Faut y croire

“L’important, c’est d’y croire”. Ainsi parlait Zarathoustra… Heu… Non, ainsi parlait l’un des patrons de l’agence de com’ qui m’emploie. C’est sûr. Si l’on y croit pas, la com’ ne marche plus. Imaginez ! Si
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

8 thoughts on “Faut y croire”

  1. Article sympa. Juste une petite faute de frappe sur l’avant avant dernier paragraphe : « Sauf que de temps en temps, c’est le client qui n’y croit pas. » le client ou le vendeur ?

    comm à supprimer ;)

  2. Par curiosité, j’ai décidé de visiter ce site. Mais c’est par intérêt que j’ai lu cet article. Etant étudiant en alternance en communication, je découvre le monde des agences de communication et je me demande chaque jour en regardant toutes ces publicités qui nous entourent : Est ce qu’un jour les gens cesseront d’être des moutons ? Est ce qu’un jour on verra des publicités qui diront, sans mensonges et sans ambages, ce que l’on va acheter ? Quels sont les moyens pour y parvenir ?

    Je ne sais pas si quelqu’un aura les réponses à mes questions, mais je sais par contre que pour changer un système, il faut en faire partie et c’est pour cela que je veux faire de la com’.

    Merci pour l’article.

        1. « […] je sais par contre que pour changer un système, il faut en faire partie […] »

          Ceci est une erreur grave en général mais surtout dans le domaine de la communication.

          En entrant dans ce monde, au mieux vous allez avoir envie d’en partir (aussi faudra-t’il que vous puissiez le faire), au pire vous allez rentrer dans le rang.

          Mais jamais vous n’aurez l’occasion de changer le système. Jamais.

          Car d’une part, ne croyez pas que vous allez rencontrer du « solide » contre quoi combattre à l’intérieur. Bien au contraire, vous allez faire face à la « mollesse » du cynisme et du second degré qui sont la substance même de ce milieu (« L’important, c’est d’y croire » est en effet une phrase connue), ainsi que l’utilisation abusive de l’illusion du libre arbitre (« Attends, faut pas prendre les gens pour des cons tout de même, ils sont libres de nous croire ou pas ! »).

          D’autre part, la réponse à vos questions est l’éducation. Et il est tout simplement impossible de la concilier avec la communication : ce sont les deux opposés !
          En effet, pour résumer, la communication (nom moderne et chatoyant de la propagande) impose alors que l’éducation permet de disposer. Ceci explique pourquoi tous les grands propagandistes ont toujours voulu contrôler l’éducation (pour mieux en détruire le but).

          Rien ne vous empêche fondamentalement (sinon la sensation de reboucher un trou en en creusant un autre) de gagner de l’argent en faisant de la communication et de faire de l’éducation pendant votre temps libre (écriture, conférences…) Jetez un œil sur ce qui se fait en éducation populaire par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *