Attention : le Decodex peut rendre dingues ceux qu’il note

Nos petites bafouilles sur le Decodex et l’hystérie ne pouvaient se conclure sans une plongée dans les articles publiés par ceux qui s’estiment injustement jugés par l’outil du Monde. Une conclusion s’impose : le Décodex rend dingue.

Alors qu’ils récusent l’idée même du Decodex, ceux qui y sont mal notés contestent leur classement dans le l’outil. Si l’on n’attribue aucune valeur à l’outil lui-même, pourquoi en accorder à son classement ? Mystère. En tout cas, Olivier Berruyer et Jacques Sapir consacrent un nombre d’articles étonnant à contester leur classement dans le Decodex.

Pour ce qui nous concerne, nous avons émis nos opinions sur le Decodex en tant que tel. Si nous y étions un jour classé, nous ne consacrerions pas une ligne à tenter de défendre notre rédaction en cas de mauvais classement. Simplement parce que cela nous serait totalement indifférent, contrairement à ce que croit Samuel Laurent. Etre ou ne pas être dans le Decodex… Aucun intérêt.

Au delà de la logorrhée souvent fastidieuse de Jacques Sapir et de Olivier Berruyer sur leur classement par le Decodex, il y a les attaques ad hominem qui laissent pantois. Jacques Sapir va même plus loin puisqu’il menace Samuel Laurent de mort ou de lui casser un bouteille sur la tête. Bref, il joue son Jean-Paul Ney.

 

A l’hystérie qui secoue le monde politique, à celle qui secoue le microcosme après la mise en ligne du Decodex, on peut ajouter celle d’un chercheur à l’EHESS. Comment un chercheur peut il se laisser aller à ce type de haine et d’invectives, de sous-entendus façon Front National ? Mystère.

L’esprit d’une époque sans doute.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

25 thoughts on “Attention : le Decodex peut rendre dingues ceux qu’il note”

    1. En effet, Gala, Closer, ou un autre torchon de ce genre…

      Les déconneurs du Decodex ont classé le blog de Berruyer dans la catégorie « peu fiable », ce qui est tout simplement grotesque pour ce site. De leur part c’est moins une preuve (supplémentaire) de leur imbécilité que de leur malveillance délibérée. Car ce classement pourrait créer pas mal de difficultés à Berruyer dans sa vie professionnelle.

      Quant à Sapir, il se paye sans ménagement la tête de Samuel Laurent, qui avait vraiment tout fait pour ça. La correction est méritée, point barre.

      Notre fan de Gala a oublié de citer deux articles de Frédéric Lordon qui, carbonisant au passage le malheureux Samuel Laurent, font assez bien le tour de cette question des « fake news » (question d’ailleurs aussi ancienne que l’existence du journalisme). Je me fais un plaisir de les signaler ici :

      1. « Post referendum oligarchie triste » (http://blog.mondediplo.net/2016-07-06-Post-referendum-oligarchie-triste)

      et surtout 2. « Charlot ministre de la Vérité » (http://blog.mondediplo.net/2017-02-22-Charlot-ministre-de-la-verite).

      Ah évidemment, quand on est un fan de Gala, on a parfois du mal avec le Monde Diplo…

      1. « Car ce classement pourrait créer pas mal de difficultés à Berruyer »
        Le staff de Macron en profite déjà sur twittre pour ne pas avoir à répondre à ses questions gênantes. En substance, la réponse est « nous n’avons pas à répondre à conspirationniste donc le Decodex montre qu’il fait de la désinformation. »
        Le Decodex, c’est tout sauf anodin. Du reste ça n’a pas été crée dans ce but.

  1. Visiblement l’auteur ne comprend pas grand chose, mettons lui les points sur les i :

    Extrait 1/ « Si l’on n’attribue aucune valeur à l’outil lui-même, pourquoi en accorder à son classement ? Mystère »
    Extrait 2/ « Comment un chercheur peut il se laisser aller à ce type de haine et d’invectives, de sous-entendus façon Front National ? Mystère. »

    Mystère y a-t-il ?
    1/ La valeur que j’attribue a ce blog est proche du néant. Pourtant je l’ai lu et le commente : pourquoi ? Mystère ? Mystère seulement pour ceux qui auraient perdu de vue que 1- mon point de vue n’a d’intérêt que si je l’exprime, et même là il n’est en rien supérieur à l’opinion de la masse des gens qui ne sont pas moi : l’Opinion avec un grand O est ce qui est visé par ce que l’on appelle un « journal » ou « média de masse ». Ce média « décodex » cherche donc a imposer une opinion, et non a « décoder » ou pouvoir prétendre a l’impartialité : il se place en juge sans aucun mandat pour se faire (je développerai après). 2- Ainsi c’est a leur image auprès du public que l’on s’attaque : un droit de réponse est parfaitement légitime, et qu’il soit cinglant l’est encore plus lorsque le jugement porté sur le média de masse l’est tout autant. N’importe qui est capable de comprendre ceci… sauf l’auteur visiblement…

    2/ N’importe quel chercheur s’emporterait s’il voyait son travail trainé dans la boue avec tant de légèreté : qui sont les auteurs du Decodex pour prétendre « critiquer », voir NOTER un chercheur, par définition premier expert dans son domaine ? On est ici dans un cas d’usurpation d’une fonction, qu’il convient de dénoncer : les « décodex » n’ont en cette matière pas de leçon a donner, bien au contraire. Le « décodex » est par nature, intrinsèquement, une fake news a lui tout seul !

    3/ Enfin, ledit « décodex » est dors et déjà repris comme argument par les équipes du fallacieux et populiste Emmanuel Macron (Monsieur je-veux-supprime-les-ressources-communales-pour-avoir-des-voix) afin d’éviter d’avoir a parler de ses bizarreries fiscales ! 3.5 Millions d’euros partis en fumée et le type ne semble même pas avoir pris 1 gramme en bouffant dans des restos de luxe ! (au passage un flambeur pareil a été MINISTRE DE L’ECONOMIE !? HELP !)

    4/ En effet, le point godwin étant usé jusqu’à la corde, il avait besoin d’un ripolinage. Aujourd’hui on dit « une modernisation », ça fait plus classe, plus tech, plus « in ». Le bobo métrosexuel technophile n’étant plus sensible au poil des icônes de la fin du XIXè-début XXè, les Marx et autres personnalités arborant une barbe fleurie. Mais en réalité, la modernité faisant son chemin, sa conception de la virilité s’est simplement déplacée au transistor : il suffit de lui en filer pour l’enfiler. Technique bien connue du règne animal pour sauter une femelle sans se faire bouffer la tête après copulation.
    (Si vrai que le moindre gauchiste de base, même « altermondialiste » n’a plus aucun scrupule a utiliser des smartphones fabriqués par des esclaves chinois qui croupissent dans des usines, travaillant 18h/j, dormant sur place dans des odeurs de sueur, de pisse et de désespoir au rythme du sifflet du contremaitre, a la mode XIXè pré-révolutionnaire. Parce que la mondialisation « c’est bien », « ça augmente le pouvoir d’achat de (nos) classes populaires) », tout ça.)

    Bref, voilà une petite explication pour l’auteur, j’espère que ça lui sera utile. J’ai essayé de ne pas faire trop long, si besoin de détails : commentez :)
    Age

      1. « Pour autant, les attaques ad hominem et les menaces de violence ne sont pas acceptables. »
        Nous sommes d’accord, et j’ai été plutot dans ce sens dans d’autre commentaire en évoquant la violence qu’il se prenait dans la gueule.
        Mais voilà, il ne répond aux long texte critiques que par tweet. En sommes il n’y répond pas, il élude . Y répondre serait une saine chose, c’est aussi clarifier les choses pour soi-même, et SL ne veux pas répondre. ses réponse en tweet qui passent pour du mérpris -mépris ce ceux qui prennent la peine d’énoncer longuement et sérieusement leurs critique- et qui l’est, méprisant. il reste percher sur son arbre à 140 caractère et on lui renvoi naturellement son mépris, alors oui c’est violent, et je ne trouve pas ça intelligent, j’essai de ne pas l’être, mais en même temps que fait-il pour l’éviter? rien, la position de victime, lui donne la possibilité de ne pas répondre au vrais critiques.

  2. « Jacques Sapir va même plus loin puisqu’il menace Samuel Laurent de mort … »

    Vous êtes en roue libre ? Un mot d’ironie et ça y est on est un assassin. Vous pensez vraiment que Sapir souhaite que le ridicule tue ? Et même s’il souhaitait la mort de SL, ce qui n’est absolument pas le cas, en quoi c’est une menace ?

    Concernant Berru, avant de juger, il faudrait lire et comprendre … et constater qu’il a raison :
    https://www.les-crises.fr/le-principe-du-decodex-illustre-par-lequipe-macron-discrediter-les-geneurs/

      1. Merci de votre réponse. J’ai suivi votre histoire (et d’autres) avec ce déséquilibré puis je l’ai oublié. Je m’en rappelle qu’il est assez dérangé, mégalo, hystérique et harceleur.

        Pouvez-vous me préciser le rapport avec Sapir ?

        Notez que votre critique de Sapir est du niveau de la critique de « l’alt-right » de Ruquier ou Foresti :
        http://www.dailymotion.com/video/x5d9gqd_onpc-laurent-ruquier-choque-les-telespectateurs-en-souhaitant-la-mort-de-donald-trump-regardez_tv
        http://www.dailymotion.com/video/x5d6gkc_florence-foresti-souhaite-la-mort-de-donald-trump-dans-the-ou-cafe-video_tv

        Notez également que la justice n’est pas la loi et qu’elle ne fait pas la loi. Les jugements délirants sont légions et d’ailleurs les jugements inverse en appel prouve bien qu’un jugement ne fait pas et ne dit pas la loi. Et quand la loi condamne les appels à la haine, notion complètement subjective, on obtient une justice qui dépend de l’air du temps.

        1. Justement… Comme je le disais, dura Lex sed Lex
          Les propos de Sapir sont interdits par la loi et vous noterez qu’il a modifié ses billets
          Ce n’est sans doute pas parce qu »il les trouvait mal écrits
          Par ailleurs je me suis abstenu de critiquer les écrits (autres) de Sapir, ne les ayant jamais lus.

          1. Regretter que le ridicule ne tue pas (sur un ton évidement ironique) est interdit par loi ?

            Le pire, c’est que Ruquier et Foresti ne seraient jamais condamnés pour leur propos bien pire, mais Sapir pourrait l’être. Bienvenu dans l’URSS 2.0.

          2. Vous êtes aveuglé. Le pseudo second degré et les menaces par sous-entendu sont une méthode éprouvée de la fachosphère. Par ailleurs quand vous menacez de casser une bouteille sur la tête de quelqu’un, ce n’es pas de l’ironie. Enfin, les actes répréhensibles des uns n’excusent pas ceux des autres.

          3. Il faut sa pour que les commentaires restent dans ligne du site et ne partent pas trop a droite…

          4. On va réussir à se mettre d’accord.

            Vous imaginez que Sapir est capable de réellement casser une bouteille sur la tête d’une vraie personne. Je vous ai bien compris ?

            Si c’est le cas, est-ce que si le texte inclus un avertissement du style « c’est une image, je n’ai pas l’intention de casser de bouteille sur la tête de qui que ce soit » vous seriez satisfait ?

            Si on est d’accord, je pense que vous devriez réclamer à Sapir d’être plus clair pour éviter la confusion (plutôt que de le condamner) et là on serait d’accord, je vous soutiendrais.

          5.  » dura Lex sed Lex »
            voilà qui dément définitivement le « geek libertaire du web ». :)
            Blague à part, c’est un principe assez dangereux étant donné qu’il ne dit rien de la loi (pas particulierement cette loi), qui peut être mauvaise. et qu’a ce principe il faut ajouter : »quand la loi est injuste la désobéissance est un droit »
            Je n’aime pas la défense qui consiste à s’en référer à la loi, ce que je critiquais était plutot un attaque massive de S.L, celle d’une meute. Et qu’il ne s’agissait pas tant d’agiter la menace de la loi que de faire prendre conscience au gens que ça se transformait en chasse à l’homme, au bashing, et qu’ils étaient des centaine à s’énerver sur une personne et que ça devenait con et violent.
            Les arguments qu’il oppose sur twitter (c’est le lieu ou il répond) sont souvent extrêmement discutable, voir complément nuls, mais on ne peut pas les discuter en 140 caractères, et il le sait bien. Donc à mon sens, il reçoit une dose de violence proportionné au mépris que ses réponses twittés renvoient a ses interlocuteurs. Je ne justifie pas cette violence, je l’explique.
            S’il n’est pas capable de répondre longuement au critiques, c’est peut être parce qu’elles sont justes, que lui même ne porte pas vraiment son « outil » .

  3. « Si l’on n’attribue aucune valeur à l’outil lui-même, pourquoi en accorder à son classement ? »
    Heuuu, peut-être parce qu’on peut craindre les dégâts provoqués sur ceux qui, eux, y attribuent une valeur.

  4. et bien, ça fait un moment que je m’étais désintéressé de reflets, j’y retombe par hasard et je vois que c’est de mal en pis…

    j’ai bien rigolé malgré tout donc merci, regretter que le ridicule ne tue pas vous classe maintenant dans la fachosphère, c’est noté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *