Présidentielle : le grand cirque Zavaglioone repart en tournée

Un an avant l’échéance, le grand cirque de la présidentielle repart en tournée. On aurait pu penser qu’avec la dernière édition, les politiques comme les électeurs auraient compris. Pas du tout. Les mêmes recettes, les mêmes numéros éculés. Tout est là. Le bateleur est toujours dans la course, avec ses promesses aussi ridicules qu’indécentes. Sa stratégie pour entourlouper le spectateur reste la même : diviser, attiser la haine, détruire le pacte républicain. Seule différence, après avoir promis une hausse substantielle du pouvoir d’achat, le clown triste nous promet du sang et des larmes, crise financière et économique oblige. Mais le problème désigné reste le même. L’étranger. Et l’on fait bien attention de ne pas faire la différence entre l’étranger étranger et le Français d’origine étrangère, de la première, la deuxième, la troisième, la… quelque soit lé génération, il n’est forcément pas comme nous et il fait peur.

Et puis il y a aussi les autres comiques de la troupe. Jean-Louis Borloo par exemple. Un ancien ministre de Nicolas Sarkozy qui a validé et appliqué sa politique jusqu’au jour où il a été viré. Une fois à la porte, il commence à critiquer. Lorsqu’il était au gouvernement, par exemple, la stigmatisation des Roms par exemple, ne le choquaient pas au point de démissionner. Jean-Louis Borloo est connu pour ses alliances étranges et à géométrie variable. Le Canard Enchaîné les a décrites récemment. Selon toute probabilité, il vendra son ralliement à celui qui le payera le plus cher (en termes de postes dans le futur gouvernement). Mais rien ne dit qu’il ne se plantera pas lamentablement comme lors de précédentes élections pour lesquelles il avait choisi le mauvais cheval.

François Fillon est également dans la course, sans le dire vraiment. Lui qui a mené la politique de Nicolas Sarkozy depuis son élection, qui l’a faite appliquer avec méthode et application essaye de se refaire une virginité en jouant, par exemple, les offusqués lorsque le président convoque un débat sur l’Islam la laïcité. Pourtant, les tests ADN pour le regroupement familial, le ministère de l’identité nationale, la loi sur la burqa, les reconduites à la frontière massives et aveugles, tout cela lui paraissait bon et naturel…

On a également droit, pour la prochaine échéance à l’arrivée d’un véritable comique. Nicolas Hulot. M. Ecologie qui a passé sa vie à survoler le monde dans un hélicoptère, à ramasser des fonds auprès des plus gros pollueurs, dont les produits dérivés sont aujourd’hui accusés de contenir des produits nocifs. Un homme qui ne connait rien, bien entendu, ni à la politique, ni à l’économie, mais qui se propose tout de même d’y aller. Pour sauver la France, bien entendu. Rien à voir avec un ego un peu trop gonflé.

Oh, il y a aussi les candidats de l’opposition. Parmi eux, Dominique Strauss-Kahn. Actuellement patron du FMI, il fait appliquer des recette éculées et dangereuses pour « sauver » les pays surendettés. A grands coups de plans d’austérité drastiques, il entend sortir la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, les Etats-Unis de l’ornière. D’une part ces plans produiront des effets dévastateurs, déjà évoqués sur Reflets.info, d’autre part, on voit mal comment il pourrait prôner ces thérapies depuis le FMI et les abandonner en arrivant en France…

[jwplayer config= »Custom Player » mediaid= »3682″]

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *