Le Nouvel Obs n’est pas très sympa avec Amesys

Vraiment, ce n’est pas très amical. Le Nouvel Obs vient de publier un article sur le 4×4 blindé et brouilleur qu’Amesys a vendu avec l’aval du gouvernement Français et de notre bon président, ami des experts en gestion très personnelle des Droits de l’Homme. Pourquoi aujourd’hui ? Mystère. Parce que cette information, sortie par Mediapart est à peu près aussi vieille que celle concernant la découverte d’un vaste centre d’écoute de la population mis en place, toujours, par Amesys, l’amie des droits de l’homme et Nicolas Sarkozy et ses amis variés, du gouvernement et hors du gouvernement, eux aussi, experts en droits de l’homme. Reflets s’insurge contre la publication de ce papier dans l’Obs. Pourquoi ? Parce qu’il pourrait relancer la curiosité de la  presse et que pour avoir suivi ça de près, nous savons que les patrons de Bull et d’Amesys ont suffisamment transpiré. M’enfin… Pendant des semaines, selon nos sources, les visiteurs de Bull se sont multipliés chez Amesys, il n’y avait jamais eu autant de monde dans la boite. Y compris tard le soir. Et voilà que ça se calme, que les visiteurs de Bull se font moins nombreux, que tout le monde part de nouveau à des heures décentes, et paf! L’Obs ressort une vieille histoire… Non ! Laissez les se détendre.

Je dis ça parce qu’à l’époque, je me souviens que des lecteurs nous avaient interpelés sur Tweeter sur le mode « c’est grave », « cette affaire va faire du bruit », « ils vont être obligés de faire quelque chose ». Et nous avions répondu qu’une information chassant l’autre, tout cela retomberait dans l’oubli sous peu. C’est ce qui s’était passé. Et l’Obs en remet une couche ? Vraiment, non… Oh, bien sûr, la couche est faible, c’est du réchauffé. Mais tout de même, il y a un risque. On ne sait jamais. Si le WSJ se penchait à nouveau sur l’histoire ou encore la presse française ?

Non, laissons cela sombrer dans l’oubli, rejoindre la longue liste des sales coups de la présidence de Nicolas Sarkozy. Finalement, cette histoire n’a aucun intérêt. De quoi parle-t-on ? D’un vaste centre d’écoute de la population Libyenne ? D’un système extrêmement pointu pouvant révéler toutes sortes d’informations sur les opposants, de tisser des liens entre eux, de recomposer leurs réseaux ? D’un truc qui immanquablement a in fine conduit a des tortures ? Boahhh… Rien de bien passionnant. Il y a plus chaud ces temps-ci, je ne sais pas moi, l’affaire DSK, la supposée surveillance de la journaliste Valérie Trierweiler, l’accouchement de Carla Bruni ?

Christian Paul, si vous nous lisez, nous aimerions savoir comment a évolué votre démarche ? Avez-vous reçu une réponse à votre question au gouvernement sur Amesys ? Pensez-vous qu’une petite enquête parlementaire sur le sujet du Deep Packet Inspection serait la bienvenue (clin d’oeil appuyé aux nouveaux sénateurs) ?

Aujourd’hui Reflets a publié, avec Telecomix, FHIMT les logs des serveurs BlueCoat qui permettent de filtrer Internet en Syrie. Encore une société occidentale dont on retrouve le matériel dans des dictatures sanglantes… Que croyez-vous que donneront ces nouvelles révélations ?

Probablement rien.

 

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

1 thought on “Le Nouvel Obs n’est pas très sympa avec Amesys”

  1. Effectivement rien puisque couvert a minima par le secret défense, le fameux secret défense que seul un nouveau gouvernement pourrait faire lever. D’où l’importance des votes :D
    La seule bonne nouvelle de la semaine est la constitution d’un bloc unique d’opposition à Bashar, c’est déjà un progrès. Reste à continuer à faire sortir les infos, faciliter la diffusion des voix syriennes, bref la saga OpSyria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *