Ils nous ont trahi

Nous le savons depuis le tout début de « l’affaire PRISM », le scandale est loin de se limiter à l’opérateur Verizon et aux 9 géants du Net collaborant directement avec le programme PRISM. Aujourd’hui le Washington
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

45 thoughts on “Ils nous ont trahi”

  1. Ce bel article résume ce que l’on a tous pensé tous bas lors du scandale.

    Nous avons était trahi et cela en continu.

    Pourquoi maintenant je devrait donné mon nom réel dés que je tape sur un ordinateur ??
    J’en voit plus l’utilité.

    Fuck

  2. Eh ouais, dans le mille. Trahison, en effet. Et « qui ne dit mot consent » à cette trahison, comme l’écrit Christine Tréguier : http://www.politis.fr/Edward-Snowden-qui-ne-dit-mot,22825.html

    Tu parles d’une certaine façon de crime contre l’humanité et je ne crois pas que le mot soit trop fort. Cette surveillance globale littéralement greffée sur le web avec la complicité zélé des mégacorp occidentales, c’est une perversion inédite, et sa capacité de nuisance est sans limite, on n’a jamais disposé d’un tel potentiel totalitaire. Justement au moment où on crée un moyen d’émancipation individuel et collectif sans précédent. Moglen parle de ces « médias qui nous consomment », et nous savons bien qu’ils nous espionnent aussi. C’est ça qui est fascinant, dans un réseau ouvert permanent qui connecte une planète entière : ça pourrait être le vecteur d’un bond en avant sociétal, économique, technique et métaphysique plus fort que l’imprimerie, mais ça pourrait bien virer au techno-totalitarisme – fasciste ou marchand – le plus global de l’histoire…

  3. Je ne pense pas que quelqu’un dira quoi que se soit.
    On a peur de froisser les chinois, les américains, à ce petit jeu de courbettes diplomatiques on finit tous par vendre son âme et ses valeurs, celle de notre pays, de notre république.
    Personne ne dira rien.

    Ce scandale et les suivants ne changeront pas d’un pouce les politiques intrusives de nos « démocraties » qui n’en ont plus que le nom.
    Surveiller la masse pour éviter qu’elle ne s’enflamme et anéantisse les privilèges des castes les plus hautes.
    Il en était ainsi, il y a quelques siècles, c’est toujours pareil.

    Il faudrait remettre en question trop de chose de notre quotidien pour que cela change.
    Et personne n’a envie de changement. Le changement fait peur, parce que l’on ne sait jamais vraiment ce qu’il y aura après.
    Alors on se dit qu’il vaut mieux garde le système comme il est.
    C’est plus rassurant.

    Peut-être un jour…

    1. la capacité de stockage na riens na voir avec celle d’analyse

      justement je me pose la question de savoir comment comparer les deux époque .

      en gros mon résonnent sait pas la quantité qui fais la qualité en matière de surveillance , dans le domaine du renseignement la qualité d’une information doit ceux vérifier sur le terrain

      petite précision pour le moment la surveillance du réseau ne me pose aucun problème bien au contraire , par ce que celle ci de surveillance a toujours exister même a l’époque de la Ronéo

      enfin je suis pas a l’abri de dire une connerie

  4. GW Bush s’interrogeait « pourquoi nous déteste t-il alors que nous sommes si bon ? »

    L’empire décline au fur et à mesure, et quand on l’attaque l’empire contre-attaque..

  5. En écoutant Emmanuelle Valse baisser son pantalon sur France Inter lorsque le sujet de monsieur Snowden est abordé, j’en suis venu à la conclusion que lui et ses potes pourraient s’assoir sur un tisonnier chauffé à blanc sans risquer la moindre brulure. Excellent article, merci.

  6. C’est à se demander si il n’y a pas un double discours sur le modèle économique de nos démocraties, mis à part le double discours sur le droit à la vie privée, de la part de nos dirigeants.
    On nous laisse entendre qu’on est dans un pays d’économie de marché basé sur la libre concurrence, ce qui n’est pas compatible avec un espionnage économique systématique des entreprises américaines concurrentes via la NSA, connu et accepté par nos dirigeants.

  7. Bonjour,

    la multiplicité du discours de nos politiques n’est malheureusement pas nouvelle…

    Hier je lisais un article du monde en mode « democratic washing » qui me parait intéressant mais je n’ai pas les connaisssances pour jugé du sérieux de l’argumentation

    http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/07/11/la-dgse-a-le-droit-despionner-ton-wi-fi-ton-gsm-et-ton-gps-aussi/

    résumé : oui on pourrait mais non on fait pas, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes madame la marquise

  8. on nous a dit « si le service est gratuit, c’est que vous êtes le produit »…

    en fait, si le service est gratuit, c’est que vous êtes la PROIE.

    On a toujours été trahi, toujours.

    Mais aujourd’hui, on commence à voir à quel point la trahison a été très très très loin.

  9. Bizarre cet article. Tout ce qu’il contient est vrai, mais on dirait que finalement Reflets s’est résigné à hurler avec la meute alors que cela fait 1 mois qu’il nous expliquait qu’il n’y avait rien de nouveau sous le soleil, ce avec quoi je suis encore plus d’accord ! :)

  10. Un seul truc qui cloche dans ce bel article, c’est pour ce qui en est de l’action de nos hommes politiques, complicité, oui, passive, non. Qui vote les budgets ? Parce que faut pas se voiler les yeux, des écoutes en France ça existent aussi, manque juste une personne pour donner l’alerte.
    Dans le droit Français la haute trahison a disparu des textes donc il peut nous trahir, pas de risque pour la place mais reste la prévarication qui est punissable de destitution. Il faut regarder ce qui va être fait maintenant.

  11. Certains diront que j’exagère, mais ce que tu as écrit là, bluetouff, ça n’est rien de moins que le « j’accuse numérique ».

    « Nous attendons de nos élus un véritable engagement pour les citoyens, pas des mesurettes timorées ou des postures ridicules qui masquent mal le malaise ambiant face à la mise au grand jour d’une société de surveillance massive et mondialisée. »
    Ils ne peuvent/veulent pas le faire pour l’économie « réelle concrète », alors pour un concept qu’ils croient seulement « virtuel »… :/

    À part une guerre déclarée contre les États-Unis une révolution civile intérieure, je vois pas comment sortir de ce tunnel à l’échelle mondiale. Enfin si j’ai plein d’idées, mais les mettre en œuvre en demandant leur avis à 70 millions de pelos qui s’en fichent… je vois pas.

    1. Je suis malheureusement d’accord avec ta dernière phrase: « en demandant leur avis à 70 millions de pelos qui s’en fichent… je vois pas. »
      Quand j’en parles à mes parents, exemple commun je pense, ils me disent que ce n’est pas si grave que ça; s’en foutent d’ailleurs tout autant d’internet en général et me disent que « de toutes façons que veux-tu que l’on y fasse ».
      C’en est triste d’arriver à un point où les citoyens ne sont plus concernés par leurs vie privée et les trahisons de leur gouvernement.
      Si seulement je pourrais ne plus être aussi curieux pour ne plus comprendre le monde qui m’entoure.

  12. bluetouff dit:
    « Tuer la confidentialité sur Internet, c’est un attentat à toutes nos libertés, depuis notre liberté d’expression jusqu’à notre liberté d’entreprendre. »

    pourquoi vouloir que l’on sois dans un monde plus confidentielle sur internet que dans la rue , croyez vous que quand je manifeste , ou rentre dans un sexshop , me fais arrêter avec un joint , pisse sur un mur que tout cela reste confidentielle .

    vouloir croire que la liberté d’expression total existe dans le monde jais des doute disons quel est plus grande que au 19 siècle

    pour la liberté d’entreprendre je comprend pas :)

    je me demande ou vous aller trouver tout cela , j aime bien vos article sont techniquement profitable a mon ignorance .

    mais arrive pas a comprendre pourquoi vous les saboter vos « article » avec des truc qui sont vieux comme la création des états , est qui de toute façon empêche reins du tout , puisque le monde continue a évoluer malgré cette surveillance, est le monde ceux porte bien mieux qu’aux 19 siècle , non ?

    juste pour rire mais ci je dit que la terre est plate aujourd’hui je ne finirais pas au bucher y a quand même du progrès .

    bon je suis pas a l’abri de dire une connerie

      1. comme dab un article qui m’apprend beaucoup jais même lu les commentaire , je voulez poster a la suite mais vue la datte 2012 je poste ici .

        la violence de bluetooff en réponse a des commentaire qu’il trouve débile je crois avoir trouver la réponse dans cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=k0Ay0YpfEEE&list=PLmfiCnVD2LL5tqAlXI73hfA6akRM6B-jj&index=57

        les larme de Stephan Urbach , meus font lire ces réponse de bucheron , disons avec recul .

        bon je reviens a mes mouton ,

        ceux que jais voulue écrire , sur le font de votre article je suis d’accord , même ci pour moi pas grande différence de résulta entre la surveillance d’aujourd’hui et celle de grand papa .

        mais sur la répétition , de vous plaindre du vide de réponse a vos crie d’alarme , comme exemple : en entreprise les employer ceux syndicalise très peu même alors qu’ile peuvent le faire facilement , pourquoi sen plaindre ? de toute façon dans l’absolue il faut quitter le monde de l’entreprise :).

        pourquoi pas quitter aussi le réseau , bon je caricature bien sure , mais alarache la bataille des liberté elle ceux fais dans la vrai vie dehors ( il me semble que reflet et d’acore sur cela ? ) a visage découvert non .

        je suis persuader par exemple qu’il y a plus efficacité a organiser  » PAS SAGE EN SEINE  »

        bon comme vous lavez remarquer je suis pas un grand technicien de l’écriture ( 1.30 pour écrire ce truc )

        je remercie le web , qui comme la dit benjamin bayard ma appris a écrire ou presque :)

        je le dit j aime lire reflet faire des commentaire , même si j’avoue que des article comme celui ci me dérange http://reflets.info/ce-que-les-fascismes-et-leurs-avatars-disent-de-nous-et-de-notre-epoque/
        ce qui me fais attendre de voir avant de faire un financement a votre cite .

        mais bon la liberté expression ne ce discute pas sans rancune Yovan Menkevick .

        merci de m’avoir lu , bien sure je ne suis pas a labris de dire une connerie .

  13. Il y a bien des questions et des mises en cause, mais vu leur poids…

    Question d’actu de F. Asensi au gouvernement :
    http://www.dailymotion.com/video/x11hycs_espionnage-nsa-et-affaire-snowden-question-d-actu-de-f-asensi_news

    « Nous demandons une session spéciale du Parlement »
    http://www.pcf.fr/42166

    Plaidoyer pour une commission d’enquête parlementaire
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/07/02/je-suis-certain-que-nos-services-savaient/

    A moins que ce soit à classer dans les « postures ridicules » ?

  14. Mais pincez-moi j’hallucine !

    Comment peut-on ici s’étonner que les services secrets surveillent internet ? Internet n’a jamais été un monde de bisounours et tous les services secrets du monde entier (tous, pas seulement les vils ricains ou les fourbes russes) en ont fait la source principale de leurs infos. Normal, à leur place on ferait pareil.

    C’est s’ils ne le faisaient pas qu’on serait en droit de se demander à quoi servent les si onéreux services secrets :)

    1. Étonné ? J’ai un ton et une tête à être étonné ?
      cf :
      http://bluetouff.com/2013/06/12/prism-pourquoi-ce-pseudo-scandale-men-touche-une-sans-faire-bouger-lautre/
      http://bluetouff.com/2013/06/22/prism-leurope-et-lhypocrisie-des-britanniques-et-des-allemands/
      http://bluetouff.com/2013/07/01/prism-comment-passer-dun-spagrave-au-chuichoquee-en-moins-de-48h-avec-du-fleurpellerin-dedans/
      http://bluetouff.com/2013/06/16/prism-mainway-marina-nucleon-et-ce-nest-que-le-debut-de-la-liste/

      « C’est s’ils ne le faisaient pas qu’on serait en droit de se demander à quoi servent les si onéreux services secrets »

      C’est dur d’avoir à répéter tout le temps la même chose. Le problème, ce n’est pas qu’ils le fassent, mais qu’ils le fassent MAL.
      Car oui ce n’est pas en partant du postulat que nous sommes tous des terroristes qu’on endigue cette menace. Qui va gober que les terroristes échangent sur gmail et skype ?

      1. Comment savoir s’ils le font bien ou mal ? On n’est pas dans Homeland ni dans un film d’espionnage, dans la vraie vie, j’ose espérer que les services secrets sont plus fins et subtils que l’image qu’on donne d’eux dans les médias.

        Sur reflets on aime les chapeaux, j’imagine que chez ceux qui portent un chapeau « multicolore », l’une des couleurs est la couleur muraille.Perso, ni dieux, ni maîtres ni chapeaux.

        **Qui va gober que les terroristes échangent sur gmail et skype ?
        JPN ? mouaahahahahaha

  15. Et pour continuer dans le grand déballage, sachez que le roman de Maxime Frantini, « journal d’un hacker », sorti il y a plus d’un an et qui raconte la lutte d’un hacker contre le système américain d’écoute généralisée du Net (un an et demie avant Snowden, faut-il le préciser) a brutalement disparu du catalogue Itunes. Il n’y a plus aucune référence à ce livre qui pourtant s’est vendu, rien que sur le site d’Apple, à plusieurs centaines d’exemplaires.

    Il y a quelque mois, ce roman très militant, parsemé de chroniques dénonçant les risques encourus par la population d’un espionnage à la PRISM, avait déjà été supprimé sans explications de la rubrique « recommandé par les lecteurs » où il trônait depuis plusieurs mois accompagné de la note maximale (5) obtenue à partir d’une cinquantaine de votes.

    Il y a manifestement là une volonté d’étouffer un phénomène, d’éviter un effet « 1984 » et d’éviter qu’un personnage de roman puisse, à la façon de V pour Vendetta, puisse incarner ce combat contre le contrôle totalitaire du Net.

    C’est ni reflets, ni Médiapart, mais ça mérite malgré tout d’être signalé.

  16. « Nous attendons de nos élus un véritable engagement pour les citoyens, pas des mesurettes timorées ou des postures ridicules qui masquent mal le malaise ambiant (…) »

    Vous êtes vraiment de grands enfants les refletistes.
    Croyez-vous VRAIMENT encore qu’un politique travaille pour les citoyens ?
    Non, il travaille pour LUI et rien que poour lui.
    Politique est un métier temporaire. Il cherche donc à le faire durer le plus longtemps et ce, de l’adjoint au maire au ministre en passant par les préfets.
    Ne sommes-nous pas tous ainsi ?
    Soigner son image, développer les projets qui lui permettront de se représenter (pour les positions renouvelables) voilà les objectifs d’un politique.
    Le reste n’est que fumée.

    Regardez le Monteboug par exemple, celui-là même qui crachait contre la fracturation hydraulique il y a 2 ans. Ben, maintenant, il ne jure plus que par elle.
    Ce même Montebourg qui est allé inaugurer dans son fief en Bourgogne un des 4 entrepôts d’Amazon !
    Une belle honte : voilà une entreprise qui bénéficie des aides de la région, de l’état et de collectivités locales et qui ne payent pas un sou d’impôt. Le fisc lui réclame des centaines de millions d’euros d’arriérés.
    Pas belle la vie ?
    Et tout cela pourquoi ?
    Parce que le Montebourg il est fier d’avoir créé quelques emplois dans son coin.
    Faut voir les emplois : essentiellement des intérimaires que les 25 kilomètres au pas de course par jour (ou par nuit) useront en quelques mois et qu’Amazon remplacera par d’autres. Y’a qu’à se servir …
    Amazon s’en fout d’esquinter ainsi la santé des gens : c’est la collectivité qui assumera les soins !

    Et tout cela pour quoi ?
    Pour contribuer à détruire des emplois bien plus valorisant que sont les libraires, les disquaires et autres vendeurs de magasins.
    Le Montebourg favorise donc la création d’emplois sans AUCUNE valeur (des robots) contre la destruction d’emplois bien plus humains et utiles.
    Et le rapport est largement en défaveur de la création : pour une création d’emploi-robot on détruit ainsi 5, 10, 20 emplois-humains.

    Voilà ce qu’est un politique messieurs.
    C’est beau, c’est sain, ça se mange sans faim mais c’est franchement dégueu.
    db

    1. **Voilà ce qu’est un politique messieurs.
      C’est beau, c’est sain, ça se mange sans faim mais c’est franchement dégueu.

      Je suis globalement d’accord avec ce que tu écris sur nos chers représentants politiques (chers, car si on demandait le bénévolat + nourris/logés en échange de leurs services rendus à la nation, ça changerait la situation) mais le « tous pourris » n’est ni hype ni fun de nos jours. On veut y croire, allez, y’a bien un petit parti qui va venir proposer des humains 100% altruistes, 100% intègres, honnêtes et incorruptibles… les partis pirates, tiens, ceux qui prétendent que les pirates peuvent participer au grand machin électoral. [On vit vraiment une époque formidable et plus c’est gros et mieux ça passe]. On élit des beaux parleurs, pas des grands faiseurs.

      Penser que les élus sont là pour respecter leurs promesses électorales, c’est effectivement un joli rêve d’enfant. Dans la réalité, les politiciens sont accrochés à leurs sièges comme des moules à leurs rochers. Parce que l’exercice du pouvoir est une drogue dure : il anihile volonté et idéaux, un élu ne pense plus qu’à le rester le plus longtemps possible. Sans narcissisme, pas de candidat ni d’élu. Et le narcissisme, ça n’a jamais incité à l’altruisme, ça se saurait.

      Et si on reparlait plutôt du offshore leaks ? L’exercice du pouvoir se pratique également par une utilisation des médias sociaux. Cet offshore-leaks en était un exemple parfait.

      Prenons un peu de distance par rapport à ces infos dont on nous abreuve jusqu’à plus soif. Et longue vie à Snowden en Russie.

      1. a bas la mort , vive la vie

        sinon faudrait pas que le front national ( pas celuis de avant guerre ) ou le front de gauche ( annexe du p.c.f ) réussie a faire croire qu’il feront mieux est nous somme sauver .

        je rigole encore quand jais appris que le front de gauche voulez mètre dans sont programme de 2012 la nationalisation du réseau

        sinon , pour snowden , quand on travail avec les service secret d’un pays faut bien attendre a ceux faire mordre .

        est vive l’anarchie , putain avec de telle propos sur le web sans V.P.N je suis mort , merde ont frappe a ma porte , je suis cuit , adieu monde cruelle

          1. grave :)

            ps: jais jamais su écrire alord je croi que ce ne son pas des fote ces ma fasson d’écrire a moi j’écrie comme je veu nananére

            bon moi je fatigue vais aller me coucher .

  17. Il devient urgent de s’équiper et de former pour que ce genre de pratique devienne de plus en plus complexes (soyons réaliste, elles ne disparaitront pas). Cependant, outre le fait de ne pas utiliser les services ‘grand public’ (type Facebook, Gmail, Outlook & co), il faut leur trouver des alternatives testés et approuvés qui résistent à ce genre de pratique, cela n’est pas trop difficile pour des softs ‘classiques’ (comme les navigateurs, les clients mails) mais cela devient rapidement compliqué pour les services (mails, messageries) si on veut conserver son indépendance et sa vie privée.

    Pour ma part (peut-être que je cherche mal, qui sait), je ne trouve pas beaucoup d’alternatives aux services que j’utilise actuellement sur lesquels je puisse compter. Des sites regroupant des avis d’utilisateurs (ou d’anciens) expliquant les points forts et les points faibles de ces services assurant un minimum de vie privée, d’indépendance et d’anonymat serait vraiment super, sans passer par de l’auto-hébergement. (les seuls sites que j’ai trouvé datent de plusieurs années et ne sont pas du tout à jour)

  18. pour les personne qui veule pas prendre de risque avec leur correspondance électronique
    écrire avec du jus de citron , une enveloppe avec un timbre tu le lèche bien c’est de l’ukrainien , c’est hyper moderne est en plus sa fait travailler plus de monde

    enfin bon je suis pas a l’abri de dire une connerie ,ou alors je suis en mode canicule

  19. trahi, n’est pas le mot exact, « courant » dans une dictature telle comme celle de l’UE, à force de marteler « democratie », on a tendance à y croire, mais en réalité il s’agit d’ue dictature invisible et silencencieuse qui dure depuis la guerre froide

  20. Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est qu’à force de nous espionner, tout le monde va vouloir passer (ou au moins, une majorité je l’espère) au chiffrement, aux réseaux privés, l’auto-hébergement et autres systèmes qui permettent de protéger un minimum la vie privée, choses qui vont donc se démocratiser..

    Au lieu de devoir juste chercher les terroristes pédophiles nazis qui chiffraient leurs mails, ils devront analyser des millions de mails chiffrés supplémentaires (ce qui va, je pense, rendre leur boulot plus difficile) juste parce qu’ils ont voulu faire les imbéciles avec le web.

    1. C’est pas avec le web mais avec la vie qu’ils font les imbéciles. On parle de la vie de la planète ou presque qui est enregistré. Bon j’exagère car les seul heureux qui s’en sorte bien enfin pour le moment c’est les peuples à l’écart de tout ça. Et je pense qu’ils viendront à les fichier et les tatouer comme les chiens « Oh NOM de la liberté au cas ou ça soit des terroristes » Mais ça on le verra dans quelques années :)
      C’est marrant comme le texte de Richard Stallman sur « Le droit de lire » se réalise petit à petit . . .

      1. C’est pas faux. Je pense aussi que pour résoudre ces soucis avec Internet, il faut commencer à l’utiliser comme Internet et non comme un Minitel 2.0 (je conseille la conférence de Benjamin Bayart à ce sujet). Cela impliquera de gros changement de notre part, mais finalement on y sera gagnant. Une fois la liberté de parole récupéré et qu’elle sera difficilement altérable, il faudra s’attaquer à la planète (autant faire les choses dans l’ordre).

        Donc quitter les réseaux ‘communs’ (par exemple, facebook, twitter, google, microsoft, myspace, skype et autres), c’est une très bonne idée (à mon avis). Le problème, c’est que les alternatives et leurs mises en places ne sont pas évidentes à trouver et/ou à mettre en place (enfin, je trouve)..

        Pour ma part, moi aussi, je suis tombé sur certaines conférences/reportage que j’ai trouvé intéressant(e)s (Numendil à PSES 2013, Contre-histoire de l’Internet, celles de Benjamin Bayard, évidemment, je conseille tout ce que je viens de citer à tous) qui m’ont donnée envie de trouver des alternatives aux solutions que j’utilisais auparavant et de changer ma manière d’aller sur le web. (D’ailleurs si vous avez d’autres conférences/articles à me conseiller, je suis preneur).

        Le seul truc qui me chagrine, c’est que les solutions ne sont pas facile à mettre en oeuvre pour un néophyte, on peut connaitre (en partie) la théorie et avoir de grosses difficultés à la mise en place ou ne trouver que des ‘aides’ qui ne sont pas du tout à jour (c’est un peu mon cas).

        Bref, tout ça pour dire qu’il faut que nous reprenions le contrôle sur notre ‘liberté numérique’, notre vie privée/intimité sur la toile (ou ailleurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *