Entre connerie et débat d’idées, impossible de choisir : la droite décomplexée veille

Photo : Wikipedia

On avait commencé à voir à quoi ressemblerait la campagne 2012 avec l’affaire Strauss-Kahn. Où se trouvait le débat d’idées ? Dans des pages et des pages sur une pathétique affaire de relation sexuelle, consentie ou pas, le problème n’est pas là. Le débat d’idées se résumait à des centaines d’articles sur « l’affaire ». Et pourtant… La faillite du capitalisme, l’Europe au bord du gouffre, les Etats-Unis au bord du gouffre, Fukushima au bord du gouffre, des relations internationales au bord du gouffre, tout est à reconstruire d’urgence. Et que disaient les journaux ? Qu’une chambre d’hôtel, qu’un dîner de pâtes aux truffes, que… Rien.

Rien, mais sur des centaines de lignes.

Ami citoyen, les choses s’améliorent. L’affaire en question est quasiment derrière nous et voici enfin le débat d’idées. Comment reconstruire une économie mondiale ? Comment sortir du nucléaire sans trop de casse ? Comment aider les pays arabes à entrer dans une démocratie un peu plus sûre ? Comment forcer les autres dictateurs à lâcher le pouvoir ? Comment organiser nos sociétés autour d’une croissance durable ? Comment museler les marchés financiers ? Comment enlever définitivement ce pouvoir usurpé à la finance internationale ? Tout cela allait venir.

Et puis non.

Ce qui est venu, c’est le visage habituel de la droite décomplexée. Eva Joly a évoqué le remplacement du défilé du 14 juillet par un défilé citoyen. Et que croyez-vous qui se passa ? Les politiques discutèrent-ils de ce sujet totalement insipide ? Non. La droite décomplexée se lâcha une fois encore.

François Fillon, la « caution morale » du sarkozysme en premier : « je pense que cette dame n’a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l’histoire française ». Manière de dire : « Eva Joly ? Elle n’est pas très française ». Et pourtant, ancienne magistrate, elle est française depuis cinquante ans. Mais qu’importe. Le débat d’idée, se résume à un « casse toi pauv’conne, en plus t’es pas française ». On s’améliore.

La droite populaire, mutation de la Droite Libre d’Arnaud Dassier et Alexandre del Valle, qui a pris le relai pour ce qui est des passerelles entre l’UMP et le FN (on dit ce que dit le FN, mais avec une étiquette UMP) a lancé ses pit-bulls. « L’esprit munichois souffle sur ces déclarations dégoulinantes de bêtise », des déclarations dans la ligne, paraît-il, « de cette gauche pacifiste héritière de Maurras, qui s’est retrouvée à Vichy, avec le slogan « la terre ne ment pas » », Eva Joly s’est bien entendu retrouvée dans la catégorie des « anti-France ». La droite populaire, avec l’approbation silencieuse de Nicolas Sarkozy, élève le débat, c’est désormais une certitude.

Il faudra plusieurs générations pour reconstruire ce qui a été détruit par cinq ans de sarkozysme, de droite « décomplexée ». Reconstruire un contrat commun, une solidarité, remettre un peu de neurones dans la politique, éradiquer autant que possible les « salopes », les « casse toi pov’con », les réflexions décomplexées qui nous enfoncent chaque jour un peu plus. Remiser les Rolex au placard pour ramener de la solidarité.

Le meilleur pour la fin, ami citoyen… Si tu comptais sur la gauche pour élever le débat, c’est raté. Elle aussi est montée sur ses grands chevaux à l’idée que l’on puisse mettre un terme à la démonstration phallique du 14 juillet.

Comment sortirons-nous de la spirale catastrophique des plans d’austérité ? Comment sortirons-nous du nucléaire ? Comment mettrons-nous un terme aux dictatures à qui l’on vend des armes de toutes sortes ? Comment musèlera-ton les marchés et la finance ? Comment détruirons-nous les paradis fiscaux ? On ne le saura pas.

Cette campagne s’annonce passionnante… Et l’avenir… Radieux.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


35 thoughts on “Entre connerie et débat d’idées, impossible de choisir : la droite décomplexée veille”

  1. Hé ouais… Comme disait Coluche, il suffirait que les gens ne l’achète pas pour que ça ne se vende plus.
    Je lisais le tweet d’un journaliste qui disait : un article sur DSK, bâclé en 30 minutes, 32 commentaires. Un article sur la crise de la dette, une journée de boulot, 0 commentaire. Vous voulez des articles de fond ? Vraiment ?
    On peut accuser les journalistes de faire du sensationnel, le problème c’est que les lecteurs aiment ça.
    Ça me rend bien pessimiste, tout ça.

    1. Ils ont été habitués, les lecteurs. Ils peuvent changer. Internet amène cependant un biais immense qui était déjà présent avec la pluralité des média: le lecteur peut ne chercher que ce qui lui plait.
      Et paf ça fait des oeillères…

  2. ce type de « debat » interesse nos 2 gros parti:
    – l UMP car ca permet de cacher un bilan catastrophique
    – le PS, car comme ils ne sont entre eux d accord sur pas grand chose et ils comptent sur un vote anti sarko pour se faire elire. Donc autant ne pas devoiler ses batteries et comme disait Mitterrand (le president, pas l ami des petits enfants thai) 2on ne sort de l ambiguite qu a son detriment »

  3. «Comment aider les pays arabes à entrer dans une démocratie un peu plus sûre ?»
    → Il faudrait déjà s’occuper de notre démocratie avant de prétendre à conseiller les autres.

    «Comment organiser nos sociétés autour d’une croissance durable ?»
    → Non merci, la croissance n’est pas un but en soi.

    1. Re-créer une démocratie chez nous sera très long. Mais on a des moyens pour aider les démocraties naissantes. Ne pas les utiliser serait à peu près aussi criminel que de proposer, je ne sais pas moi, d’envoyer des policiers anti-émeute taper sur les manifestants pro-démocratie?

      Mais bon, à bien y regarder, que font les grandes démocraties chez elles quand le peuple descend dans la rue? Elle envoie des policiers infiltrer les manifestations et d’autre pour évacuer les trublions.

      Pour la croissance, je pense qu’elle est importante. Pas de la croissance pour de la croissance. Une croissance basée sur une augmentation des salaires. Bref…

  4. Le passage de l’élucubration Fillonienne (pour une fois que ce n’est pas l’autre) est à mourir de rire. Elle montre au final l’ignorance crasse de Fifi sur une question aussi simple que « que c’est t’il passé le 14 Juillet ?». (cela devrait être dans le bagage de l’identité nationale)/trolloff
    Si je me souviens bien de mes cours d’Histoire de France, le 14 Juillet commémore le jour ou le peuple (nous les grouillots) avons marché sur une installation militaire (la Bastille). Même si c’était un acte très symbolique au vu du nombre de personnes embastillés, ce jour est le jour ou les français on affirmé leur révolte face au pouvoir en place. Cette question à le mérite d’avoir été posé et doit être étudiée (et non débattue). Mais bon il faut bien que le roi ait sa parade non ?

    1. J’ajouterais même (et je prend wikipedia à témoin) que le défilé militaire du 14 juillet n’a rien avoir avec la révolution de 1789 mais est mise en place par une république souhaitant augmenter ses ressources militaires à des fins de reconquête (Alsace, Lorraine).
      quote wiki: « Politiquement, il s’agit de montrer le redressement militaire de la France après la défaite de 1870 et d’entretenir dans l’opinion publique l’esprit de mobilisation pour recouvrer, grâce à l’armée, les provinces perdues (Alsace et une partie de la Lorraine). »

      Des pays qui font un défilé de leur armée le jour de leur fête nationale, c’est pas courant de nos jours… enfin dans les républiques en tout cas.

      Certaines personnes sont tellement dans le « c’était mieux avant » qu’elles hérissent le poil dès qu’on ose critiquer des pratiques douteuses qui datent ou des idées totalement nouvelles.
      [Troll du jeudi]
      « Non mais le citoyen on s’en balance, c’est pas lui qui va changer quelque chose à notre politique… »

  5. @Stef Cela fût une solution pour satisfaire les modérés et les républicains plus « ardents ».
     »
    Christian Amalvi, dans Les lieux de mémoire (article « Le 14-Juillet »), indique que « la fête nationale que l’on célèbre en 1880 ne commémore pas seulement le 14 juillet 1789 ; c’est une date bicéphale qui renvoie simultanément à la prise de la Bastille et à la fête de la Fédération : le second événement permet de conjurer, par son aspect national et œcuménique, le caractère violent et sanglant du premier, et de rassurer à bon compte les modérés. Cependant, pour les vrais républicains, c’est d’abord et avant tout au 14 juillet 1789, en dépit des excès sanglants commis par le peuple ce jour-là, que la fête nationale rend hommage
     »
    Comme tu peux le voir cela peux faire l’objet d’un débat intéressant ;)

    @Zanguu Je ne conaissais pas l’intrumentalisation de après la défaite de 1870 je note cela. Merci :)

    1. @Robin, Je vous invite à lire le texte du rapporteur au Sénat de la loi qui promulgua le 14 juillet comme fête national et le passage suivant: « Cette seconde journée du 14 juillet, qui n’a coûté ni une goutte de sang ni une larme, cette journée de la Grande Fédération, nous espérons qu’aucun de vous ne refusera de se joindre à nous pour la renouveler et la perpétuer, comme le symbole de l’union fraternelle de toutes les parties de la France et de tous les citoyens français dans la liberté et l’égalité. Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire. C’est en ce jour qu’a été enfin accomplie l’unité nationale, préparée par les efforts de tant de générations et de tant de grands hommes, auxquels la postérité garde un souvenir reconnaissant. Fédération, ce jour-là, a signifié unité volontaire. » C’est bien le 14 juillet 1790 qui est demandé d’être renouvelé et perpétré au moment du vote de cette loi…après chacun l’interprète comme il veut une fois voté

      1. J’avais lu le rapport avec attention précédemment. Avant le paragraphe que vous citez il y à celui-ci.

         »
        Mais, à ceux de nos collègues que des souvenirs tragiques feraient hésiter, rappelons que le 14 juillet 1789, ce 14 juillet qui vit prendre la Bastille, fut suivi d’un autre 14 juillet, celui de 1790, qui consacra le premier par l’adhésion de la France entière, d’après l’initiative de Bordeaux et de la Bretagne
         »
        Sans cherche à fausser le texte, je comprends une volonté de fêter les deux événements. Et que, ci certains ne veulent pas commémorer un évènement sanglant (la prise de la bastille) ils peuvent par contre commémorer la fête de la fédération. Ce que Mr Christian Amalvi,indiquait dans mon message précédent.

        Je crois que cela peut donner lieu en un échange d’idée intéressant et enrichissant mais qui sera stérile s’il a lieu via messages interposés.

        Je ne souhaite que montrer la dualité de cette fête. Grâce à vous j’ai pu apprendre que le 14 Juillet est plus complexe que je ne le pensais et je vous en remercie.

        1. Oui il y a eu débat sur les deux dates lors de la proposition de loi au Sénat comme le montre le texte mais je pense qu’au final et comme l’annonce le rapporteur c’est le 14 juillet 1790 qu’est mis en avant à l’époque, c’est mon interprétation bien sur.
          Puisque le sujet vous intéresse,lisez aussi la partie sur la Fête de la Fédération, l’origine peut être des différents concerts ou bals de nos 14 juillet contemporains

  6. Je crois que les commentaires laissés plus haut sur le 14 juillet sont bien la preuve que les questions plus importantes, ça n’intéresse pas grand monde :)

    Peut-être simplement parce qu’il n’y a pas grand monde qui soit capable de les comprendre et surtout d’envisager des solutions.

  7. @toutes les questions de kitetoa
    Une bonne volée de bombes à neutrons et thermonucléaire intercontinentales à tête multiples. Qu’on éradique tout, de toute façon il ne reste déjà presque rien.

  8. C’est vrai que cette idée de defilé citoyen me plaisait.

    Quant aux rolex, je le prend comme une attaque personnelle contre la Suisse.
    Il faut bien de beaufs riches pour porter ces horreurs bling bling.
    Le modèle avec les GROS diamants fait rever…
    Dire qu’il y a des belles montres suisses et que les gens veulent des rolex. sniff

  9. Ce qui me choque le plus ce sont les déclarations sur « l’esprit munichois ». Je ne me souviens pas que les nazis aient spécialement été contre les défilés… En fait, je me souviens même qu’à Nuremberg ils ne mangeaient pas que des saucisses…
    Je ne parle même pas de la bêtise crasse de la « gauche pacifiste héritière de Maurras ». Maurras, qui était encore dans ses couches quand Jaurès a été assassiné (j’exagère à peine…)

    Quand des responsables politiques, qui se targuent en plus d’être républicains, pratiquent la désinformation et la confusion idéologique à ce point (et sans jamais être corrigés qui plus est), il n’est pas étonnant que les gens ne perçoivent plus les dangers de l’extrême droite…

    Ces gens-là veulent un peuple d’idiots, ce sont les mêmes qui veulent bâillonner la culture et empêcher la libre circulation des idées.
    Eux, pour le coup, sont de vrais héritiers de celui qui déclarait que quand il entendait le mot « culture », il sortait son revolver…

      1. Vous trouverez dans le dossier du Canard les liens Droite populaire / UMP / FN

        Manque juste la Droite Libre et ses contacts avec les anciens de SOS Racailles… Mais sur ces sujets, comment être exhaustif ?
        :)

        1. 5,35 € pour les dossiers du Canard, un peu moins si vous êtes abonnés les deux derniers sont : Le mégapolicier et Les dégâts de la marine. Bon il n’y a pas de pub mais des dessins et puis pas besoin de souris simplement des doigts pour les lire.

  10. Merci |StEf|,

    Grâce à toi je dormirai moins con ce soir. J’étais persuadé que la fête du 14 juillet symbolisait la prise de la Bastille conformément à mes cours d’Histoire du lycée… Content d’apprendre qu’on m’a appris des conneries.
    Par contre ce que je comprends c’est que la fête des fédérés est une fête pour célébrer l’union citoyenne, en opposition au sanglant 14 juillet 1789. A mon sens, cette fête n’est pas faite pour mette les citoyens d’un coté et les militaires de l’autre, mais de défiler ensemble. Je propose donc, lorsque je serai élu président de faire un défilé militaro-citoyen. Comme ça pas de mécontent, ni dans la droite populiste, ni c’est les écolos

  11. Je trouve qu’il est important pour un pays ayant une armée que celle-ci soit « proche » de son peuple lors de telles fêtes. Tant pour elle que pour les citoyens… Il n’y a rien de phallique là-dedans.
    Quant à l’idée d’Eva Joly, pourquoi pas à une autre date, et on verra si les jeunes étudiants qui bosseront jusqu’à leur mort seront heureux de défiler à côté de jeunes retraités qui n’ont même pas 60 ans -et dieu sait qu’il en reste à venir ds ce cas, droite ou gauche même combat, personne n’y touche…- et tout en sachant également que les systèmes de santé et d’éducation vont se fiche en l’air… L’ambiance pourrait être sympa…

  12. C’est ce que j’avais compris lors de la proposition initiale. Bien entendu ce ne doit pas être un défilé des bisounours mais permettre au citoyens de se rapprocher de l’armée pourrait remettre pas mal de choses en perspective. Il serait intéressant pour tous que notre armée ne soit plus la grande muette

  13. « Reconstruire un contrat commun »

    Ca se fera pas avec les huluberlus gauchistes qui prétendent que ceux qui crachent sur la France et sifflent la marseillaise (entre autre) sont des « français comme les autres »

    « une solidarité, remettre un peu de neurones dans la politique, éradiquer autant que possible les « salopes », les « casse toi pov’con » »

    Oh ! Je crois que le très honnête auteur a malencontreusement oublié les « ta tête est pourrie » de Mélenchon, pourtant bien de gauche. Non bien sur ce n’est qu’un oubli, on cherche pas à faire croire que la gauche est pire que Sarko sur ce point là.

  14. il n’y a pas « 36 solutions » aux mécontentements des grouillots de base que nous sommes: optez pour une formation qualifiante gratuite et rémunérée et devenez des spécialistes de l’hypocrisie oratoire et ce au niveau national et surtout respectez la règle d’or fondamentale  » après moi le déluge « et faites vous bien grassement payer les tubes de vaselines à la populace qui aura préalablement pris soin de bien se défroquer et se pencher en avant! surtout rappelez vous : plus vous serez compétent dans l’incompétence et imbus de vous même plus vous augmentez vos chances; devenez les c.LAGARDE et r.DATI et autres LEBFEVRE de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *