Coucou, c’est Liliane, je vous fais une blague qui le vaut bien…

C’est l’histoire d’une dame un peu âgée, très riche, qui se pointe ces derniers jours en racontant à qui veut l’écouter, qu’elle voudrait bien payer plus d’impôts, qu’elle voudrait participer à une sorte d’effort national
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

9 thoughts on “Coucou, c’est Liliane, je vous fais une blague qui le vaut bien…”

  1. Tant qu’à dépenser 4,35 millions d’euros pour s’acheter une bonne image, je propose aux gestionnaires de Mme Bettencourt de faire un chèque aux restos du coeur ou au secours populaire.

    Mais peut être que c’est plus intéressant pour elle que l’argent aille dans les caisses de l’Etat?

    1. Exact ! Et c’est pas la première fois qu’une histoire de Largo Winch se produit dans la vie réelle. Avec les saoudiens qui possèdent et stockent assez de pognon aux USA pour en représenter 7% du PIB, ça rappelle un peu beaucoup l’histoire d’OPA, le tome 4 de la série je crois.

      1. C’est le tome 3/4, le deuxième dyptique puisque Largo fonctionne par dyptique.
        Déjà à la base, l’empire Winch c’est des milliers de sociétés diverses sans aucun lien entre elles excepté Nerio Winch actionnaire majoritaire dans chacune de ses sociétés. Toutes les actions appartiennent à un holding situé au Lichenstein (orthographe pas garantie) dont Largo hérite sans payer plus qu’une simple dîme fixe, comme le prévoit la loi du Lichenstein.
        Enfin de mémoire c’est à peu près ça.

  2. Remarquons que l’on (politique, médias) s’empresse d’écouter 15 personnes quant à leur imposition (supposant qu’elles représentent toute leur catégorie de population, ce qui n’est pas prouvé) quand on (les mêmes, ou presque) fait la sourde oreille aux quelques millions de manifestants l’automne dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *