Coupable…

Il y a parfois des attitudes « coupables ». La France en aura fait la plus belle démonstration avec la sortie de Michèle Alliot-Marie proposant devant les membres de l’Assemblée nationale d’envoyer des forces anti-émeutes en Tunisie. Michèle, dont l’autre prénom est Honorine n’est s’est pas honorée et n’a pas honorée la France. La France qui traine une vieille image de patrie des Droits de l’Homme, celle d’un peuple qui s’est libéré d’un régime autoritaire avec une révolution bien sanglante, celle qui a produit la Commune de Paris. Souvenez-vous, membres de la droite décomplexée, c’est ce pays qui a formalisé des idées ayant mené à tant de libérations pour d’autres peuples.

Ah, oui, c’est vrai… J’oubliais, la droite, décomplexée ou pas, ne s’est jamais rangée vraiment du côté de ces idées, ce ces mouvements populaires, de ces aspirations à plus de liberté, d’autonomie, d’autodétermination. Non, elle était plutôt du côté de l’ordre dur, de la pérennisation d’un « ordre établi ». Pour ce qui est de la commune de Paris, on se souviendra par exemple du gentil Adolphe Thiers, adepte de la bombe incendiaire, des exécutions arbitraires.

Depuis des mois, la droite décomplexée milite pour une « régulation » d’Internet. Elle déguise sa volonté de contrôle, d’établissement d’un « ordre » bien peu démocratique sous l’appellation « Internet civilisé ». A croire que qu’Internet et les milliards de données qu’ils stocke a été bâti par des sauvages. Les sauvages vous saluent bien, messieurs.

La droite décomplexée milite pour un « droit à l’oubli ». Ne vous y trompez pas, si les politiques militent pour un droit à l’oubli, c’est avant tout pour pouvoir faire disparaitre de la mémoire collective de l’humanité qu’est Internet ses propres bourdes, ses dérapages. Voici un bon cas d’école, Michèle Alliot-Marie rêve sans doute que cette vidéo s’efface rapidement des mémoires. C’est pourquoi nous l’hébergeons ici, ne la laissant pas simplement sur Youtube. Il serait peut-être temps que les politiques comprennent le sens du mot « décentralisé ». Internet est un réseau dé-cen-tra-li-sé.Il n’a pas vocation à être « régulé » par un pouvoir « central ».

Si cette vidéo ne s’affichait plus, par le plus grand des hasards, vous pourriez la télécharger ici : MAM et sa proposition de collaboration à M. Ben Ali.

Bien entendu, la droite n’a pas le monopole de la complaisance. Celui que tout le monde présente comme le prochain président français n’a pas fait mieux. Voici une petite vidéo pour vous en convaincre :

Même principe pour cette vidéo : DSK et Ben Ali.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *