F.A.Q.

– Pourquoi avoir créé Reflets.info ?

Les supports ne nous satisfont plus ? Créons le support. C’est aussi simple que cela.

– Qui est derrière Reflets.info ?

– Reflets.info est né d’une discussion entre un journaliste (Kitetoa.com) et un blogueur (Bluetouff, fan de Kitetoa depuis le 20e siècle). D’autres blogueurs et hackers ont rejoint le projet. Reflets.info est un projet communautaire qui regroupe des journalistes et des spécialistes des réseaux informatiques. C’est un site d’information qui tente de renouer avec la tradition de presse d’opinion et de réflexion.

– Comment vous financez-vous ?

– Initialement, notre modèle économique reposait sur les dons des lecteurs. Nous avons tenu six ans sur cette ligne. Mais le volume des dons ne permettant pas de faire vivre ce journal, nous avons décidé de mettre en place un abonnement payant pour l’accès aux contenus. Ce n’est pas ce que nous voulions mais c’est la seule solution qui nous restait pour tenter de développer notre média.

– Est-ce qu’il y aura de la publicité sur Reflets.info ?

Non.

–  Allez-vous devenir une entreprise de presse ?

C’est dans les cartons fait

– Verra-t-on un Reflets sous forme papier ?

Non, on aime bien les arbres.

– En quoi est-ce que Reflets est différent du reste de la presse papier ou de la presse en ligne ?

Le monde de la presse n’aime pas l’introspection. Ni la critique. Les journalistes qui ont rejoint le projet constatent de réelles difficultés à faire publier des articles polémiques, des enquêtes de fond. La presse perd chaque année des lecteurs. Elle perd leur confiance. Il y a de nombreuses raisons à cela. L’une d’entre elles est que les gens qui maîtrisent un sujet constatent des incongruités dans les articles qui traitent de ce sujet. Les lecteurs extrapolent. Si la presse se trompe sur ce que je connais, le reste doit être à l’avenant. Par ailleurs, minée par des compromissions liées aux budgets publicitaires ou à l’actionnariat (exception faite du Canard Enchaîné), la presse évite des sujets, ne veut plus fâcher personne. Nous avons fait le choix de ne pas faire de compromissions.

– Comment puis-je aider ?

Vous pouvez écrire sur Reflets. Vos contributions, si elles sont retenues par la rédaction, sont les bienvenues. Par ailleurs, nous vous proposons un bouton pour faire un don et soutenir ainsi financièrement le projet. Vous pouvez vous abonner.

– C’est bien beau, mais est-ce que je saurai comment est employé l’argent que je vous donnerai ?

Oui. Nous publierons nos rentrées et nos sorties.

– Vous allez nous jouer le coup de violon de l’éthique ?

Ouaip… mais on est plus Les Paul qui hurle dans le Marshall que Stradivarius.

– Vous êtes politisés ?

Ouaip… mais c’est pas nous qui avons commencé.

– Donc vous êtes encartés ?

Non, on distribue des baffes à qui on veut quand on estime qu’ils le méritent.

– Vous vous cherchez ?

Oui et ce n’est pas sale, notre monde change. Le jour où on se trouvera, vous aurez le droit de nous dire de faire autre chose.


7 thoughts on “F.A.Q.”

  1. Je viens de vous entendre sur France Culture et j’apprécie bcp votre travail. Je suis sinologue et tibétologue, autant dire que je me débrouille pas trop mal en chinois et en tibétain ECRITS (voire classiques) : si cela peut vous servir, je serai très heureux de prendre part à la fête… En bref, si mes 59 ans vous semblent trop puérils (voyez les romans « Les petits chaos de l’étudiant Liu » et « Un rêve tibétain » . Et j’ai une passion fort linguistique pour le Perl. The best !

  2. Mince, j’ai perdu une phrase en l’inscrivant comme un commentaire en php, je crois (à moins que ce soit du javascript) ; je voulais dire : si je peux être utile, eh bien on peut voir. Bonne continuation, et bravo pour votre boulot sur le DPI (pas « dot per inch ») !

  3. J ai lu certains de vos articles concernant par exemple, l UPR, E&R et Chouard.

    Je cherchais une démonstration rigoureuse, une réelle argumentation appuyée sur des faits et d exemples sur l invalidité de certains propos, déclarations, analyses, etc.

    Résultat des courses : j avais lu le même fond, sans la même forme de ce que j ai pu lire ailleurs.

    Ah mince, en me relisant je me rend compte que mon désaccord avec vous m enchaîne probablement à être un adepte de ces sectes.
    Ils sont vraiment fort ces gourons. C est sûr…!

    1. Relisez vous encore une fois et soyez compatissant… avec les personnes qui tentent de vous comprendre.
      Vu d’ici, ce que je vois c’est qu’à chaque élection, les gens qui viennent parler de l’UPR sont des gens qui cliquent n’importe où (comme sur cette page de FAQ) pour raconter n’importe quoi (désolé mais je n’ai vraiment rien compris, ni à la forme ni au fond de votre commentaire).

  4. Hello,
    jusqu’à présent je consultais Reflets via mes flux RSS. L’abonnement donne-t’il accès à un flux complet (comme chez Next-Inpact) ? Si non, est-ce envisageable ? Merci d’avance pour la réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *