Au sud-ouest du Mexique, une poudrière appelée Guerrero (2/2)

Dans cette province rongée par la violence (voir la première partie de notre dossier), le gouverneur est vent debout contre les polices citoyennes. Pour éviter une guerre civile et la montée en puissance de nouveaux
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *