Fichiers croisés, flics infiltrés: les eurogauchistes dans le viseur (part.2)

Si les fichiers policiers ont le vent en poupe, le recours aux méthodes plus traditionnelles de répression policière restent encore d’actualité. C’est l’objet d’une autre analyse passionnante de Statewatch, livrée en février dernier (document PDF
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

9 thoughts on “Fichiers croisés, flics infiltrés: les eurogauchistes dans le viseur (part.2)”

  1. Article nickel, par contre le dernier lien fait un peu dans le spectaculaire conspirationniste : le « ninja » a bien été interpellé, et s’est pris un an de taule, dont 6 mois ferme. La sévérité de la peine est certainement liée à la polémique sur le fait qu’il était un flic.

    Quand au passage sur Grenoble, outre que sa principale affirmation est fausse (il n’y a pas eu à ma connaissance de poursuites réelles, malgré les menaces, contre les deux sites), le parallèle BAC provocatrice (ce qui est juste le réel au quotidien dans bien des quartiers) et le problème des flics infiltrés dans les manifs est plus que foireux.

    Sinon, une autre affaire en Suisse bien réelle celle-ci, révélée la semaine dernière : http://www.lereveil.ch/contrib/de-la-cour-de-recreation-aux

    En cherchant un peu, on retrouvera la photo de l’infiltré sur Indy Suisse.

    1. A propos de l’affaire du Ninja, oui en effet ce type-là a été arrêté et jugé : il a en effet déclré que c’était un « vrai » gauchiste (même si ses déclarations ne m’ont pas convaincu, je dis OK). Mais je pointais du doigt le type à la baramine, qui s’était fait protéger ensuite par d’autres mecs louches. Je ne parlais pas du ninja… Relisez bien…
      A propos d’Hortefeux et des 2 sites qu’il a menacé, il y a eu enquête (il me semble) et les fics ont cherché à savoir qui était derrière ces posts. Mais je ne sais pas si ça n’a pas été abandonné.
      Sinon j’assume le lien entre des agents infiltrés pour provoquer les manifestants, et les flics provocateurs tout court qui chauffent les gamins pour avoir une occase pour les coincer plus tard. Mais bon, je reconnais que c’est limite… Bien vu pour l’infiltré suisse.

      1. arg, autant pour moi pour le Ninja. Mais il n’y a rien qui laisse penser que les personnes qui protègent « l’homme à la barre à mine » soient des policiers. Si tu te pointes, à mon avis, hein, dans une manif’ avec une barre à mine, je pense que tu fais un sorte que des potes interviennent si tu as un souci. N’importe qui a déjà fréquenté une manif autre que celle du 1er mai ou la gaypride sait ça, les manifs ça se fait en groupe affinitaire.

        Ton article est titré « Policiers casseurs : pourquoi Hortefeux n’attaque pas en diffamation », et je ne vois pas ce qu’il démontre du tout. Ensuite, pour le juralib et Indy Gre faut leur demander confirmation mais je suis à peu près sûr.

        Il me semble qu’il vaut mieux traiter les sujets séparément :
        – les flics déguisés en manifestants présents pour des arrestations (jusqu’à preuve du contraire, et personne ne l’a apporté pour l’instant).
        – les provocations policières régulières (avec des vrais flics qu’ont pas besoin de se cacher, au contraire)
        – les infiltrations de groupes militants, type services secrets et tutti quanti.

        Les rumeurs sur les flics « casseurs » sont très chiantes : elles pointent du doigt toutes les personnes qui ne défilent pas comme il faut. La mise en doute de la parole du « ninja » comme tu dis est pour moi un indicateur inquiétant : le gars a beau se défendre, ses camarades l’entourer, tu l’enfonces encore. Bref, c’est vraiment dommage pour la conclusion de ce texte intéressant.

  2. S’il y a bien des gens méprisables et haïssables, c’est ceux-là, ces flics infiltrés de merde, en un mot: ces traîtres.

    Ils seraient les premiers à hurler si un militant de gauche se faisait embaucher dans la police à seule fin d’en tirer des informations confidentielles. D’ailleurs, un type qui ferait ça se ferait probablement accuser de terrorisme et cogner à coups d’annuaire pendant 96H de GàV..

    C’est dommage qu’on ne voit pas mieux sa tête au gugusse qui va se planquer lâchement derrière les CRS pour retirer son brassard. Vraiment dommage. Quel plaisir ce serait de le croiser tout seul dans une rue sombre, sans ses potes pour le défendre..

  3. Des policiers ? Meuuh non, sot !
    S’il y avait des policiers sur cette planète, cela ferait beau temps qu’un Bush ou un Sarkozy seraient derrière les barreaux ! Tu nous parles simplement de pauvres laquais, là…
    :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *