Nicolas Sarkozy a la mémoire qui flanche…

Nicolas Sarkozy n’est ni à une contradiction, ni à un retournement de veste près. Comme en politique économique où il est passé du grand emprunt à la rigueur, toujours à contretemps, il vient de tenter
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

2 thoughts on “Nicolas Sarkozy a la mémoire qui flanche…”

  1. Avant toute chose, je tiens à préciser que le mépris que j’éprouve envers Nicolas Sarkozy n’a rien à envier, je pense, au vôtre.

    Toutefois, et c’est bien à contre-coeur que je fais ce constat croyez-le, je trouve pour une fois sa position moins irritante que celle des ses homologues européens qui tergiversent sans fin.

    Certes, notre petit président n’adopte pas cette position par grandeur d’âme, et certes, c’est un magnifique retournement de veste. Mais plus qu’un n-ième article pour lui taper dessus (qu’il mérite au demeurant), j’aurais surtout aimé avoir votre avis sur pourquoi l’UE tortille autant du cul pour évaluer l’opportunité d’éventuellement proposer une possible initiative à ratifier par 138 pays et comités pendant que des gens qui appellent à l’aide se font massacrer par un dictateur désormais dénoncé par tous, surtout que la situation semble indiqué que ledit dictateur est en bonne voie pour ré-assoir dans le sang son contrôle sur la Lybie.

    Quoiqu’il en soit, merci pour le travail que vous faites.

  2. En effet, même si l’on sait qu’il ne prend pas position en ce sens par conviction, mais pour l’effet marketing, on ne peut que féliciter Nicolas Sarkozy. Il n’en reste pas moins que ses décisions ne feront pas oublier le passé.

    Pour le reste, je crois que l’effet Irak/Afghanistan pèse et que personne ne veut s’engager sans l’appui de l’ONU. Appui difficile à obtenir rapidement, des pays pouvant opposer leur veto.

    Du coup ça traîne. Et en effet, pendant ce temps, les gens meurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *