LPM, l’arrière-grand-père et l’arrière-petit-fils disent non

A l’échelle d’un Etat, d’une nation ou d’un peuple, les décisions les plus graves, celles qui engagent l’avenir, devraient être prises seulement après qu’on ait interrogé deux personnes. Son arrière-grand-père, parce que ces décisions ne
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

10 thoughts on “LPM, l’arrière-grand-père et l’arrière-petit-fils disent non”

  1. Agréablement surpris de voir un premier article d’Olivier Iteanu sur Reflets, j’espère qu’il sera le premier d’une longue série!

    Merci en tout cas pour cet éclaircissement juridique sur la LPM. :)

  2. question : mettre en place des moyens empêchant lesdites surveillances est-il répréhensible ?
    si je crypte mes communications, mes données locales, est-ce qu’on va venir me voir pour me demander de me laisser faire ?
    je n’ai pas lu toute la LPM, désolée :o

  3. Si je comprend bien, toute entreprise fournissant un accès internet à ses employés doit garder toutes les traces de connexions/données de ces derniers (un gros pcap depuis le firewall quoi…)!!!
    Dites moi que je me goure svp je crois bien que je vais vomir !

    1. Vers un monde où « seuls les rebelles high-tech survivent » (« Menaces sur nos libertés », le superbe bouquin de J. Assange, J. Zimmermann et autres pointures). Un monde où il faudra de plus en plus se servir de ses neurones, où il faudra de plus en plus comprendre ce qui se passe, donc faire le ménage dans un tas d’idioties et de faux progrès, donc refuser d’être un consommateur-bovidé. Bref, nous prendre en mains…

      Et la bonne nouvelle de ce début d’année: les vrais smartphones anti-flicage arrivent sur le marché. Ils sont encore chers, mais comme la demande va croître et embellir notamment du côté des entreprises, les prix vont sans doute baisser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *