De l’indignation et de la propagande en 280 caractères

Twitter est un logiciel de microblogging mais n’est pas un « réseau social » (terme qui ne signifie pas grand chose si l’on y réfléchit bien) et il génère de nombreux comportements et émotions. L’indignation, menant à
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: drapher

Journaliste (atypique mais encarté) web et radio — @_Reflets_ et d’autres médias. Ni « désengagé » ni objectif ou neutre, mais attaché à décrire et analyser la réalité, même la plus déplaisante. On the net since 1994. Gopher is power ;-)

1 thought on “De l’indignation et de la propagande en 280 caractères”

  1. Je suis d’accord.
    Les réseaux comme twitter ont un rôle à jouer, je pense qu’on peut grâce à ça mesurer l’ampleur du problème et le nombre de personnes touchées. Mais voir des noms et photos circuler… j’ai trouvé ça flippant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *