Faut pas charia !

Charia Hebdo  (couverture)Non, ce n’est plus de Reflets qu’il s’agit cette fois, qui je le rappelle avait reçu indirectement des menaces de mort qui visaient également les agents Telecomix, mais de Charlie Hebdo. On ne vous apprend rien, l’affaire a fait suffisamment de bruit. En l’espace de quelques heures, des personnes visiblement mal intentionnées ont :

Nous nous sommes longuement exprimés sur les armes de censure et de surveillance des réseaux potentiellement à disposition des gouvernements, tel que cela a été observé en Libye et tel que cela est actuellement à l’oeuvre en Syrie. L’article sur Milipol à ce propos a d’ailleurs soulevé une quantité impressionante de réactions divergentes, bien que celles-ci n’étaient pas forcément centrées sur les armes numériques en particulier. Les divers argumentaires qui s’en sont suivis étaient pour certains enrichissants, et quoi qu’on en dise, ils représentent un excellent exemple de liberté de communiquer et d’échanger des idées sur Internet.

Même si certains dirigeants d’États et/ou d’entreprises sont ceux qui représentent (peut-être) potentiellement le danger le plus grand pour la liberté d’expression étant donné qu’ils contrôlent les infrastructures (pour l’instant), l’effacement du contrôle hiérarchique inhérent à la structure d’Internet implique que  d’autres entités, collectives ou individuelles, sont à même de pratiquer des actions dont la finalité est d’empêcher un acteur de s’exprimer.

Cet effacement du contrôle est approximativement équivalent à la notion de neutralité du Net (je prends des pincettes car je ne suis pas sûr à 100% de connaître toutes les nuances du concept), qui est défendue en permanence sur Reflets.

Seulement voilà. Cette horizontalisation de la société (sur Internet, j’entends) est une bonne chose, mais à une condition : que chaque citoyen du réseau prenne conscience de sa place et joue son rôle pour défendre la liberté d’expression – si tant est qu’il croit fermement en cette valeur. Puisqu’on ne veut pas que le réseau soit contrôlé de façon centralisée, c’est aussi à chacun de contribuer à son bon fonctionnement. Internet nous permet d’accroître notre libre arbitre et nous facilite les moyens d’actions. Il n’empêche, agir ne se fait pas tout seul.

Donc, effet Streisand oblige, les quelques personnes qui ont commis ces attaques regretteront sans doute amèrement que leur acte ne conduise en fait qu’à une publicité énorme pour Charia Hebdo. Telecomix et  Reporters Sans Frontières devraient remettre d’aplomb au moins une partie du site de l’hebdomadaire. Le cache Google peut être utile à qui souhaite faire de même.

Et on va peut-être être menacés de mort ? Peu importe, il y aura eu plusieurs dizaines de miroirs du site entre-temps. Il va falloir trouver autre chose, parce que les menaces, ça devient ringard, en plus d’être bête et méchant. Trois mille Syriens sont morts, ça ne les empêche pas de continuer à faire la révolution.

Il est hors de question de se laisser museler par quelques extrémistes, ni plus ni moins qu’il est hors de question de se faire censurer au nom de la lutte anti-terroriste.

Twitter Facebook Google Plus email


32 thoughts on “Faut pas charia !”

  1. Depuis quand Paris Match est subversif ? La connerie s’est encore plantée n’importe où et c’est le CA du journal qui ramasse la mise… Charlie s’est tué tout seul il y a quelques années.

    Bravo quand meme pour le travail de maintien de la parole, pas moyen de faire taire par la peur, meme paris match.

  2. Cette position est cohérente dans le sens où les menaces de ce type contre un hébergeur méritent bien un effet streisand.

    Celà dit, je ne doute pas trop des moyens de Charlie Hebdo pour héberger son site.

    Ancien lecteur de Charlie dégoûté par Philippe Val que l’on a vu à l’oeuvre plus récemment dans son oeuvre contre la censure à France Inter, je trouve pas non plus franchement pertinente la vision que « Charia Hebdo » donne des résultats de l’élection de l’assemblée constituante en Tunisie.

    On aura quand même vu des choses étonnantes depuis le début de cette histoire… Comme Claude Guéant faisant l’éloge de la liberté de la presse (avec un peu de chance, il a peut-être même une sauvegarde des disques durs et des mails…) sans parler du soutien de Marine de Le Pen qui a l’air d’avoir la mémoire courte sacrée opportuniste à qui il faudra ressortir quelques couvertures…

    « Charlie Hebdo » : faut-il se réjouir du soutien de Claude Guéant et Marine Le Pen ?

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/210431;charlie-hebdo-faut-il-se-rejouir-du-soutien-de-claude-gueant-et-marine-le-pen.html

    On trouve même les mots « Solidarité avec Charlie Hebdo » sur le site d’Acrimed ! Qui signale au passage que tout les incendies criminels ne font pas le même bruit médiatique ni n’attirent la même compassion.

    Un cocktail Molotov dans la nuit
    http://www.acrimed.org/article3708.html

    1. oseront ils faire leur une avec :
       » c’est dur d’être soutenus par des cons  » à propos de Guéant et MLP ? …

      j’ai moi aussi un putain de doute …

      alors oui, je partage … l’effet streisand est indispensable, non pas pour sauver un site dont je vois plus l’intérét depuis bien longtemps mais pour réaffirmer aux censeurs de tous poils qu’ils aillent se faire foutre !

    1. un truc comme ça ? (ya sûrement des options inutiles, j’ai pris la commande de werebuild et ajouté l’user agent de firefox)

      while read ligne; do wget -r –mirror –no-parent –convert-links -c –no-check-certificate -p $ligne –html-extension –base=./charliehebdo.fr -k -P ./ –restrict-file-names=windows -e robots=off -w 2 -N –user-agent= »Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; en-US; rv:1.9.0.3) Gecko/2008092416 Firefox/3.0.3″ ; done < cacheurls.txt

  3. Merde… Bravo KheOps…

    Je me disais … Avec un peu de chance je n’aurai pas à écrire sur cette histoire alakon…

    Mais comme tu as ouvert le bal, il va falloir que je m’y colle. Ce sera peut-être demain…

    ;D

    Il y a pas mal de trucs à dire sur cette affaire. Ca commence à pointer dans les commentaires.

  4. « Les quelques personnes qui ont commis ces attaques regretteront sans doute amèrement que leur acte ne conduise en fait qu’à une publicité énorme pour Charia Hebdo. » => c’est peut-être aller un peu vite en besogne.

    Avec des « si », on pourrait même se dire que, par exemple, pour un groupe d’extrême-droite, ça peut justement être l’effet recherché…

    En parlant de fachos, le site signalé par Cyril est celui du mouvement d’Alain Soral obscuro-néo-nationaliste dont la publicité sur ce site de qualité qu’est reflets.info est plus que malvenue.

    1. deor : exact, j’ai implicitement fait l’hypothèse qu’il s’agissait plutôt d’extrémistes islamistes qui cherchaient « sincèrement » à faire taire le journal. Mais effectivement, on n’en sait rien.

      Cela ne change en rien la réaction visant à éviter la censure :)

      J’ai vu ça, pour le site tenu par Alain Soral. Je trouve assez culoté le nom « Égalité et réconciliation » soit dit en passant.

      Ceci étant dit, les délires conspirationistes qu’on y trouve mériteraient de s’arrêter « cinq » minutes et de répondre posément pour démonter les simplifications et hypothèses foireuses qui y sont faites.

  5. Vous avez fait le même genre d’article pour beneton ?
    Hein les défenseurs de la liberté d’expression ?
    Ou bien vous êtes du genre à proclamer la liberté d’expression, comme certains proclament la laïcité, que dans un sens. :)

    1. Hello, ton commentaire est un commentaire de … gros troller level padawan -4.

      1° Beneton est une marque de fringues et non un organe de presse

      2° L’agence de communication qui a lancé cette pub pour la retirer aussitôt a réussi son objectif : faire buzzer une pub que tout le monde a vu dans les JT sans avoir à assurer sa diffusion (payante)

      3° Reflets n’affiche pas de pub, ni pour des pill’s de viagra, ni pour Beneton

      Donc non franchement, désolé mais Beneton, on s’en branle totalement, c’est une opération de communication qui n’a rien à voir avec l’exercice de la liberté d’expression.

    2. On peut difficilement faire un article à chaque fois qu’il y a une atteinte à la liberté d’expression. Et comme le dit bluetouff, Beneton c’est une marque, qui diffuse des messages uniquement pour gagner de l’argent… Charlie Hebdo a aussi besoin d’argent, certes, mais a tout de même dans le but de diffuser de l’information (peu importe qu’elle soit bonne ou mauvaise) et éventuellement des idées.

      Aussi, cet article était aussi une manière de répondre à ceux qui pensent qu’on passe notre temps à taper uniquement sur les gouvernements qui censurent. Alors que non, c’est l’idée même de censure qui nous paraît poser problème.

      Mais je pense que tu aurais dû comprendre ceci avec le dernier paragraphe de l’article.

    1. C’est peut-être effectivement pas eux, mais je suis sûr qu’il y a plein de choses qui sont le B.A.-BA de la religion et qui sont pourtant contredites par la pratique des dits croyants en cette religion :)

      Donc ça me paraît un peu rapide de dire que c’est « sûr » que ça a été fait sous un faux drapeau.

      Perso j’en sais rien. D’ailleurs je m’en fous, on a autre chose à faire que de s’emmerder pour savoir où sont les connards, puisqu’il y en a partout.

      1. Bien d’accord, ce message a surtout comme but de rappeler l’esprit critique, nous avons quand même vu de nombreuses déclarations de politique (Guéant, MLP..) accusant d’emblée les musulmans, ce qui sans preuve est assez grave au niveau des tentions sociétale. Pourtant les attaques sous-faux drapeau ça a toujours existé (Hilter et le Reichtag, Gladio déjà cité.. et des milliers d’autres voir plus depuis que le monde est monde)..

        Quand aux commanditaires, ils sont à ce jour inconnu au grand publique, mais entre la faute théologique ENORME, et d’autre indices comme la faillite complète du journal, en passant par la politique du Cercle de l’Oratoire.. y a de quoi se posé des questions légitime :o)

        Salut :o)

        Lore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *