L’étonnant potentiel comique de Benjamin Lancar

Chacun sa marotte. Bluetouff a sa Muriel Marland Militello, j’ai mon Benjamin Lancar et ses semblables de la Droite Libre. Benji, c’est un peu comme les membres de la droite de la droite de l’UMP : des militants aveugles. C’est à dire qu’ils peuvent asséner la plus improbable des incongruités sans sourciller. Du pur Frédéric Lefebvre, du Alexandre del Valle, du Zemmour en barre, du Ménard en pack de douze.

L’autre jour, je suis tombé par hasard sur un billet de mon Benji dans lequel il s’en prend au vilain Parti Socialiste (jusque-là, tout est normal) parce que ces rouges (tout ce qui est à gauche de lui, qui est à droite de la droite, est rouge) auraient l’intention de « ficher » les Français à l’occasion des primaires.

Un billet remarquable de Benji Lancar

Le truc quand on est à peine sorti de cette période où les garçons ont des boutons et un duvet à la place de la moustache, c’est que l’on manque de recul. L’histoire, ce n’est pas notre truc. On regarde vers le futur, pas vers le passé. Du coup, on manque un peu de culture générale.

Pas de souci mon Benji, on ne peut pas t’en vouloir, tu es encore trop jeune pour regarder derrière toi. Donc on va t’aider un peu.

En 2005, Nicolas Sarkozy spamme le net francophone à base de fichiers achetés auprès de sources bien peu regardantes puisque de très nombreuses personnes n’ayant jamais validé leur mail dans une base d’opt-in ont reçu ces mails.

Ensuite, notre bon président qui fout la honte à l’échelle planétaire (peut-être même intersidérale) depuis déjà quatre ans, a tout de même, pendant un bon moment, laissé un accès complet à la base des adhérents de son parti. Comme je suis sympa, lors de mon dernier passage au Canard, j’ai retrouvé (merci Sylviane) le papier que j’avais écrit à l’époque. Histoire que Benji se cultive en Histoire contemporaine.

Dans le premier cas, Nicolas Sarkozy et l’UMP ont clairement envoyé un spam. Saymal. Rapport à la Netiquette, l’Internet « sain », « civilisé », toussa.  Et en plus, en général, quand on ne s’appelle ni UMP, ni Nicolas Sarkozy, c’est  mal vu par la justice.

Article du Canard Enchaîné

Dans le deuxième cas, c’est un peu plus lourd. D’une part parce que comme le reproche putativement au PS mon Benji à moi que j’ai, l’UMP a clairement disposé d’une base de données politique de Français (je le sais parce qu’il cotisaient à l’UMP) qu’elle n’a pas protégé.

Alors mon Benji, à ce stade, je me dois de te former en droit.

Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés
(Journal Officiel du 7 janvier 1978 )

Article 34

« Le responsable du traitement est tenu de prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données et, notamment, empêcher qu’elles soient déformées, endommagées, ou que des tiers non autorisés y aient accès. »

Article 226-17 du Code Pénal:

« Le fait de procéder ou de faire procéder à un traitement de données à caractère personnel sans mettre en oeuvre les mesures prescrites à l’article 34 de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 précitée est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 Euros d’amende. »

Nicolas Sarkozy, qui était président de l’UMP en prison pendant 5 ans ? En même temps, si justice était passée, on aurait évité d’avoir le président le plus dramatique de tous les temps pendant 5 ans…

Maintenant, le pompon. Benji, tu le sais, la semaine dernière encore, ton site perso était un gruyère. Et quelques données personnelles semblaient à la merci d’un visiteur curieux. Alors bon, attaquer bille en tête un fichier dont personne ne peut dire qu’il existe quand on a un tel passif… C’est pas bien malin.

Et voilà, c’était la séquence « j’apprends l’histoire récente avec papy Kitetoa ». Et en plus, c’est gratuit. En même temps, Benji, si tu veux faire un don à Reflets, il sera le bienvenu…

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


4 thoughts on “L’étonnant potentiel comique de Benjamin Lancar”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *