Climat, énergie et écologie sont dans un bateau : l’écologie tombe à l’eau…

Nous en avons parlé plus que de mesure [avec tous les retours énervés possibles fabriqués par la propagande sur le sujet], mais aujourd’hui il va être difficile de passer outre les derniers arbitrages et annonces
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

8 thoughts on “Climat, énergie et écologie sont dans un bateau : l’écologie tombe à l’eau…”

  1. « des labos ont établi cette courbe… »
    Mais paye ta source!
    vous pouvez aller lire ce billet en rapport avec votre courbe toute pourrie (et suivez bien les hyperliens pour pour vérifier ce qui y est affirmé sur plusieurs niveau meme, oui c’est fou, on arrive même à retrouver un .pdf du « des labo » ayant pas produit cette courbe!
    http://rabett.blogspot.ch/2014/06/its-effing-details.html?m=1
    http://www.ipcc.ch/ipccreports/far/wg_I/ipcc_far_wg_I_full_report.pdf

    monsieur Menkevick, si je suis plutôt d’accord avec vous quand au fait qu’on fait de la merde avec l’agriculture et que les insectes (entre autre) c’est un grave problème.
    Par contre dire Trollolo! le réchauffement climatique c’est que des vilain scientifique pas beau qui sont sûrement pedonazi et pis de toute façon on s’en bat les steak, parce que y’aura plus de coccinelles. ben c’est au minimum complètement con.
    et encore, c’est par ce que je suis poli. poli.

    1. Je suis bien d’accord… Hier l’article sur Breivik qui mélangeait Norvège et Suède (qui a disparu d’ailleurs) aujourd’hui le retour de Menkevick obsédé par son climato-scepticisme. Qu’est-ce qu’il se passe d’un coup chez Reflets? C’est pas terrible sur la vérification du contenu là.

        1. L’appel à ouverture est savoureux. Je vous invite à faire de même en relisant le commentaire de eduvoisin qui discrédite les courbes que vous persistez à utiliser.

          Notez que je pense que nous sommes tous d’accord ici: le GIEC myope quand à tout ce qui ne concerne pas le climat? Mais très certainement et par construction même…

          De là à y voir comme vous un troupeau de scientifiques bêlants et faisant tout pour créer le mensonge d’une énième catastrophe écologique de toute pièce, par pitié restons sérieux.

          Le GIEC pas suffisant, certes. Un GIEP pourquoi pas (j’aime l’idée en fait, mais j’ai malheureusement un doute du l’impact politique d’un message aussi dilué). Rejeter les résultats scientifiques sur le climat en revanche… votre dégoût (à raison) de l’hypocrisie de certains opportunistes comme Al Gore vous égare.

          Le problème est que partir systématiquement de cette prémisse fausse discrédite le reste de votre message. Et c’est fort dommage, comme j’essaye de le souligner ci-dessus il y a des choses intéressantes dedans. Vous vous mettez malheureusement des bâtons dans les roues.

          1. Votre suffisance est tout aussi savoureuse…
            https://reflets.info/al-gore-le-nobel-menteur-sauveur-de-planete-et-milliardaire-du-carbone-2/

            Lisez donc : s’y trouvent, dans cet article, des graphiques très intéressants, avec leurs sources, qui proviennent de travaux scientifiques. La science n’est pas univoque ni uniforme. Il paraîtrait. Mais le sujet n’est pas là, et vous n’avez toujours pas compris. Dommage.

            De toute manière, tout ça est sans importance, puisque l’affaire est dans le sac : vous l’aurez votre monde pseudo décarbonné, atomique et tout électrique.
            Je n’ai aucun message. Juste des constats.
            Qui n’engagent que moi. Et que je n’ai plus à faire, puisqu’avec ce dernier article j’en ai terminé : https://reflets.info/pourquoi-la-planete-pourrait-etre-sauvee-mais-ne-le-sera-probablement-pas/

            Vous pouvez donc aller bêler sur la « vraie science » et militer en paix pour sauver l’environnement, le climat ou wathever.

            Bonne chance.

  2. @yovan Je suis un lecteur de longue date de Reflets. J’ai donc déjà lu votre l’article que vous mentionnez dans votre dernier commentaire. Il n’en est pas moins bourré d’erreurs… et de choses correctes.

    C’est dommage je vous tendais pourtant la main dans mon précédent commentaire. Une part de votre analyse est tout à fait correcte, le fait que le sujet du changement climatique eclipse les autres questions est un vrai problème. J’ai même insisté sur le fait que votre idée d’un GIEP me plaisait bien. Mais dont acte, je suis quand même pétri de suffisance d’oser pointer le point faible de votre ligne d’argumentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *