Origines de la crise (3) : i belieeeeve i caaaaan fly

(ou comment après un deuxième crack pétrolier le cowboy Reagan se lance dans la vente à crédit des entreprises publiques de son pays appuyé par sa copine Margaret, tandis qu’un peu partout on construit des
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “Origines de la crise (3) : i belieeeeve i caaaaan fly”

  1. Merci pour ces articles.

    Il pourrait être intéressant d’avoir un lien « lire la suite » en bas de l’article quand la suite est sortie, et un lien « lire la partie précédente de l’histoire » en haut de l’article.
    Ou au moins à la rigueur de préciser les autres parties de l’histoire dans les billets en relation.

    Ca permet de diffuser plus aisément les liens sans avoir à expliquer tout aux gens :P

  2. lol

    « du pognon venu des bas de laine » et non pas « du pognon venus des bas de laine »

    « c’est-à-dire » et non pas « c’est à dire », rhooo… c’est la deuxième fois Yovan ! La seconde j’espère.

    « les preneurs d’otage », je mettrais bien un S voire un $ à « otage » ^^

    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *