie. Soit vous êtes sur de votre coup, et vous maintenez l’article, quitte à mettre à jour en fonction des évolutions de lasituation, soit vous retirez, et là ça fait piteux

        1. Je pense que vous oubliez qu’on est pas sur un site russe de voleurs de numéro de carte bleue. Laisser sa chance à celui qui comprends ses erreurs, ça fait aussi partie de l’éducation (nationale dans ce cas).

    1. Si je pars de l’article original, la faille en relation (qui touche énormément de personne, sur des données extrêmement sensibles) peut être corrigée en quelques lignes…

      Je suis d’accord sur le fait qu’on soit devenu exigeant au niveau des délais sur beaucoup de choses, mais quand la tâche est pré-mâchée, annoncée et rendu publique, c’est se foutre des gens que de laisser une telle faille…

      1. Selon l’éditeur, l’alerte ne lui a pas été transmise. D’où le délai. En revanche, l’éditeur doit bcp consulter google et semble surveiller se qui se dit de lui puisqu’il répond immédiatement à la publication de l’article de Reflets. Maintenant, les processes d’une entreprise ne sont pas ceux d’un éditeur de logiciels libres. Du coup, on peut comprendre qu’il faille quelques jours pour releaser une MAJ.

      1. A propos d’avocat du diable…

        Savez vous qu’il existe vraiment, au Vatican ?

        Il est utilisé dans les procès en canonisation (et peut-être même ceux en béatification).

        Car il y a procès, donc parties contradictoires ! Pour que quelqu’un soit considéré comme « Saint », il y a une procédure assez longue (très loin des « sancto subito » de Jipitou que la foule braillait quand il est mort, donc), qui se termine par un procès.

        Et l’avocat du diable est là pour pourrir le candidat à la sainteté pendant ledit procès…

        (Bon, il paraît qu’il n’est généralement pas hyper vache, hein : il sort pas les sextapes ou autres :)
        :)

  2. J’avoue ne pas comprendre non plus pourquoi vous n’avez pas laissé l’article en ligne (surtout qu’on le trouve dans le cache de Google).
    De plus votre argument de dire que vous otez l’article jusqu’à lundi parceque Index Education (Editeur de ProNote) publiera un correctif ce jour là ne vaut rien.

    Depuis quand ne publie-t-on pas les informations concernant une faille de sécurité (surtout que vous ne publiez pas les détails techniques sur cette faille) parceque l’editeur doit communiquez sur ce sujet dans quelques jours !

    Du jamais vu dans ce domaine.
    Autant vous qu’au niveau crédibilité «Reflets.info» prend un sale coup sur cette affaire.
    Seriez-vous partial, voir affilié à Index-Education ?

    1. Index Education nous a fait livrer une pleine caisse de logiciels, a équipé la salle de la rédaction en écrans plats, nous a mis à disposition un monster-truck et proposé une nuit au Sofitel de New-York.

      Ca ne se refuse pas.

      Je rigole…

      vous y croyez à vos suppositions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *