Cybereugénisme : détection comportementale sur les réseaux… ne voyez-vous rien venir à l’Horizon ?

Le Monde publiait dernièrement un article sur Predpol, si l’information est intéressante à rappeler, elle n’est pas récente et Predpol lui même n’est pas le nec plus ultra en matière de surveillance prédictive. La prédiction
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

12 thoughts on “Cybereugénisme : détection comportementale sur les réseaux… ne voyez-vous rien venir à l’Horizon ?”

  1. Bon, faut vraiment que je me mettes sérieusement aux maths…

    Ce qui fait carrément flipper c’est qu’à terme ceux qui disposent de ces outils d’analyse pourront prédire comment sera perçue telle ou telle action par l’opinion publique et pourront échafauder leurs plans action/comm’ avec une précision et une efficacité qui dépasse l’entendement ; alors autant c’est merveilleux si c’est utilisé dans le cadre de l’auto-déterminisme humaniste, autant c’est une dystopie à côté de laquelle l’Eurasia est une colonie de vacances pour bisounours si c’est utilisé pour assouvir la folie prédatrice néo-libérale.

  2. Il est urgent de tirer la tinette et sur le dévergondage politico-médiatique actuel et sur la « FRENCHIOT » malodorante de ce temps.

    A titre d’information, « FRENCHIOT ACT » est un néologisme qui, initialement, a été conçu par Marc Rees, pour traduire la version française du « Patriot Act » américain.

    A diffuser sans modération, donc !

    On peut aussi, pourquoi pas, -sans notice ni mode d’emploi-, l’offrir à E. Valls en guise de chewing gum ? Oui !
    Car, en bon spécialiste des coups tordus et des culs-de-basse-fosses socialistes, il en maîtrise parfaitement toutes les implications post-démocratiques.
    Une vielle marotte, sans doute?

    Dès lors, face à ces rafales de débordements totalitaires, dans un premier temps, et désormais à chaque future élection paillassonne, il importe de faire table rase de cet amas UMPS (républicain???)de bulletins de vote rances, factices et uniformément mensongers depuis des décennies.

    Que chacun, donc, prenne et ses responsabilités et son balai perso.

    Cette démarche porte un nom : ABSTENTION !

    Déjà plus de 50% des inscrits sur les listes électorales ont compris (voir les dernières élections) que bureaux de vote, cartes d’électeurs, bulletins et urnes, ne représentent plus que des annexes politiques entérinant le dévoiement de la police d’Etat et de la pensé unique.
    Et, comme le projet de la « loi sur le renseignement » l’atteste aujourd’hui avec force, ces annexes sont analogues -ô combien !- aux pièges ruban à glu attrape mouches.

    Du coup, n’en déplaise aux institutionnels -Coupe-jarrets sociaux- d’un monde politique aux abois, c’est même plutôt rassurant pour la démocratie.

    En effet, cet acte électoral manqué a montré qu’une authentique majorité (celle qu?une certaine presse de sentine feint toujours d’ignorer), -composée de millions de citoyens fatigués d’obtempérer ad vitam aeternam, aux sempiternels ordres électoralistes-, a compris !… Tout compris !

    Oui ! Mais ce que ces millions d’abstentionnistes ont surtout compris, pour l’instant avant d’autres, c’est qu?ils n’étaient ni des mouches ni des « gogolitos ».
    Ni même les protagonistes du roman « 1984 » de George Orwell.
    Et que la seule résistance vraiment efficace, le seul camouflet qui vaille, face à un Etat UMPS (républicain ???)désormais « viandard » et dévoreur de liberté, c’est l »abstention.

    Or, F. Hollande, lui, a tellement bien compris les implications d’une démarche abstentionniste que,le 15 avril, sur une chaîne de la TNT, il a déclaré vouloir RENDRE LE VOTE OBLIGATOIRE. Pourquoi ???… Que craint-il ? Que craint-il vraiment, si ce n’est une mise hors circuit d’une légitimité politique aussi illusoire qu’usurpée, tenu compte des scrutins réellement exprimés pour tel ou tel parti ?

    En tout cas, ne voilà-t-il pas là, une belle façon d’admettre et d’avouer que le « Système » ne craint ni les votes blancs ni les votes nuls.
    Et pour cause ! Ils ne dérangent en rien ses objectifs autoritaristes, tant nationaux que supranationaux !

    En effet, ces votes contrariés ne dérangent pas le moins du monde sa « légitimité. » Mieux !… ils la confortent !

    Ce qui permet aux apostats de la république de continuer à mettre les citoyens de France sous cloche administrative et de les soumettre à la volonté hégémonique de quelques familles bancaires du complexe militaro-financier étasunien.

    En réalité, à une soumission qui, en l?espèce, ne peut s’assimiler à autre chose qu’à de la servitude volontaire !

    C’est pourquoi, un coup de balai salutaire et démocratique s?impose.

    Il y a même urgence !…

    Vous avez dit abstention ?

    Alors, oui ! Encore une fois, oui ! Une

    Abstention massive, une et indivisible !

    1. Alors en 2012 on avait 20% d’abstention, soit environ 13M des inscrits

      On a eu plus de 2M de votes blancs et nuls (mais comme le vote blanc n’a aucune incidence, osef, mais quand même ces 2M là n’ont voté pour personne)

      On a quelques 3M de non-inscrits.

      Au total ça nous fait 18M de NSPP (si je puis dire) aux présidentielles, à mettre en parallèle des 18M qui ont fait l’élection de Hollande. Au final ça fait pas mal de personnes qui n’étaient pas pour Hollande de toutes façon, puisqu’ils étaient aussi 16M à voter Sarkozy, ce qui pose la question de la légitimité démocratique de ce bordel républicain, enfin bref.

      (les résultats nous indiquent quand même que beaucoup de gens voient 1) un intérêt à ces élections 2) des différences idéologiques entre l’UMP et le PS, LEL)

      Aux européennes l’hécatombe est massive, l’abstention seule est à quasi 60% (auxquels il faudra rajouter blancs/nuls + non-inscrits) (et nous savons le jeu de qui ça fait) (et nous savons la proximité idéologique du FN avec les deux autres partis dominant, a minima sur les grandes lignes économiques).

      Pourtant tu noteras que ça n’empêche en rien les députés européens d’exercer mandat en notre nom (wtf ?)

      Même si l’abstention écorne leur légitimité ça ne limite en aucun cas leur exercice du pouvoir, nous en conclurons donc que s’abstenir ne sert concrètement à rien, pas plus que de voter. Par conséquent la solution est ailleurs CQFD.

  3. J’ai repensé à ces histoires de mesures anti-attentats et j’ai trouvé un scénario dans lequel ces mesures s’avéraient contre-productives à court terme.

    Voilà le scénario:
    – Supposons un terroriste qui est informé de nouvelles mesures anti-attentats
    – Le terroriste s’imagine que ces mesures seront efficaces et qu’elles risquent de l’empêcher de passer à l’action à l’avenir.
    – Il veut cependant agir, que fait-il ?

    Réponse: il se dépêche pour agir tant que c’est plus facile.
    A contrario, s’il ne pense pas que ces mesures vont l’empêcher d’agir à l’avenir, cela ne va rien changer.
    (Il risque aussi de se dire que parce que la télé en parle que c’est le moment d’agir, mais c’est à part.)

    Comment a-t-on perpétré l’attentat de Charlie Hebdo ?
    Avec une recette d’explosif trouvée sur internet ?
    Non, avec du trafic d’armes tout ce qu’il y a de plus IRL.
    A mon avis, le terrorisme risque d’augmenter à la marge avec ces mesures (idéalement des nuls, mais qui se projettent un peu dans l’avenir), mais il me semble évident que parce qu’ils sont incapables de stopper le trafic d’arme, que rien ne va changer….

    Je suppose qu’on aura bientot tous un tracteur Galil— heu GPS pour surveiller nos faits et gestes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *