Pendant que les pédo-terroristes se réunissent à PSES, chez Amesys, on fait une petite fête

Dans l’esprit des politiques, depuis que le réseau est accessible, il est infesté de criminels en puissance. Des pédophiles, des terroristes, des pirates… Il faut dire qu’un outil qui offre à chaque utilisateur une tribune
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

8 thoughts on “Pendant que les pédo-terroristes se réunissent à PSES, chez Amesys, on fait une petite fête”

  1. Roooo…

    Tu l’as vu mon gros moteur de recherche ?

    Tout ce foin pour un pov’moteur de recherche « comme google » mais qui cherche dans une base de données fermée, constituée par le client ! Vous exagérez, quand même, chez Reflets ! :-)
    Il nous prend vrai-ment pour des cons, le chasseurs de pédophiles….

    Au fait, deux questions, indépendantes l’une de l’autre :

    – la partie d’Amesys qui est vendue : il y a déjà un acquéreur ? Sait-on de qui il s’agit ?
    – la suite de Stayin’ alive, c’est pour quand ? On n’en peut plus de ce suspens, on n’en dort plus ! Même mon neurologue a déclaré forfait.

    1. 1) Owni vient de relayer une information de la Lettre A qui sous entend que la partie en question serait cédée à quelqu’un de la maison. Ca ressemblerait alors un peu à un parking de l’activité qui fait tâche dans un coin tranquille en attendant que les nuages passent. Trop gros… passera pas…

  2. La vidéo de Samtmann est hallucinante:

    -non, nous ne faisons pas d’écoute, on ne s’occupe pas de captage de la voix…
    -j’ai ici un document qui fait état d’une proposition de votre part de mettre en place une captation gsm…

    C’est beau, j’en pleurerais.

    Le plus beau c’est quand Samtmann ose dire « vous me l’apprenez, moi et la politique, ça fait 2 »

    Là, c’est grandiose, c’est sublime, de l’Art, du vrai. Je crois que je vais me faire un caleçon avec un transfert d’un portrait de Samtmann avec cette phrase en dessous…ou une serpillère, à voir.
    Quoique j’hésite, entre « moi et la politique ça fait 2 » et « bien évidemment je suis désolé », mon coeur balance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *