Linkfluence : les experts du Web 13.0 et de l’extrémisme

communistes

Imaginez une petite dizaine de personnes qui décident de mettre en commun une énorme partie de leur temps libre pour réfléchir, écrire et publier 1260 articles en deux ans. Ils passent aussi un temps certain à préparer des émissions de radio sur des sujets un peu ardus. Leurs articles et leurs émissions de radio vont en profondeur là où, pour diverses raisons, l’on survole, généralement. Ils s’appliquent à publier des informations que l’on ne voit pas ailleurs. Ils partagent même leurs informations avec d’autres journalistes pour que les sujets aient le plus de visibilité possible. C’est la rédaction de Reflets.

Reflets, c’est un petit journal en ligne, édité par la société ./Rebuild.sh. Il n’y a pas de financiers au capital, pas de publicité sur le site. La ligne politique ? Il n’y en pas. Nous sommes multiples mais notre but est le même.

Alors, voyez-vous, donner autant de temps, d’énergie pour faire vivre le media que l’on souhaitait croiser un jour sur la toile et lire sur Wikipedia que nous sommes d’extrême gauche, ça nous met un peu en rogne. La seule extrême que l’on peut nous reprocher c’est l’usage assidu du droit de suite. Pour le reste, franchement, sur un plan politique ou des idées, nous n’avons rien d’extrêmes.

Aujourd’hui, nous avons eu la surprise de trouver Reflets au coeur d’une cartographie réalisée par Linkfluence pour Francetvinfo, un de ces nombreux sites qui, pour faire de l’audience, font des efforts démesurés pour tirer le lecteur vers le bas. L’idée est de fournir du buzz à tout prix, des articles courts et creux, de la reprise d’information, pas de contenus propres renversants. La petite phrase avant tout, surtout, il faut que ça claque, que ce soit bref et que ça buzze.

Cette cartographie était sobrement titrée : « La nébuleuse de l’extrémisme sur internet« .

Un peu de sémantique :

extrémisme /ɛk.stʁe.mizm/ masculin Opinion politique, économique, sociale, religieuse ou philosophique radicale, et qui peut servir de base théorique à des actions qui vont à l’encontre de la volonté ou des intérêts de tous.

Reflets serait donc un journal qui diffuse des idées radicales pouvant servir de base à des actions qui vont à l’encontre de la volonté ou des intérêts de tous.

C’est sans doute pourquoi nous avons publié des palanquées d’articles pour expliquer « à tous » les dessous de la crise économique et financière mondiale, des tonnes d’articles sur la vente d’armes numériques par des entreprises françaises et par l’Etat français à un terroriste notoire, des articles sur le High Frequency Trading, des articles pour sensibiliser « tous » aux vaporwares, aux sirènes de la sécurité informatique, aux charlatans du Net de tous poils. Voilà tout notre extrémisme…

Voyez-vous, voir Reflets classé dans une liste de sites « extrémistes », quelque part entre Alain Soral et l’Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste, ça nous a un peu énervés.

Linkfluence fait de mauvais liens, sous influence…

Nous allons donc, ce soir, vous parler de Linkfluence. Chez Reflets, nous aimons comprendre. Alors, nous avons demandé à Linkfluence de nous expliquer la méthodologie et les données qui les avaient menés à nous classer dans une liste de sites « extrémistes ». Toute la journée, nous avons sollicité Linkfluence et Francetvinfo via Twitter. Sans grand succès. Francetvinfo nous a superbement ignorés et Linkfluence nous a proposé de leur envoyer un mail. Comme nous tenions à leur donner la parole, nous leur avons envoyé le mail en question :

Bonjour,

pourriez-vous nous adresser toutes les informations qui vous ont mené à
classer www.reflets.info dans une infographie sur "La nébuleuse de
l’extrémisme sur internet".

J'imagine que vous connaissez le sens des mots utilisés et notamment
"extrémisme" :

extrémisme /ɛk.stʁe.mizm/ masculin
Opinion politique, économique, sociale, religieuse ou philosophique
radicale, et qui peut servir de base théorique à des actions qui vont à
l'encontre de la volonté ou des intérêts de tous.

Vous conviendrez avec nous que ce mot a un sens péjoratif.

Cordialement,

Quelques tweets plus tard (la réponse ne venant pas), nous avons reçu ce soir, un mail du directeur des études de Linkfluence :

Bonjour,
La représentation de reflets.info au sein de la sphère "alter info" était le 
résultat de plusieurs éléments :
- des liens entrants et sortants de reflets.info avec le reste de cet univers, 
c'est'est-à-dire avec des sites moins sujet à débat 
(tous les liens n'étant pas représentés ici).
Cet élément n'est cependant pas déterminant, bien entendu.
- un traitement des sujets autour du "11 septembre" ou des "manipulations" 
d'Etat, qui a, toujours en première instance, semblé valider les données 
hypertextes.
Néanmoins :
- Le terme "extrémisme" ne nous appartient pas.
- Après relecture en détail de vos billets, nous convenons que 
l'appartenance de reflets.infos à la sphère "alter info" fait 
pour le moins débat, et avons par conséquent retiré 
ce site de la cartographie.
En tout état de cause, le travail en un temps resserré sur 
de grands volumes de sites peut amener à des erreurs d'appréciations,
en particulier sur ce type de problématique, et nous sommes 
reconnaissants aux internautes de bien vouloir 
nous les signaler.
Nous vous remercions donc d'avoir attiré notre attention sur Reflets.info
Bien à vous,
Xavier Bouvet
Directeur des études

Franchement, avec un titre comme ça, on a été impressionnés… Directeur des études… Des études comme celle qui a mené au classement de Reflets.info dans une liste de sites « extrémistes » ?

Voyons donc la méthodologie de ces études qui, n’en doutons pas, sont vendues contre bon argent sonnant et trébuchant à toutes sortes de marques. Cette fois, ce sont les sous-sous de la redevance télé qui sont partis en fumée dans une étude de haute volée pour Francetvinfo.

Alors… Comment Reflets s’est-il retrouvé dans cette cartographie, ce pur produit du « journalisme augmenté« , bien plus qu’un pénis par du Viagra frelaté, dans cette dataviz de première bourre ?

reflets.info-extremiste

Il y aurait des liens entrants et sortants depuis et vers des sites de la « nébuleuse des sites extrémistes ». Ce qui expliquerait notre présence dans la liste.

Seriously ?

Avouons que dans ce cas, nous aurions imaginé y voir aussi Francetvinfo , Le Monde, Libération et quelques autres dans la mesure où il est plus que probable que l’on puisse trouver des liens vers ces journaux et cette TV en ligne de qualité depuis toutes sortes de sites farfelus, du Mandarom aux sites de propagande salafistes en passant par les voyants et autres marabouts.

Pour cette première explication, Linkfluence ne donne évidemment aucune donnée. Quels liens entrants ? Quels liens sortants ? Mystère.

Muti-combo

Mieux… Nous aurions, d’après Xavier Bouvet, directeur des études gaguesques de Linkfluence, traité des sujets liés au 11 septembre et aux manipulations d’Etats. Ce qui, croyez-le ou non, a « semblé valider les données hypertextes« . Alors attention… Reprenons. Reflets aurait traité le sujet du 11 septembre (où ça ? Dude, URL or it never happened) ce qui nous classe bien évidemment d’office dans la liste des sites de l’extrémisme sur Internet. Relisez : pas complotistes, extrémistes. Nous aurions parlé de manipulations d’Etats (où ça ? Dude, URL or it never happened). Ce qui est bien pire et nous positionne sans aucun doute comme site pédo-nazi-pirato-salafisto-identitaro-antisionnistes-islamo-radicos-sionistes.

Nous entrons un peu plus loin dans le #LULZ avec la suite du mail de Xavier Bouvet : « Le terme « extrémisme » ne nous appartient pas« . A bien y regarder, il semble que le terme n’appartienne à personne. Aucun brevet.

Plus sérieusement, le directeur des études de Linkfluence balance son client Francetvinfo : c’est eux qui ont utilisé le terme « extrémistes », #spanous

Mieux, les spécialistes de la cartographie en carton (on y reviendra) ont « relu nos billets ». Tous ? Sans rire. 1260 articles dans l’après-midi, c’est fort. Mais ça explique aussi pourquoi ils n’ont pas répondu à nos sollicitations avant la fin de journée.

Plus sérieusement, les méthodes scientifiques de Linkfluence consistent donc à classer des sites sous des étiquettes sacrément péjoratives sans lire une seule ligne de leurs contenus. Ils lisent a posteriori, si et seulement si, quelqu’un leur signale qu’ils se sont plantés salement.

Bien sûr nous pourrions classer sans argumentation Linkfluence dans la catégorie des vendeur de vent 13.0 qui savent emballer du vide dans un joli paquet cadeau #kivabien pour sites buzzifiants et autres marques incapables de comprendre quoi que ce soit à ce qui se passe sur le réseau. Elles cherchent du sens et sont prêtes à payer cher. Et à quelqu’un qui prend des vessies pour des lanternes, il est aisé de vendre absolument n’importe quoi. Y compris des études abracadabrantesques.

Non, on va plutôt se baser sur des faits.

Prenez la fameuse cartographie. Même après modification post-signalement de Reflets :

cartographie

Qu’y voyez-vous ? Des espèces de patates contenant des points et quelques points à cheval sur plusieurs patates. Comme des tâches de peinture informes disposées sur une feuille grise, sans logique. Une sorte de test de Rorschach ? Qu’est-ce qui relie les sites ? On ne sait pas. Pourquoi tel ou tel site est placé dans telle ou telle patate ? On ne sait pas ? Quelle est la méthodologie ? On ne sait pas. Qui a choisi les sites ? On ne sait pas. Tout au plus apprend-on que ces sites font partie des « cinq galaxies les plus dynamiques sur lesquelles Caroline Fourest, journaliste spécialiste des mouvements extrémistes, a enquêté pour sa série de documentaires diffusés en février sur France 5« .

Mais reprenons le mail de Xavier Bouvet, directeur des études gaguesques de Linkfluence et décodons-le ensemble : « En tout état de cause, le travail en un temps resserré sur de grands volumes de sites peut amener à des erreurs d’appréciations, en particulier sur ce type de problématique, et nous sommes reconnaissants aux internautes de bien vouloir nous les signaler. »

Traduction : « Bon, faut nous comprendre mon bon monsieur Reflets… On nous commande des études de oufs , et on a pas trop de temps pour bosser sur les sujets, du coup, on balance en partant d’un site « extrémiste » bien connu, un pauvre robot qui suit les liens. Et paf, on agrège la liste des sites récoltés sans les regarder. Bon, ben voilà, c’est comme ça que vous vous retrouvez dans la liste. Je sais, on est payés pour faire ce genre de trucs, ça parait incroyable, hein ? Oui, bon, tant qu’il y a des gens pour acheter ça… Et puis si ce n’est pas nous, c’est un autre qui le fera… Toussa, toussa. Bon, et puis si on se plante, les internautes sont là pour apporter les corrections, ces cons. Ils font ça gratuitement en plus ».

Xavier Bouvet a gardé le meilleur pour la fin : « Nous vous remercions donc d’avoir attiré notre attention sur Reflets.info« .

Sans rire ?

En d’autres termes, votre attention n’avait pas été attirée par Reflets.info avant que l’on ne vous dise que vous aviez pondu une grosse bouse un tantinet diffamatoire à notre propos. Donc, vous n’aviez pas lu les contenus du site, ce qui ne vous avait pas empêché de le classer dans une liste de « sites extrémistes« .

Cela donne une bonne idée de la valeur de vos productions, de votre méthodologie ou de votre éthique.

Mais voyez-vous, ce n’est pas tant votre attention qui a été attirée sur Reflets. C’est l’attention de Reflets qui a été attirée sur Linkfluence.

Et, pour paraphraser Rorschach, nous ne sommes pas enfermés dans les intertubes avec vous, c’est vous qui êtes enfermés dans le réseau avec nous. Vous devriez réfléchir à cela.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


59 thoughts on “Linkfluence : les experts du Web 13.0 et de l’extrémisme”

  1. [« node »,{« width »:10, »status »: »valid », »x »:880.632, »seed_distance »: »0″
    , »y »:228.57727, »color »: »ffffff », »url »: »http://reflets.info », »id »:
    « reflets.info-f09a9473346f1b32″, »category »: » », »links »: »232″, »base »:
    « d:info d:reflets », »name »: »reflets.info », »score »:{« link »:{« degree »:
    {« out »: »1″, »in »: »2″, »endo »:{« out »: »1″, »in »: »2″}, »natu »:
    {« rate »: »0.145038167938931″}, »best »:{« rate »: »0.0526315789473684″, »count »: »2″, »trust »:
    « 0.0263157894736842 », »category »: »complot »}, »category »:
    {« complot »:{« out »: »1″, »in »: »2″}}, »seed »:{« out »: »1″, »in »: »2″}}, »linkfluence_old »:
    « 31.6992500144231 », »linkfluence »: »31.6992500144231″}},
    « height »:10, »forbidden »: »0″, »label »: »reflets.info », »pages »: »75″}]

  2. C’est quoi leur méthode d’étiquetage ? Si on n’est pas convaincu par la version officielle du 11/09, on est « extremiste » ? Oh bin moi j’en suis un alors, et puis j’suis pas non plus convaincu par leur méthodo en carton à linkfluencebuzz…
    Seriously, publier cette liste sans vérification, heureusement que leurs travaux étaient totalement illisibles. #Jtembrouille

    1. D’après ce que j’en ai compris, c’est surtout la classification de Mme Fourest qui, comme chacun sait, ne pratique aucunement l’extrémisme.

      Quelle belle pantalonnade et quelle incroyable aperçu sur le pensée politiquement correcte qui sévit dans les sphères médiatiques !

  3. Bon, prenons des risques, discutons avec les terroristes :)

    Je pense que vous vous emportez trop vite. Linkfluence crawle des données récentes en partant de réseaux sociaux, cherche des liens entre ces données et en fait des graphes. C’est des algos, plus ou moins bien réglés, il y a une marge d’erreur.

    Récemment on a eu droit à une série d’articles de Yovan sur des sectes et des groupuscules d’extrême droite, avec des liens et des avis favorables à certains de ces groupes dans les commentaires. Résultat, vous vous êtes retrouvés dans le mauvais cluster.

    Si vous regardez qui compose l’équipe de Linkfluence vous verrez que ce n’est pas que des gloubi-boulga-consultants mais aussi une bande de bons geeks dont pas mal doivent lire Reflets. Ils ont embauché une bonne partie de la communauté Perl française, entre autres.

    Si vous voulez discuter avec eux de leurs algos et de comment des erreurs comme ça se produisent c’est quand même relativement simple. Ce soir il suffisait d’être là par exemple : http://www.meetup.com/ParisHackers/events/101976252/ Je viens de quitter un membre de l’équipe mais n’ayant pas vu cet article à temps on n’a parlé que de calcul distribué et de stockage de données…

    Bref. Vous êtes un outlier, ils vous ont virés de leur graphe à votre demande, quelqu’un va sûrement avoir des comptes à rendre en interne, affaire classée ?

    Je précise que je n’ai aucun lien avec Linkfluence, à part le fait de croiser des employés de la boite régulièrement dans différents évènements autour du libre et/ou tech.

      1. Fourest classe Le Grand Soir parmi les sites conspirationistes, je viens de classer Fourest dans ma liste problèmes ophtalmologiques.— Pierre Deruelle (@PierreDeruelle) 19 février 2013

        Ouais apparemment vous êtes vraiment pas les seuls…

        Mais du coup, les algos sont ptets plus ou moins biens, c’est pas vraiment la le problème.
        Le problème c’est que ca n’a juste aucun sens statistique de classer les site comme ca. Ca reflète (sans jeux de mots…) aucune réalité.

        1. > Merci pour la retenue, Linkfluence a été plus que correct dans sa réaction. Opt-out et c’est fini.

          « Opt-out et c’est fini ». Et si novopress se fend d’un mail, eux aussi vont disparaître? C’est de l’information, ça, on publie de la merde, et on corrige là où ça râle? Et si ça râle a tort? Et si ça ne râle pas alors que ça devrait?

          > C’est le soucis de la big-data, ya une marge d’erreur ^^

          Du big data. Whaa, un graphe avec 221 noeuds (en comptant les sous sites régionaux). C’est sûr, c’est absolument invérifiable par un humain. L’erreur est forcément liée à la taille petaoctesque des données, pas à l’incompétence et à la paresse d’une boîte qui veut juste revendre les sorties de leur crawler (ça prend moins de temps que de faire du journalisme).

          Je suis abasourdi de la méthodologie de Linkfluence et Francetvinfo qui est d’utiliser des heuristiques pour classifier des sites web et de publier les résultat tels quels, sans information sur l’absence de fiabilité des résultats, sans recherche complémentaire.

  4. Je vois aussi plusieurs choses ‘amusantes’ dans le mail de Xavier :
    – Il ne déqualifie pas reflets.info d’extrémisme mais lui enlève son étiquette ‘alter-info’
    – Il ne considère pas que c’est reflets.info qui est à l’origine de la demande mais un internaute lambda ou presque. C’est en tout cas ma lecture de ce passage :

    « nous sommes
    reconnaissants aux internautes de bien vouloir
    nous les signaler.

    Nous vous remercions donc d’avoir attiré notre attention sur Reflets.info »

    May the Lulz be with you !

  5. Et dire que c’est payé avec nos impôts…
    Francetvinfo est édité par France Télévisions. France Télévision a, si je ne me trompe, décidé d’être soumise à la Charte de Munich (tout du moins de s’en inspirer très largement).
    C’est ici sur leur propre site : http://www.francetelevisions.fr/downloads/charte_des_antennes_web.pdf
    Et ce qui est édicté par France Télévisions est censé s’appliquer dans ses murs, et ce pour tout ce dont elle a la responsabilité.

    Les points 1, 3 et 8 de cette Charte sont plutôt intéressants dans le contexte. Et rien ne justifie, pas même l’externalisation d’une prestation, l’absence de vérification un tant soit peu sérieuse de ce qui est publié.

    Ca pourrait être drôle devant un tribunal, Reflets vs FranceTélévisions, si vous décidez d’être un peu chafouins.

  6. Tiens c’est marrant #nddl (l’ayroporc etc…) vient d’etre aussi analysé par des experts es algo farceurs. Mais bon pas par Linkfluence, par une boite du coin hein? On est en province (non pas par TMG :D)

  7. J’aime bien ce que vous essayez de faire.
    Votre coté Calimero en revanche est saoulant.

    Pauvres petits, vous travaillez dur pour nous instruire de votre analyse surpuissante, qui qd elle n’est pas truffée de coquilles orthographiques et grammaticales est pour le moins légère (combo, mega combo, giga combo,combo dtc, oui moi aussi je fait des tas de combos surpuissants)

    Vous passez votre temps à nous dire que vous lavez plus blanc(pas compliqué il doit rester 3 journalistes en France)

    Pensez plutôt à choisir et approfondir les thèmes abordés, parce que publier des billets pour répéter que l’info est inexistante ou très partialement traitée n’est certainement pas une nouveauté 2.0 ou 13.0

    1. La comparaison avec Calimero me semble un peu bancale ici : il ne parle que de lui et pas des autres qui sont dans le même cas que lui et se contente de dire que « c’est trop injuste » sans vraiment chercher à comprendre ce qui se passe. Du coup je vous inviterais bien à relire cet article entièrement et calmement pour bien comprendre ce qui y est écrit.

      PS : de mon point de vue (qui n’engage que moi), quand on reprend quelqu’un sur ses coquilles orthographiques et grammaticales, je trouve qu’on est beaucoup plus crédible quand on ne fait pas soit même des fautes dans le commentaire ;)

          1. Je lis reflet depuis le début et crois avoir lu l’ensemble des articles.

            C’est l’un des meilleurs ou le meilleur média que je connaisse aujourd’hui. Mais en effet le style Calimero revient de plus en plus je trouve.

            « Vous passez votre temps à nous dire que vous lavez plus blanc »

            Ce n’est pas faux. En tout cas je ne traiterai pas reflets de modeste. Certains rédac moins que d’autre en tout cas.

            Le seul problème c’est que les gens qui leurs disent ça le font souvent sur le ton de bob ..

            Et putain les fautes .. mais critiquer quelqu’un pour ça c’est ne rien avoir d’autres à critiquer je pense. Et ça marche dans les deux sens.

  8. Voyez ce que ça fait d’être traité à la méthode Menkevick : de bon gros amalgames basés sur quelques liens et des corrélations approximatives… Ah journalisme d’investigation quand tu nous tiens…

    1. Tu as raison

      Détaillons un peu le multi-combo.

      9 articles de Yovan Menkevick sur le réchauffement climatique dans lesquels il accumule les approximations, les erreurs, les contresens et les sources peu fiables avec pour leitmotiv : « l’effet de serre n’existe pas, c’est un complot pour imposer une dictature écologique »…
      Neuf textes (sans compter les commentaires) dans lesquels il démontre sa profonde inculture scientifique sur un site qui veut pourtant éviter les remarques telles que :

      « Avertissement : Journaliste ne comprenant rien au sujet sur lequel il écrit »

      Ça fait beaucoup !

      Passons maintenant à la puissance de l’ultra-combo.

      « Reflets aurait traité le sujet du 11 septembre (où ça ? Dude, URL or it never happened) »

      Mon cher Kitetoa, tu devrais lire les articles publiés sur Reflets…

      L’URL
      http://reflets.info/chercher-la-verite-ca-craint-sauto-convaincre-cest-mieux-reopen911-climategate/

      Et que trouve-t-on là ?
      « Chacun peut visionner cette vidéo, absolument claire, sans théorie fumeuse, qui reprend des émissions de télévision, des explications de scientifiques et donne simplement à réfléchir sur cet évènement du 11 septembre entre théorie officielle et… autre chose de possible »

      Suivi de la vidéo en question, publiée sur dailymotion par reopen911.info.

      Alors on regarde. Il y a une interview télévisée d’un chercheur danois, Niels Harrit, qui affirme très sérieusement avoir découvert de la thermite non activée dans les poussières du World Trade Center entre 9′:29″ et 10′:52″. Ce serait selon lui la cause (cachée car c’est un complot) de l’effondrement des deux tours.
      La thermite est un composé incendiaire plutôt qu’explosif (aluminium et oxyde de fer). En avoir retrouvé semble un peu surprenant car sa réaction n’est pas censée s’interrompre une fois commencée puisqu’elle contient son propre comburant (l’oxygène de l’oxyde de fer), mais pourquoi pas.

      Alors on va voir l’article en question et les éventuels commentaires scientifiques qui ont pu être fait.

      Et là on rigole parce que :
      1) l’article de Harrit et al. a été publié dans des conditions tellement douteuses en passant outre au procédé normal du peer-reviewing que la directrice de publication de la revue a démissionné en signe de protestation quand elle s’en est rendue compte.
      2) la thermite en question s’avère être finalement des résidus de la peinture présente sur les poutres d’acier des bâtiments.
      Ils ont confondu de la peinture avec de la thermite !!!

      Bravo pour les explications de scientifique sans théorie fumeuse.

      Mais qui est donc l’auteur de ce gros caca de taureau bien fumeux sur Reflets ?

  9. Le Grand Soir est catalogué site « conspirationniste ». Ils vont apprécier les copains…
    En même temps c’est France tv, donc tout ce qui sort de la doxa « libérale-progressiste » (en gros du Alain Minc pour le volet économie, du Finkielkraut ou BHL pour le volet « philosophie des droits de l’homme à coup de bombe humanitaire », et du Hollande pour tout le reste…) ils ne savent pas vraiment comment l’appréhender. Donc un fourre tout « extrémiste » leur va très bien : tout ce qui n’est pas nous est « mal », « mauvais », « extrême ». Car pour réellement appréhender les media alternatifs il faudrait qu’ils rentrent dans le contenu, les IDEES, et tout ça, #tropcomplique (et en plus parfois ça remet vraiment en cause la soupe servit par les journaleux mainstream alors…)

    1. Le Grand Soir conspirationniste.
      Par Maxime Vivas, administrateur du GS.
      LGS trace sa voix dans l’information alternative en se démarquant des autres sites cités par Fourest ou par Linkfluence. Ces sites vivent leur vie (qui n’est pas la nôtre) dans le cadre des espaces garantis par la loi.
      LGS publie des articles qu’il reçoit (14 000 à ce jour de 1 200 auteurs du monde entier) et nos lecteurs les commentent librement.
      Quelques dizaines d’articles sont de la plume des administrateurs. Ils sont consultables en archives libres. Pour vérifier qui on est.
      En mars 2011, une journaliste qui m’avait approché plusieurs fois pour obtenir mon amitié (et pour me demander un service) a publié sous pseudo sur Article 11 un article diffamatoire contre LGS où elle soutenait que nous étions conspirationnistes, confusionnistes, etc., mensonge qui allait dégénérer sur des sites à sa botte en « fachos et antisémites ».
      Son vrai nom est Ornella Guyet. Pour cette vilenie, elle a été virée du CA d’Acrimed, condamnée par l’Union des Juifs Français pour la paix (UJFP), écartée de journaux où elle avait réussi à s’immiscer (Le Monde Diplomatique notamment).

      Il n’empêche que sa calomnie court.
      Il reste que LGS combat tous les racismes et soutient la Palestine. Ce n’est pas très difficile ni très courageux. Des confrères le font en Israël même, et nous les publions à l’occasion.

  10. J’ai trouvé intéressant que la nébuleuse qui est étiquetée « alter-infos » dans la cartographie, est tout bonnement rebaptisée « conspirationnistes » dans l’article qui la suit ! …….. Dois-je en déduire que dans leur tête toute information alternative est forcément conspirationniste ?????

  11. Je vais être un poil hors sujet, mais je viens de mater une série de doc sur Clearstream, réalisée par Jean-Robert Viallet (La mise à mort du travail, Le temps de cerveau disponible) qui a été diffusée fin 2011 sur France5.
    C’est construit autour du travail d’investigation de Pierre Péan et Vanessa Ratignier, qui se sont eux-mêmes appuyés sur le long décryptage de Denis Robert.
    Ça s’appelle « MANIPULATIONS, une histoire Française », ça dure 6*55min, c’est bien construit, et je ne pouvais pas ne pas venir ici pour le conseiller. (dispo sur youtube, mais je ne mets pas de lien direct, on pourrait vous taxer de conspirationnistes de l’extrême…)
    Et pour rejoindre le sujet : ça c’est du journalisme ! ;)

  12. Diantre voilà Reflets dans le collimateur de Caroline Fourest : une consécration ?
    Moi je trouve que Reflets n’est pas assez extrêmiste, toujours à expliquer, à se justifier,à se situer, contre machin mais pour l’Europe, contre x mais avec y, pour d’anciens punks ça la fout plutôt mal. Vous cherchez un créneau ? Hop dans le conspirationnisme , mais à fond, le conspirationnisme comme un des beaux-arts, Reflets sera le plus gigantesque brain storming conspirationniste du web francophone , et de cette fantastique diarrhée de delirium conspirationnismus sortiront enfin les perles du renouveau journalistique français. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui n’est pas d’un Xème avatar du Monde Diplomatique, mais d’un Hara Kiri sous acide. Méchant et halluciné, comme l’avenir qu’on nous prépare.
    Amen.

  13. « J’ai trouvé intéressant que la nébuleuse qui est étiquetée « alter-infos » dans la cartographie, est tout bonnement rebaptisée « conspirationnistes » dans l’article qui la suit »

    Ce type d’analyse à l’emporte pièce est peut etre lié au cyber-entrisme actuel pratiqué par l’extreme droite hors du FN. Pas une communauté étiquetée « gauchiste » qui ne soit épargnée par les tentatives plus ou moins fructueuse des destabilisation. Du coup il devient délicat de faire le tri entre les sites confusionistes à dessein et ceux qui sont infiltrés.

    Dommage que les antifascistes de salon de chez REFLEX aient décidé de se saborder, ils avaient en général de très bonnes infos sur ce genre de sujet, nonobstant une interrogation sur la provenance des dites infos…mais bon, quand on fait parti d’un réseau financé par les flics avoir des infos c’est pas le plus compliqué, hein? (pour la postérité, et parce que ça serait dommage que tout cela s’oublie: http://pastebin.com/1F60HYC3 )

    Bref, juste une analyse basée sur les liens sortant/entrant qui sort d’une des très nombreuses boites de charlatans se faisant fort d’expliquer ce monde mystérieux du web, exploitée par un produit médiatique préoccupée surtout par son auto promotion quand c’est pas trop risqué (l’extreme droite c’est un fond de commerce sans risque, d’autres sont plus teigneux : http://lesindivisibles.fr/documentation/nos-articles/comment-arriver-a-faire-face-au-fn-alors-qu%E2%80%99on-adhere-en-bonne-partie-a-ses-idees )

    1. Dans mon commentaire précédent je parlais de REFLEX, et les deux associations citées l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) et l’Union juive française pour la paix (UJFP) se trouvent etre logées au meme endroit que la feue organisation REFLEX: http://www.cicp21ter.org/spip.php
      Mais pour le savoir ça, il aurait fallut chercher un peu et pas déléguer le travail d’investigation à une boite de com’
      Quand aux conclusions à tirer de ce voisinage… ben j’en sais rien moi, je suis pas journaliste :D

  14. La sélection et le classement des sites sont réalisées en fonction des liens entrant et sortant. Vous apparaissez « dans le réseau » des extrémistes (et non en tant que site extrémiste) parce que souvent cité par eux. Au même titre que d’autres sites d’info alternative. Je ne trouve pas ça diffamatoire.

    1. Au risque de me répéter, je vous dirai que je ne vois pas dans ce réseau de sites extrémistes Le Monde, Libération, Le Figaro, Google, ou d’autres. Ils ont pourtant des liens entrants ou sortants depuis/vers des sites douteux. Etrange non ?

    2. Disons a minima que les choses sont assez mal représentées. Il y a matière à faire de la mauvaise pub, on est d’accord là-dessus. Même si l’info est pertinente, l’infographie porte préjudice à l’image de Reflets. Ils sont situés au même niveau que le Réseau Voltaire, et ça, ici, je pense que ça passe moyen ^^

  15. :D bande de vilains extremistes!

    Au moins maintenant on sait que juste contredire la parole officielle c’est être « extremiste » et « aller contre l’interet general »…

    Reamrque : vous allez contre l’interet de certains haut-placés, ces hauts placé sont dans notre super republique les representants du plus grand nombre, l’interet du plus grand nombre est l’interet general. CQFD

    Avec les commentaires deja postés, inutile de se demander si ma ligne est sur écoute et si mon ISP recoit des requetes pour mes logs de connexion… Merci bien!

  16. je découvre le site aujourd’hui
    L’article sur les routeurs HP en Syrie
    ça suffit pour finir conspirationniste
    ya des choses qu il ne faut pas dire
    des gens qu’ils ne faut pas exposés

    j’ai une vision du journalisme très proche de celle de PIERRE CARLES donc rien ne m’étonne sur ce que je viens de lire

    je suis très content d’avoir découvert le site et je me régale de vous lire ; les commentaires aussi ( il n’y a pas de troll ; c’est très surprenant et très agréable )
    encore bravo et longue vie a vous .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *