Ecoutes massives : et si vous demandiez des comptes à votre député ?

Depuis quelques jours, Reflets s’indigne du fait que 700.000 personnes plussoient #SergeLeLama mais que personne ne s’intéresse aux révélations liées aux documents d’Edward Snowden sur l’implication de la France dans un système d’écoutes massives de
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

57 thoughts on “Ecoutes massives : et si vous demandiez des comptes à votre député ?”

    1. Il se trouve que ce sont notamment des sociétés privées qui développent et installent des infrastructures de surveillance de masse pour le compte de l’état français.
      Personnellement il n’y a rien qui me choque dans cette phrase.

        1. La société privé répond à un besoin des états. Même dans le cas contraire, ça ne change rien à l’affaire.

          L’utilisateur, c’est l’état. Que ce soit des entreprises privés ou publiques n’y change rien. Ce n’est pas plus moral.

  1. Outre le « pribées », signalé deux fois, à :

    – « La Loi Informatique et Libertés tout d’abbord » : un seul « b » à « d’abord » (c’est « d’accord » qui prend deux « c ») ;

    – puis à la citation du rapport du parlement Européen, la citation devrait se terminer par des guillemets fermantes et non ouvrantes.

    Envoyé à Mme Lemorton, député de la première circonscription de Haute-Garonne et présidente de la commission des affaires sociales et membre du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques à l’Assemblée Nationale (si jamais ça vous intéresse de savoir qui a eu ce mail… ou pas) (n.b. : députée de ma circonscription, bien sûr).

    1. Ouep mais je sais pas trop, chez reflets autant les articles sont supers intéressant et tout, autant les rédacteurs ne savent pas se servir :
      1) de leur clavier
      2) des guillemets français
      3) des deux

      Dans une grande partie des articles publiés ici, on retrouve des guillemets fermant en fin de citation…

  2. « je sollicite de votre part, Madame, Monsieur le député, une intervention de votre part à l’Assemblée Nationale » ==> « je sollicite, Madame, Monsieur le député, une intervention de votre part à l’Assemblée Nationale »

  3. Jean-Christophe Cambadélis, vient de recevoir ma lettre légèrement modifiée : …l’implication de sociétés privées telles que les filiales de Bull: Qosmos ou Amesys)

    Etant PS, j’imagine mal qu’il mette mal à l’aise sa collègue Fleur Pellerin.

      1. Je crois m’en souvenir :)
        Je pense que ça ne coûte rien de demander et je vais t’expliquer mon idée :

        – à la différence de l’enquête demandée par C. Paul, là, l’affaire NSA touche les politiques, les infras sensibles de l’Etat Français;

        – Paul ne risquait pas d’être suivi car n’oublie pas que Papy Bockel fait un lobbying de dingue pour Bull et Thalès au Sénat;

        – je n’ai pas le souvenir que Paul ait été soutenu par les autres députés PS sur cette question, peut-être qu’en demandant l’ouverture d’une enquête à différents députés qui sont dans l’opposition dont Laure De La Raudière mais pas uniquement, cela sera + suivi ?

        Encore une fois, ce sont des idées en l’air.

    1. D’autre part, quand bien même ils répondraient , qu’est-ce qui les empêche de mentir ? On parle d’espionnage, là, ce ne sont pas des gens intègres !

      * Le rapporteur du gouvernement peux mentir au parlement
      * Les barbouzes peuvent mentir aux chargé d’enquête parlementaire…

      Bref, à part une fuite interne à la snowden on a absolument aucun moyen de confirmer ou infirmer tout ce qui sera dit.

      Au moins lorsqu’ils disent rien, ils mentent pas…

  4. Ayant voulu envoyer un mail au député de ma circonscription, j’ai été rechercher ses coordonnées sur son site web. Sur celui-ci, après une temporisation d’une minute environ sur une page, une redirection a lieu vers LinkBucks.com :s . Piratage du site inside ? Si reflets.info veux mener son enquête …

  5. Envoyé à l’instant aux 13 députés de ma région !
    J’attend leur réponse avec impatience !
    Bizarrement, j’ai peu d’espoir… Mais bon, cela ne fera que confirmer (une fois de plus) que je ne peux rien attendre d’eux.
    Même pas une simple réponse par respect. Même un truc automatique j’y crois pas arf.
    Merci Reflets !

  6. J’ai déjà écrit à mon député (PC) sur le sujet. 2 fois. Pas de réponses.

    Quand j’avais écrit à son prédécesseur (PS) sur la Hadopi et la non-sécurisation chez TMG, il avait relayé mes questions trollesques au journal officiel. Mais ça, c’était avant, quand le PS était dans l’opposition…

  7. Ce genre de courrier poussif, qui plus est qui de manière complice met en avant le parlement de ue qui aurait demandé, qui serait outré de cette surveillance (toa mon coco, tu crains grave ici le journaleux aligné et enfumeur qui désinforme, une fois de plus…),
    n’est PAS une demande de compte.
    Une missive protocolaire et in fine flatteuse pour cette caste de lâches et de traitres, tout au plus.

    Bref, once again, dès qu’il s’agit d’être un peu sérieux sur autre chose que les adresses ip et les dns, par exemple sur « politique », Reflets est au niveau de Rue89 ou de l’Express ou du Monde ou de Libé ou du Figaro ; brillant et si libre penseur…!

    « Hackers » mon cul, c’est du hacké rhumatisant par ici comme cheptel ;)

    Smic smac, Ciao ciao

      1. Très bonne question, merci de l’avoir posée.

        1. J’ai dis ici il y a 15 jours que le terreau n’est pas propice aux idées exposées sur Reflets (trop d’idéologisés balisés, trop de veilleurs, trop de surveilleurs, pas assez du reste) ;

        2. Pour cette affaire de « demande de comptes » par courrier, pourquoi pas, b-a-ba.
        Sauf que les parlementaires DOIVENT s’exprimer, tous, un par un, et se positionner sur cette question. Ce ne doit pas être présenté comme une requête servile « dites quelque chose siouplait », mais présenté comme une exigence démocratiquement et constitutionnellement légitime de l.
        La ligne jaune démocratique et républicaine est franchie avec cette surveillance. Il y a bel et bien rupture des
        Donc :
        Ils doivent être placés tous, un par un, devant leur choix. Les citoyens ont toute légitimité à le faire, leur argument est constitutionnel.
        Ceux qui refusent de le faire devront être marketés
        Les quelques 570 députés et 350 sénateurs doivent voir à l’arrivée « internet » et ses search engines dire ce qui doit être dit : acceptation

        eccetera consulter pour détails texte courrier et modalités

        1. (error enter) -> …modalités process #op (cf from france OU PAS, à qui envoyer comment quels délais réponse et renvoies, quelles étapes de recueil et traitement réponses + marketing on line lol post réponses ou pas, ecc)

          a+

  8. Bonne idée!

    J’attends la réponse de mon député PS…

    Un petit pad avec toutes les réponses des députés pourrait être cool.

    Et pourquoi pas aussi utiliser le piphone de LQDN pour les appeler directement…

  9. « vous pouvez toujours écrire a votre députer », pour le coup, bien rigolez-moi . aller pour continuer à rire aller lui parler .
    puis alors pour vraiment finir par mourir de rire aller voter .

  10. Envoyé au député de ma circonscription. Pas sûr que ça passe pour autant le filtre de la secrétaire ! A force d’écrire, il va finir par ne plus me lire :)

    Mais bon, c’est bien le minimum que nos représentants « démocratiquement élus » puissent faire pour nous, au moins nous lire… A défaut d’agir en notre faveur !

    Pour info, il s’agit du Député de la Circonscription de Verdun dans la Meuse (55).

    Excellente soirée ! Et merci pour le draft.

  11. Copié, collé, adapté, (avec l’ajout de l’adresse du site de Reflet aussi….)

    Signé…
    Ce soir ce sera dans l’enveloppe, et demain ce sera dans la boite.

    => 3 députés, 3 sénateurs.

    (Oui, je préfère le courrier papier dans ce cas précis)

  12. J’ai envoyé ce courrier à M. Cornut-Gentille, étiqueté UMP, et député de la Haute-Marne.

    Je me fais pas d’illusion, la réponse, si elle existe, ne sera jamais qu’un condensé de langue de bois politicienne…

  13. Merci Reflets, pour info je l’ai envoyé à ma député, circonscription de Tulle, suppléante d’Hollande il y a encore peu. Je doute qu’elle prenne position étant un peu trop proche de notre président. Mais bon, ça coûte rien. On sait jamais.

  14. Et si, de part les titres de son député, on le suspecte d’être largement favorable aux écoutes, ou du moins d’être déjà pleinement au courant, y a-t-il un réel intérêt de lui envoyer une telle lettre à part s’attirer des ennuis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *