Nicolas Sarkozy, s’il remportait l’élection, ne pourrait être investi…

Il est toujours amusant de lire la prose des juristes émérites. Ils savent trouver le point de droit qui fera sourire leurs lecteurs ou qui plantera une épine dans le pied de ceux qui se
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

13 thoughts on “Nicolas Sarkozy, s’il remportait l’élection, ne pourrait être investi…”

  1. En resume, qui-vous-savez pourrait etre legalement oblige de tenir sa promesse.
    (Pour rappel, il avait annonce que s’il perdait en 2012 face a Hollande, il se retirerait de la vie politique.)

    XD

        1. Enfin, le décret du 13 novembre 1959 leur interdit d’occuper pendant la durée des fonctions tout poste de responsabilité ou de direction au sein d’un parti ou groupement politique.

          N’est il pas président des républicains?

    1. putain l’URL à rallonge, paye ta cohérence pour la publication…
      Le site du conseil constitutionnel qui possède un « dossier » conseil constitutionnel, qui possède un dossier Français qui lui-même possède un dossier « LE » conseil constitutionnel, qui possède à son tour un dossier « LES MEMBRES du conseil » qui contient un dossier « LA LISTE du conseil » qui contient elle même « LA LISTE DES MEMBRES  » !!

      Ils pouvaient pas faire une adresse plus courte? genre http://www.conseil-constitutionnel.fr/fr/le-conseil/membres/list.319.html

  2. Si le cas se produit comment ça se passe? on organise une nouvelle élection? C’est le candidat perdant qui est investi? dnas le cas de la 2e option, ça laisse entrevoir des possibilités pas bien réjouissantes…

  3. Vu que sarkozy va se faire sortir a la primaire, c est pure science fiction. Un peu comme se demander ce que vont faire Melanchon ou Duflot (elle aussi virée) s ils sont elus president

    Si le cas arrivait un jour, il est evident que le conseil constitunionnel se couchera, comme il l a fait quand ils ont constaté que les comptes de campagne de Chirac etaient bidonnés (merci Roland « elf » Dumas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *