République des fiches et mécanisation des rapports sociaux

Le recours aux fichiers [cf volet n°1], dans le domaine de l’aide sociale en particulier, est particulièrement sournois et destructeur à bien des égards. Dans l’aide sociale, la notion de fichier est à double détente.
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

2 thoughts on “République des fiches et mécanisation des rapports sociaux”

  1. Ces inquiétants dispositifs techniques viennent instrumenter une politique d’individualisation néolibérale qui ne l’est pas moins, voir à ce sujet « La fabrique de l’homme endetté, essai sur la condition néolibérale ».

    Dans ce numéro de Z, on trouve aussi un papier où il est question de construction collective face à la situation qui noues est faite : « De la langue de l’ennemi à la grève des chômeurs – Réappropriation des savoirs et permanences d’autodéfense des collectifs de chômeurs et précaire » (cf lien vers le site de la CIP IDF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *