HADOPI : de l’usage civilisé, sain et PUR d’Internet

Aujourd’hui, la Haute Autorité issue d’une loi sensée protéger la création (mais pas les artistes ou les nouveaux modèles de distribution) qui est en « TRES TRES TRES grand danger à cause d’Internet… pas seulement la
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

18 thoughts on “HADOPI : de l’usage civilisé, sain et PUR d’Internet”

  1. c’est une blague ou c’est pour de vrai ? Parce qu’entre l’internet civilisé, l’internet sain et l’usage pur…
    la dernière fois qu’on a parlé de machins sains et purs, ça a très mal fini.
    Si c’est pas une blague, juste pour savoir… ils ont payé quelqu’un pour trouver ce « machin » ?

  2. Ce n’est pas une blague hélàs…

    Par contre, je trouve Bluetouff très mauvaise langue de critiquer ainsi Universal Music qui essaye d’amener la culture à un max de monde. Le trio gagnant étant d’ouvrir un compte à la SG pour financer sa peugeot et son forfait SFR). D’ailleurs, petit oubli : c’est notamment la pression de Mr Negre (UM toujours), qui fait que Deezer limite à 5h/mois l’écoute gratuite.

  3. Et encore, on peut lever plein de lièvres dans ce genre de méthode :
    Ventes liées, offres non concurrentielles, bref tout plein de petites bréches bien utilisées par les grosses societé du cac40.
    Le probleme est que tout le monde fait ca… dans le satellite, dans le cables, les accords d’exclusivité, meme interdit sont légions jusqu’a punition.
    Relevons tout de meme dans le meme genre, l’exclu d’orange sur l’iphone….punie plus un aprés.
    Bravo la france

  4. @ Iv: sympa le lien, y a des réflexions assez drôles et bien vues.
    Pour deezer, j’avoue avoir bogué en voyant le compteur d’écoute. Ça fait un peu exam, où tu vois le temps qu’il te reste, c’est « stressant », et ça bride l’envie de découverte.
    Et nous faire croire que l’argent qu’on donne va aller de façon équitable aux artistes… ça commence à être lassant.

  5. Qui dit logo dit symbolique.

    La flèche vers le bas au milieu du logo c’est pas un super indicateur de confiance il me semble…

    Heureusement il y a ces 3 « sympathiques » clips pour remonter notre niveau de confiance… ou pas.
    http://www.numerama.com/magazine/18977-hadopi-pur-decouvrez-les-3-spots-tv-de-promotion-de-l-hadopi.html
    (Vous noterez que la campagne a été donné à une agence appartenant à M.Bolloré)

    La dernière fois qu’un gouvernement a voulu purifier quelque chose, on sait tous comment ça s’est fini…

    1. J’allais dire la même chose.
      Faut pas être débile pour savoir qu’une flèche vers le bas dans un logo ça signifie un retour en arrière.
      C’est le premier truc qu’on t’apprends en infographie quoi ><
      Pour un label qui se veut protecteur de l'avenir culturel… bravo.

      Ca me fait penser au "nouveau" logo du CNRS qui, quand tu effectues une symétrie horizontale… Tu lis "CULS"

  6. pendant ce temps la, ailleurs : iCloud: Apple amnistie les pirates pour 25 dollars par an

    http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/icloud-apple-amnistie-les-pirates-pour-25-dollars-par-an_256711.html

    « Vous ne rêvez pas : en échange de 25 dollars par an, Apple convertit vos fichiers de mauvaise qualité et vos fichiers « pirates » en chansons légales. Une forme d’amnistie qui réussit à ramener à lui une partie de la valeur perdue par les maisons de disque ! Fort, très fort. Il faut croire que cela convient au moins aux producteurs, puisque les quatre majors du disque ont signé avec Steve Jobs. »

    C’est presque la licence globale, sauf que les artiste ne toucheront presque rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *