Fillon balance les blackOps internet de l’UMP

Souvenez vous : l’armada numérique de l’UMP avait fait, durant la campagne présidentielle, les gorges chaudes de nombreux internautes. Disparitions mystérieuses d’une multitude de comptes Twitter, lancement de rumeurs intempestives, et j’en passe… bref :
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Fabrice Epelboin

Ancien directeur de publication de ReadWriteWeb France, cofondateur de plein de trucs, e-guerillero fi Tounes, spécialiste intergalactique de l'infowar, réincaranation de Nostradamus tous les 26 du mois par temps agité à très agité.

24 thoughts on “Fillon balance les blackOps internet de l’UMP”

  1. 4chan avait utilisé ce principe pour faire apparaitre le nom du fondateur de 4chan en premier dans un sondage ou vote, je crois. Comme quoi, les votes sur internet … il ne faut pas s’y fier car n’importe qui peut les manipulers. Suffit d’avoir un botnet ou de savoir utiliser les proxys …

    1. Pour envoyer Justin B en Corée du nord aussi, via le sondage qu’avait lancé sa maison de disque pour décider du premier pays de sa tournée.
      (Malheureusement ils n’ont pas respecté le sondage)

    2. En fait ils ont fait beaucoup plus fort que « juste » faire gagner mootiken. Ils ont écrit avec les initiales des 21 premiers (21 °o°) « marblecake also the game » :

      http://i.imgur.com/3tefK.jpg

      Sur un sondage du Times quoi. Et je trouve qu’ils ont été beaux joueurs pour garder ce classement en sachant qu’il y a eu cheat pour faire gagner moot (l’acronyme a été dévoilé plus tard, et là même des journaux mainstream en ont parlé. Enfin pas en France). Z’ont juste dit qu’ils sécuriseraient leur sondage un peu mieux l’année prochaine. Ce qu’ils ont l’air d’avoir fait. Même si Anonymous a gagné cette année. Mais je crois pas qu’il y ait eu de triche.

      M’enfin je m’éloigne de mon propos qui est : hackers rulz the world. C’est pour ça que j’aime bien venir lire ici.

  2. C’est marrant, j’ai une réaction exactement inverse face à ces mouvements de foule, en tout cas sur les sujets électoraux. J’aurais plutot tendance à me dire : puisque tout le monde semble vouloir voter pour le gros courant de pensée, je vais tenter d’exprimer ma voie de manière plus marquée, en l’occurrence vers la gauche vraiment de gauche… A tort ou à raison, là n’est pas le sujet.
    Je vois donc dans ce procédé une véritable arme à double tranchant, et au final je m’interroge sur l’intérêt du dispositif, car si des voix vont se tourner vers le courant de masse, d’autres vont s’en écarter, et les 2 phénomènes ne pourraient ainsi s’annuler.

    1. j’ai peur que tu fasse parti d’une minorité ;-)

      Jette un oeil à tous les travaux en psycho socio de ces dernières décennies, ils te confirmeront que la plupart des êtres humain ont un besoin irrépressible de se conformer à la norme imposé par le groupe. C’est triste mais c’est ainsi. Pas de double tranchant, donc, tout juste un petit effet de bord malheureusement négligeable.

      1. Si la majorité des personnes ne réfléchissent pas d’eux même, la minorité devrait-elle le faire ? Je ne pense pas, tant qu’il y a une minorité … il y a de l’espoir et c’est déjà ça.

        Pour ma part, je n’ai pas cet esprit nationalisme ou patriote. Après la majorité de la population suit ce qu’on veut lui faire suivre. Donc manipule les sondages et la foule sera influencé.

        Gauche, Droite, Milieux … les politiciens manipulent les gens quelque soit le coté où il se situe ou le partie politique. On ne cherche qu’a diviser ou à divertir les peuples. Ainsi, ils ne pensent plus à leurs soucis et puis la majorité se pose pas de questions et se font manipuler par les médias et politiciens.

        1. Some kind of « panem et circenses » en quelque sorte…
          Pour rappel, le siècle des Lumières a été celui d’une minorité de penseurs européens dont la diffusion des travaux a été facilité par l’imprimerie, et qui communiquaient par courrier. Mais cette fraction a pu influer sur la classe moyenne, ce qui a eu pour conséquence (entre autres) la Révolution française.

          Ce sont les minorités agissantes qui ont le pouvoir. Si c’est ça qui vous intéresse, vous avez de plus un outil de diffusion et de communication nouveau, et que vous maîtrisez – mieux en tout cas que la génération précédente, et moins bien que celle qui vient). Reste à agir, et agir en conscience, puisque manifestement il y a beaucoup de choses à faire évoluer.

          Celà étant, et comme à la boxe, in this rat race, la victoire est éphémère : vanitas vanitatis…

          1. Si c’est ça qui vous intéresse, vous avez de plus un outil de diffusion et de communication nouveau, et que vous maîtrisez – mieux en tout cas que la génération précédente, et moins bien que celle qui vient). Reste à agir, et agir en conscience, puisque manifestement il y a beaucoup de choses à faire évoluer.

            C’est ce qu’ont fait les tunisiens ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *