LulzSec, c’est fini… ou pas…

Après cinquante jours de buzz médiatique sans précédent dans le genre, LulzSec s’est officiellement sabordé ce week-end. Finies donc les tranches de rire provoquées par des fuites massives de données personnelles, fini les sites piratés, finies les guerres lancées par des groupes de hackers opposés à leur campagne « Antisec ».

Fini.

Vraiment ?

Pour ceux qui ont suivi, il faut souvent lire entre les lignes des communiqués officiels du groupe. Les choses ne sont jamais aussi simples que ce qu’il semble.

C’est d’ailleurs tellement fini que le site Web d’un ministère tunisien a été rhabillé ce midi :

 

 

Et lorsque l’on regarde de près le « logo », on comprend que LulzSec a surtout « mué ». Il est devenu autre chose.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

6 thoughts on “LulzSec, c’est fini… ou pas…”

  1. En fait de ce que j’ai compris sur leur texte d’adieu , à force de se faire griller par les ninjas et compagnie, ils laissent la relève et autorisent n’importe qui à reprendre le terme LulzSec et AntiSec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *