François Fillon : au lieu de « recadrer » vos troupes, séparez-vous d’elles…

Il y a comme une distorsion de la réalité. Le président de la république, Nicolas Sarkozy a enclenché un virage serré vers l’extrême droite sous l’influence, notamment, de son conseiller Patrick Buisson, ancien rédacteur en
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

3 thoughts on “François Fillon : au lieu de « recadrer » vos troupes, séparez-vous d’elles…”

  1. Le simple fait de constater que les personnes qui ont dérapé sont encore aujourd’hui, de près ou de loin , en charge des intérêts de notre pays ou de sa représentation et que certains ont été excusés voire défendus, se passe d’autre commentaire ou explication.Nos politiques calfeutrent les brèches causées par les boulettes avec de la vaseline ou du coton mais semblent se contrefoutre completement de l’avis de ceux à qui ils sont censés constitutionnellement rendre des comptes, à savoir les français. Je pense que comme réponse, c’est on ne peut plus clair…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *